Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2011

"Un Roi sans pays", un thriller de l'été?

Un livre sorti récemment a fait réagir , dès sa sortie, le Palais du Roi en Belgique. Il s'agissait de celui qui a été écrit par deux journalistes, Martin Buxant, francophone, et Steven Samyn, flamand: "Belgique, un Roi sans pays". Martin Buxant, 32ans, est journaliste politique au quotidien francophone La Libre Belgique depuis 2007. Steven Samyn, 38 ans, est chef de la section politique du quotidien flamand De Morgen.

1.jpgEn préambule du livre, on peut lire: "C’est un thriller, c’est parfois une comédie, c’est souvent un drame. Mais ce n’est pas une fiction. Au cœur, de l’Europe, les belges se déchirent, un royaume se disloque. Flamands et francophones s’éloignent chaque jour davantage. Au milieu de cette lutte politique sans merci : un homme, le roi Albert II, et une institution, la monarchie belge. Tant bien que mal, le souverain des Belges tente de sauver les meubles, de maintenir ensemble les morceaux d’une façade qui se lézarde. Peut-il garantir la survie de son pays ? Et que se passera-t-il lorsque le prince héritier, le très controversé prince Philippe, succédera à son père ?".

Lire la suite

20/05/2011

Du tag au tact

Dernièrement, une invitation me fut ainsi lancée de ressortir nos tags bruxellois. Ceux que l'on rencontre le long des rues, sur les volets baissés, sur les bords d'un quai de gare ou dans des endroits plus inattendus encore. En espérant que cet ailleurs, disponible, existe toujours et soit autorisé pour cette fonction.

1.jpgLes tags, c'est un média comme un autre. Un moyen de diffusion que l'on peut trouver sous tellement de formes.  

La semaine dernière, l'approche des médias peut se produire via une technique comme la radio, la télé et internet. 

Destinée à la vue d'un inconnu, d'un passant, sa diffusion se produit comme une bouteille à la mer. Elle ne sait pas où elle arrivera, comment elle sera acceptée. Elle choquera ou émouvra, pourvu qu'elle arrive à destination quelque part.

Lire la suite

14/05/2011

Média, presse-toi doucement et surtout intelligemment (2)

Après les généralités, si on parlait du cas plus précis de la "Radio Télévision Belge Francophone", la RTBF. Sa stratégie correspond-elle avec le contrat de transfert de l'information?

1.jpgEn 2006, j'écrivais "A vos galènes ou à vos podcasts".

Le JT fêtait, alors, ses 80 ans. Depuis, je continue à écouter tous les matins, Matin Première. Depuis, l'interviewer attitré de nos hommes politiques, Jean-Pierre Jacqmin, a cédé sa place et est devenu patron de l'information.

Bertrand Henne a repris son flambeau avec son petit effet personnel et n'a pas son pareil de "rosir" sur le grill son interlocuteur pour lui tirer les vers du nez. Georges Lauwereys, lui, joue, au chef d'orchestre avec un sourire et une rose bien serrée dans les dents pour ne pas la lâcher. Un véritable pote, quoi!

Lire la suite

11/05/2011

Média, presse-toi doucement et surtout intelligemment (1)

A la croisée des chemins entre l'information et son consommateur: les médias de la radio et de la télévision. Voyons, tout d'abord, la "partie", en général.

1.jpgTout passe, tout change, tout lasse, tout se déplace, dirait l'arrière-arrière-arrière petit fils de Lavoisier. Changer, c'est s'améliorer ou disparaître. Les journalistes se doivent de construire et parfois de reconstruire les relations avec ses consommateurs en rajeunissant les méthodes et les acteurs. Ce n'est pas une question de jeunisme, mais une seule volonté de continuer à rester durer, comme on le dirait en langage local.

Lire la suite

06/05/2011

Curieuses histoires des Aventures belges

Le livre de Yves Vander Cruysen "Curieuses histoires des Aventures belges" explique les différentes péripéties de l'histoire du belge découvreur.

0.jpgLa Belgique est un tout petit pays. A peine 30.528 kilomètres carrés et pourtant, une densité de plus de 360 habitants au km2. Une histoire courte, aussi, 180 ans. D'après la Constitution, du moins. Ce serait pourtant peu compatible avec des réalités plus anciennes de compter ainsi. Ma "petite histoire pour autre chose", l'exprimait.

La Belgique pour le nuls remontait l'histoire bien plus haut, encore, dans des temps plus anciens et en bien plus détaillé (vidéo).

Cela n'a rien du bonne blague. L'histoire du territoire "Belgique" a vu passer énormément de batailles sur son sol, de conquérants, de dominateurs de toutes les nationalités. Les "gentils voisins" en ont eu souvent des envies d'aller voir si l'herbe y était plus verte que chez eux.

Lire la suite