Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/01/2014

Comment je suis devenu extraverti

Lundi, je tombais sur le livre de Laurie Hawkes "La force des introvertis" considérés comme des sages dans un monde survolté. Personne ne pourrait dire que je ne fais pas partie des extravertis, aujourd'hui. Cela n'a pas toujours été le cas. 

0.jpg

Dans le livre de Laurie Hawkes, l'introverti se présente comme quelqu'un de réservé, d'isolé, de trop sérieux, de peu charismatique, de faible voire d'arrogant, d'hypersensible aux stimuli extérieures, voire d'arrogant, avec un besoin de solitude pour se protéger des autres et finir par se ressourcer.

Tout cela nuirait à son image sociale vu qu'il aurait des difficultés à nouer des liens spontanés et que cela ralentirait l'intégration dans un groupe.

L'introverti serait ainsi disqualifié quand il intervient avec une idée lorsque d'autres, plus prompts que lui s'arrogent une place en s'exprimant impulsivement.


 

L'introverti préfère les relations proches pour à une exclusivité du tête à tête du couple comme véritable refuge. 

Cela devient maladif quand l’anxiété sociale devient une phobie ou un trouble obsessionnel.

Les électeurs votent souvent pour des extravertis avec une belle gueule et un charisme de bon aloi et parfois prometteur de beaux jours. 

Obama était cité comme introverti dans le livre. Ce qui ne veut pas dire qu'il soit resté effacé, bien au contraire, mais son bon sens et son bon droit lui imposait, en tant qu'introverti, un temps de réflexion pour assimiler ses discours, appris probablement presque par cœur dans un challenge avec lui-même. Son opposé est très certainement Bill Clinton qui riait pour un oui ou pour un non si l'on se rappelle du fou rire mémorable qu'il a eu avec Eltsin lorsque ce dernier qualifiait les journalistes de désastre.

Les dix caractéristiques des plus grands leaders:

0.jpg

1. Ils mettent l'accent sur ​​les émotions et les relations.

2. La prise de décision en temps de crise. 

3. Ils savent ce qui retient les employés et ce qui les ferait quitter l’entreprise. 

4. Ils identifient bien les forces des autres. 

5. L’orgueil mal placé est la plus grande faiblesse. 

6. Ils s'identifient à l'entreprise. 

7. Ils connaissent la différence entre direction et gestion. 

8. Ils se connaissent eux-mêmes. 

9. Ils dégagent de l’autorité et de la chaleur. 

10. Ils inspirent les autres. 

Des points qui sont, en général, plus présents chez les extravertis ou qui devraient l'être si les leaders ne restent pas dans leur tour d'ivoire.

Le monde n'a pas besoin uniquement de leaders, il faut des introvertis, exécutants et des extravertis, plus meneurs.  

0.jpg

La compétition entre deux extravertis peut être encore plus dure. Il y a un jeu de dominants et de dominés qui intervient comme dans la nature avec deux cerfs en période de rut.

Se voir détrôner par un extraverti est préjudiciable à la santé mentale de l'introverti mais encore plus de l'extraverti.

Pour un extraverti, l'introverti se voit comme un nez le nez au milieu de la figure et en profite instinctivement. Bien sûr. Il est lent à la détente, a peur de ce qui est tactile, est timide et vit dans son monde intérieur. Le manque de spontanéité et l'hypersensibilité avec un filtre émotionnel ou rationnel font sa manière d'être. Si l'introverti masque une richesse intérieure à la recherche d'une qualité de concentration et d'analyse, par une créativité féconde à la recherche de liens authentiques et une vie pleine, cela reste loin d'être apparent de prime à bord. 

Cultiver sa singularité, construite par une force à comprendre l'autre plutôt que de se transformer soi-même peut être plus facile pour l'extraverti.

Pour un introverti, l'extraverti est reconnu tout aussi facilement. Ce dernier veut être partout à la fois. Il est expansif et ne vit que dans son monde extérieur à vouloir casser la baraque. 

Dans une bataille passionnelle, pas de différence, celui qui reste froid, gagne. Sortir de la bulle sans peur de l'autre, c'est savoir que toutes connexions peuvent disparaître aussi vite qu'elles sont nées. Comme au tennis, pour s'améliorer, c'est jouer contre plus fort que soi.

Imaginer redoubler son enfance est une perte de temps.

Poelvoorde est-il un extraverti ou un introverti converti à cheval sur deux mondes?

0.jpg

Une question qui n'est pas dénuée de sens.

D'esprit vif, il en est bien monté pour avoir fait le pas vers extraversion, mais est-ce du théâtre et un jeu de rôle forcé? 

La virtualité qu'offre Internet via les emails, les blogs et surtout les forums, apporte une école extraordinaire pour celui qui ose entrer dans la cage aux lions, même si celle-ci devient, très vite, une cage aux folles (Non, pas celles auxquelles vous pensez).

Toutes les interprétations d'une même vérité y sont permises vu que la liberté de parole y existe sous le couvert d'un pseudo. Le close combat y est même de mise.

Quand un moyen de plussages et de moinssages existe, on peut y remarquer les introvertis qui s'époumonent sans prendre de risques et sans commentaires dans leurs votes. Les Likes de Facebook leur permet d'exister et d'exprimer leurs sentiments. Le consommateur ne veut pas avoir l’impression que ses likes se perdent dans la masse, puisque c'est, à l'extrême, son seul moyen d'expression.

Il est clair que les introvertis sont plus nombreux que les extravertis comme les Likes, plus nombreux que les commentaires. L'introverti utilise souvent Internet comme un minitel un peu plus sophistiqué.

Quand j'ai écrit "L'envie dans le miroir", j'ai mis en parallèles deux époques. J'ai pu ainsi me rendre compte de l'évolution qui s'est creusée en moi. Une première partie comme introverti avec un chapitre qui avait pour titre "L'innocence aux mains videset une autre en tant qu'extraverti quand j'ai pris le surnom d'enfoiré. 

Alors la question reste "Comment suis-je passé d'introverti à extraverti?".

Très simple, en ayant des extravertis dans son entourage, en les étudiant et en les copiant.

La transformation peut être progressive par couches successives. Mais cela doit se remarquer dans ce même entourage pour en sentir les effets et réconforter sa mutation. 

Comprendre qu'être introverti, c'est souvent se faire leurrer par des extravertis peu scrupuleux, initie le moment du changement de cap et permet de se rendre compte que la meilleure défense, c'est l'attaque.

Peut-on être heureux introverti ou extraverti?

Je dirais qu'être extraverti peut certainement rendre plus heureux.

Etre extraverti, c'est se montrer joyeux et optimiste. Ne pas avoir peur d'élargir ses connaissances. Rester curieux de tout. Chercher à intéresser les autres après et au travers de soi-même.

C'est aussi inverser complètement la manière d'évaluer son entourage.

L'introverti n'accorde aucune confiance dès le départ.

L'extraverti procède de manière inverse. A risquer d'en foutre plein la vue en soutenant les conversations, il risque le dérapage. 

Dernièrement, on me posait la question d'où je sortais l'inspiration de mes billets. Ma réponse fut laconique, je mixe la tête et les jambes. Je fais du jogging et ne rien perdre comme spectateur de l'entourage et du spectacle qu'il donne. Le complément c'est lire ou survoler livres et magazines. 

Le tempérament dans un sens ou dans l'autre est-il inné ou construit?

Inné très souvent. Cet état dépend très souvent de l'enfance, renforcée par l'adolescence ou par les parents, eux-mêmes. Mon enfance ne correspond pas à celle des enfants d'aujourd'hui, hyper-sexualisée, hyper-médiatisée. Le reality-show était inconnu. 

0.jpgLa technique pour forcer le destin se résume à certaines règles de conduite. La cassure de la coquille, voire de la carapace, pour paraître plus fort, se construit souvent par une sorte de bluff au forcing. Comme la mutation doit être visible, il n'est pas question d'y aller par demi mesures. 

Aujourd'hui, plus de problème de répondre à un commentaire de manière intuitive, même si elle peut être considérée comme "hard" ou tendancieux.  

Quand il s'agit d'écrire un billet, il est écrit avec beaucoup de réflexions préliminaires, avec rigueur et discipline. Tout est donc refroidi avec le temps comme un journal. Commenter, c'est du sans filet, du chaud. Nous ne sommes pas dans le même registre. 

Le jeu de rôles théâtral se retrouve souvent en manque d'acteurs sur la grande scène du net. Beaucoup plus de lecteurs que de commentateurs. C'est évident.

Des clans se forment et ils se retrouvent pour ou contre certains idées toujours du même type et ne se posent plus la question de la personne qui les a apportées.

L'extraverti va oser tester et provoquer les autres en lançant des idées qu'il ne partage pas toujours lui-même mais, pour réveiller les introvertis. Il est impulsif, rappelons-le. Il n'est pas à la base de l'article qu'il commente, il ne fait qu'apporter une pierre à un édifice déjà construit.

Cela ne veut pas dire qu'il ne faille pas rester prudent et sur ses gardes pour s'accorder une porte de sortie pour ne pas s'épuiser dans un choc de Titans dans ce monde virtuel.

"Vieillir a du bon" au travers d'une toile est-il dit, dans le livre. L'expérience de la vieillesse apporte une auto-thérapie évidente et évite de se laisser piéger comme un sauvage.

Etre extraverti, c'est, quelque part, aimer les risques, être casse-cou et attirer l'autre là où il ne s'attend pas toujours par la provocation.

Tutoyer, je l'ai fait dans une première période de fréquentation du forum Agoravox. Pas pour chercher la connivence, ni pour dénigrer les interlocuteurs mais pour mettre les introvertis à l'aise et en confiance. Le tutoiement est quelque chose qui fait débat en France et je suis revenu au vouvoiement.

Sur Internet, on se trouve à armes égales. Plus de privilèges, plus de chefs, plus d'érudits ou de non-érudits. Le dernier qui parlera aura toujours, quelque part, raison. Jeter l'éponge, c'est perdre la partie dans une joute oratoire.

La virtualité est en fait, la manière la plus simple pour transformer un introverti en extraverti. En reprendre les fondements dans la vie réelle peut aider à faire le premier pas. 

Dans le monde réel, c'est oser parler en public, c'est jouer sa pièce de théâtre comme je l'ai fait en sortant de la vie active.

Imaginer l'autre comme nu permet de s'adresser à n'importe quel niveau de la hiérarchie.

Il ne faut pas croire que les extravertis se trouvent plus dans les villes. Citadin, je connais l'impersonnalité des gens qui habitent dans les villes. Souvent, ce sont des introvertis forcés. Ce n'est pas pour rien que les chiens sont devenus des animaux de compagnie et non plus des chiens de garde. 

0.jpgEntre nous, il faut "taquiner" les extravertis, les attaquer sur leur propre terrain, ils aiment. Si ce n'est pas le cas, c'est que ce sont de faux extravertis.

Comme d'habitude, j'ai cherché des citations pour étayer l'article. Sur Google, c'est marrant, pour le mot "extraverti", on trouve plus de références du côté des "femmes extraverties" que des hommes, comme si les femmes avaient dû plus gagner leurs gallons d'extraverties et devaient l'exprimer face au machisme des hommes.

Dans la même veine, "Introverti et heureux", un autre livre écrit par Marti Olsen Laney.

Amusant encore une fois de constater que son livre soit commenté par des femmes. L'introversion serait-elle une psychose féminine alors que l'on dit ce siècle comme celui de la femme?

Le dernier commentaire d'une commentatrice a répondu à la question de savoir s'il est mieux d'être extraverti: "Moi je suis restée enfermée dans ma bulle une bonne partie de ma vie. J'étais déjà de nature introvertie et par l'éducation que j'ai reçue à me montrer à être sage comme une image et bien je m'étais presque effacé de ma vie... Les forums m'ont bien aidé aussi à sortir de ma coquille, à m'exprimer, même à dire des choses qui n'étaient jamais sorti de mon corps car je gardais tout à l'intérieur... Et puis on y prend goût aussi à voir ce qui se passe à l'extérieur de la tente...". 

Une autre confession d'une introvertie:

Et maintenant, suis-je, totalement, devenu extraverti?

La tendance du solitaire est toujours là, mais ce n'est plus en tant qu'ermite.

0.jpgCe qu'en dit Olivier De Kersauson de la solitude dans Ocean's Song, me convient parfaitement, comme navigateur sur Terre: "La médiocrité de l'autre a pu me désarçonner plus d'une fois. Mais elle ne me surprend plus; je connais la mienne. Il est admis qu'on meurt seul. Mais pourquoi la solitude ne serait-elle que les deux extrémités de cette histoire? Je trouve que c'est bien de vivre seul, et tout le temps. J'ai compris que je mourrai seul. C'est un geste d'amour de tenir la main de celui qui se débat dans les affres de la mort. Je ne me fais pas d'illusion: je finirai seul. Je suis accroché à ma solitude. Cela ne signifie pas que je suis complètement fermé à l'amitié, mais c'est mon plaisir d'être seul comme c'est mon plaisir de naviguer. La solitude n'est pas forcément réconfortante mais elle me ramène à mes actes et me conduit à être en perpétuelle négociation avec moi-même. Je ne suis jamais fatigué de la solitude et c'est souvent une corvée d'en sortir. Être seul me permet des débordements avec moi-même et de me sentir grisé par le silence. Je peux rester assis sur un banc sous les châtaigniers trois heures en correspondance avec moi-même. Aucune fatigue et une jubilation intellectuelle au bout du compte. Seul, je brûle d'activités. J'évapore de la pensée en paroles. Un atelier de fumigation à moi tout seul. La solitude me permet de faire passer avec une vertigineuse rapidité images, idées, rêves fous, hypothèses cinglées, parfois fécondes. Et ainsi de remonter le film de ma vie. Je peux rester ainsi une demi-journée à la lisière de mes rêves et de mes souffrances. Je suis ramené à moi-même. Que vais-je entreprendre demain? Quel sera mon prochain rêve? Je suis seul avec ma conscience. Tous les deux, nous formons un vieux couple de jumeaux un peu acariâtres qui s'engueulent, boudent et prennent toute la couverture. Seul, je purge mon esprit. Ce n'est pas une satisfaction de soi-même ou un dédain pour les autres. Seul, je fais une copie au net de ma vie.".

Le jogging est une compétition avec moi-même, sans chercher à comparer la vitesse d'exécution avec d'autres. Je déteste de demander s'il est mieux d'emprunter le chemin de gauche ou celui de droite lors d'un embranchement sur ma route. Cela veut dire qu'il faut assumer ses erreurs de parcours et être prêt à rebrousser chemin. 

Mais seul, je m'adresse à tout le monde dans la rue et tente de faire vivre l'événement qui se déroule sous mes yeux, avec ceux que je rencontre. 

Si Facebook ne m'intéresse pas, j'écris à ceux dont je parle dans mes billets qu'ils soient couronnés de succès ou détrônés par l'adversité, pour qu'ils aient leur droit de réponse. 

0.jpgUne psychologue pourrait conclure que je n'ai fait que la moitié du chemin entre l'intro ou l'extra pourtant bien suffisant.

Que pourrais-je vous souhaiter en ce jour, sinon de découvrir la fève dans la galette des Rois.

Ma philosophie, je la définissais ainsi "Tout dire, tout écrire et puis en rire"

Passer par la science des introvertis pour arriver à l'idéal extraverti. Peut-être? 

L'hypothèse d'une orchidée? 

Je veux bien... 

Le développement de la personnalité, à mes yeux, c'est plutôt comme pour le papillon qui sort de sa chrysalide. Cela peut prendre du temps et demander du courage pour inverser une situation, mais, après, il ne suffit plus que d'aller butiner un peu partout. 

Mon challenge est gagné en tant que geek solitaire. J'ai tourné la page de l'introversion depuis longtemps.

Je suis moi, l'enfoiré.

Pas question de percer le mur du son, pour cela, il faut surtout être un sacré chauffeur de buzz. Trop communs, les buzz.

Si j'ai cassé quelques barrières, quelques frontières, c'est parce qu'elles deviennent, trop vite, des ceintures de chasteté.

J'ose, même si ce n'est pas comme le montre cette vidéo...



L'enfoiré, 

 

Citations:

  • "Du fait de vivre, on se barre le chemin. mais c'est de cet obstacle que l'on tire la preuve que l'on vit", anonyme.
  • "Ecrire des lettres, c'est se mettre à nu devant des fantômes", Franz Kafka 
  • "Sois toi-même, tous les autres sont déjà pris", Oscar Wilde
  • "Il vaut mieux aller plus loin avec quelqu'un que nulle part avec tout le monde", Pierre Bourgault

 

Mise à jour 1 février 2014Dans cet article-ci, j'écrivais "Une psychologue pourrait conclure que je n'ai fait que la moitié du chemin entre l'intro ou l'extra pourtant bien suffisant.". L'auteur du livre, Laurie Hawkes, qui m'avait décidé à sortir ce billet ne m'a pas éclairé. Elle avait été prévenue et s'est gentiment extraite de la discussion, manque de temps.  

Je parlais aussi de Poelvoorde en me posant cette question " est-il un extraverti ou un introverti converti?". Je serais enclin de prendre la 2ème option.

Humoriste dépressif? Mort? Pas à dire, les médias aiment ce genre de personne.

Sa réaction vis-à-vis de Dieudonné a été vive.

Alors, je suis tombé sur son interview, avec le titre "le trublion se livre sans tabou".

La question n'a pas été posée, mais à lire ses réponse on peut déceler quelques indices.

On aime ou on n'aime pas. C'est écrit sur la carte d'identité en petits caractères.

0.jpg

1.jpg

2.jpg

Commentaires

extra-intraverti ou si l'on préfère intra-extraverti !
Bref le mélange des deux attitudes ou positions est plutôt la règle,
même si l'une des deux options l'emporte d'une courte tête pour autant que les circonstances s'y prêtent
Si on décortique le mot enfoiré, ce pourrait être celui qui est dans la foire et qui s'y amuse ...

Écrit par : zelectron | 05/01/2014

Extrait d'un billet précédent: L'enfoiré, un mot qui fait peur, entendu de tellement nombreuses fois, pour traduire un rejet. La définition de Laurent Baffie dans son dictionnaire humoristique est "Anciennement, enculé, salaud, fils de pute. Depuis Coluche, personne généreuse, altruiste et solidaire".

C'est aussi un jeu de rôle théâtral dans lequel on cherche à trouver qui sera le plus enfoiré des interlocuteurs en présence.
Alors, on s'y amuse et on voit les réactions dans une confrontation d'idées tant que chacun connaît son rôle sans vouloir écraser l'autre.
Internet et les forums, c'est un peu ça.
Un sujet qui vient se greffer dans cette foire, aujourd'hui: l'infobésité.
On en parle demain sur nos ondes radios.

Au sujet de la chanteuse qui vient en fin Noa Moon, je ne la connaissais pas. Elle était à la radio ce matin. Une Bruxelloise avec un origine portugaise.

Écrit par : L'enfoiré | 05/01/2014

Plein d'idées affluent sur ce sujet qui touche!
Moi, j'ai envie qu'on n'ait pas besoin de se battre contre son introversion, plutôt qu'on puisse s'appuyer dessus, tout en cultivant des capacités d'extraversion pour bien vivre et échanger avec les autres. On est certes plus vivant avec suffisamment de contact humain.
D'accord avec le précédent commentateur, mieux vaut avoir un mélange, ne pas se laisser dériver vers l'un des pôles et devenir trop introverti, ne pas se pousser violemment vers la polarité extravertie non plus. Ne pas idéaliser l'extraversion.
IL faut de tout pour construire un monde équilibré...

Écrit par : Laurie Hawkes | 05/01/2014

Bonsoir Laurie,

Je rappelle, c'est vous qui avez initié mon billet. :-)

"Plein d'idées affluent sur ce sujet qui touche!"
Comme tous les sujets psychologiques. J'avais déjà commencé cet exercice avec un autre article intitulé ""Troublé par la personnalité"
( http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2012/08/03/trouble-par-la-personnalite.html )
En fait, il faut se trouver au milieu du gué pour garder une chance de plonger sur l'une autre des opportunités qui se présentent.
et en fonction de son histoire, de sa propre expérience, pouvoir comprendre l'autre.
Je n'aime pas les facilités. J'ai toujours recherché à me mettre à sa place pour le comprendre.
J'ai compris cela depuis mon plus jeune âge en m'inventant un frère qui aurait été mon opposé et qui me rappellerait à l'ordre si je dépasse une ligne rouge.

"se battre contre son introversion"
Je crois que pour cela il faut être dans un environnement hostile. Avoir des extravertis qui vous bouchent la vue pour comprendre que vous êtes déforcée.
J'ai lu les commentaires et les vrais introvertis se sentent bien dans leur peau, en ne désirant pas en changer.
Mon épouse est par exemple, introvertie pure. Elle ne cherche pas les contacts faciles avec ceux qu'elles ne connait pas.
Il y a un glace qu'il faut briser et c'est loin d'être attendu.

"mieux vaut avoir un mélange"
Je suis 100% d'accord. Mais, vous qui êtes dans la branche de la thérapie psychologique, cela ne dépend même pas de séances de psy.
Mon épouse a refusé une aide psychologique l'année passée quand elle a eu son cancer du sein comme je l'ai raconté en septembre.

"IL faut de tout pour construire un monde équilibré..."
Exact. J'ai fait du management de personnes. En séquence, des jeunes et puis un plus âge.
Les cours de managements, d'écoutes, j'en eu quelques uns.

Écrit par : L'enfoiré | 05/01/2014

Oui nouveau pseudo, j'y met au moins les initiales et de la musique acdc. ;-)

Bon sujet et bonne analyse mais précisions et une question personnelle à la fin :

Il est possible d'être introverti et ne pas souffrir de phobie sociale mais simplement d'un grand désintérêt pour la comédie sociale.
L’introverti aura toujours une longueur d'avance, il maitrise à merveille le teasing face à des extravertis.
Pour l'extraverti c'est l'inverse, il se trahit toujours par des lapsus, vocaux, comportementaux ou écrits.
Ce que déteste l'extraverti dominateur chez l'introverti c'est l'impossibilité à l'analyser finement, pour un extra qui aime dominer, c'est un ennuyeux, ça installe un malaise.

L'introverti réel ne dira jamais ce qu'il pense face à de nombreuses situations, pour être honnête intérieurement il pense souvent : "Nous n'avons pas les mêmes valeurs" (sans jugement mais juste pour identifier un individu extraverti qui peut être un potentiel contact, de celui qui n'a aucune chance)

L'introverti est un individualiste qui prend son pied dans le collectivisme intelligent et mesuré, il s'ennuie très vite quand ça tourne au patronage régressif.

-"Cultiver sa singularité, construite par une force à comprendre l'autre plutôt que de se transformer soi-même peut être plus facile pour l'extraverti."
L'introverti non pathologique, détient la force de se transformer quand il est dans l'erreur, son entourage est trié soigneusement et le connait, personne ne s'étonnera de la correction de trajectoire.
L’extraverti ne le peut pas, ses courtisans ne comprendraient pas. (il le pense, piégé il cherche à rester cohérent dans son incohérence pour faire bonne figure)

-"Dans une bataille passionnelle, pas de différence, celui qui reste froid, gagne. Sortir de la bulle sans peur de l'autre, c'est savoir que toutes connexions peuvent disparaître aussi vite qu'elles sont nées. Comme au tennis, pour s'améliorer, c'est jouer contre plus fort que soi."
Exactement. L'introverti ne lâche jamais sa proie, il perd un combat mais revient. Il ne se bat pas pour les autres ou la reconnaissance sociale, il se bat pour lui-même. Comme c'est pour lui-même et non pour épater la galerie, ce n'est pas de l'orgueil, c'est du challenge personnel.

-"Quand un moyen de plussages et de moinssages existe,"
Faux, l'introverti a tendance à se foutre totalement des avis des autres quand ils ne tiennent pas la route. L'extraverti prend les choses plus comme une compétition de coqs de basse court.
C'est plus souvent les coqs de basse court désarmés qui se réfugient dans les plussage ou moissages quand la frustration de la dérouillé publique a terni leur lumière.
L'introverti se balance de ce qu'on pense de lui, il dit ce qu'il a à dire sachant que dans le monde réel il laisse dire des conneries par les extravertis à la tonne sans jamais rien dire. A quoi bon, il connait la nature cabot de l'extraverti, il sait que dans la vraie vie ce qui compte c'est les apparences pas le fond.
La publicité le démontre ..
Ceci-dit l'introverti sait ne pas être ingrat, observateur, il rend toujours la monnaie de la même pièce.

-"Alors la question reste "Comment suis-je passé d'introverti à extraverti?"."
Mission impossible, je n'aime pas la FM en revanche j'aime ses règles de prise de parole, le bâton de parole : Laisse parler l'autre jusqu'au bout avant de prendre la parole à son tour. C'est ce qu'un extraverti ne sait pas respecter. Il n'est pas dans l'échange d'idées mais dans la domination et la mise en scène de sa vie.
L'introverti ne cherche à dominer que lui même sauf quand on le provoque,, là il peut-être redoutable.
D'autant plus redoutable qu'il reste un mystère imprévisible pour un extraverti .
L'un vit beaucoup dehors et peu dedans, l'autre vite beaucoup dedans et peu dehors. Allez savoir ce qui se passe dedans derrière les portes ...

L'introverti est capable de lever le pied dans une complétion pour ne pas être premier, ne pas s'exposer, il se contente de savoir pour lui-même.(dans le monde non virtuel) Je ne compte plus les fois ou j'ai stratégiquement levé le pied pour ne pas être en haut de l'estrade, tant dans le sport, qu'au travail, qu'à l'école...
L'introverti est capable de partir silencieusement quand il ne cautionne pas, ses silences et absences disent plus que ses paroles.

Les mondanités, l'introverti ira par pure convenance quand c'est incontournable. Il se cherchera principalement un recoin pour observer les interactions l'air de rien. Mission accomplie topographie établie, il s'éclipsera discrètement avant que la mondanité ne devienne un combat d'égo. Quand il voit qu'il n'apprend rien il ne traine pas.

Au final j'ai apprécié l'article mais je ne sais plus vraiment si je suis introverti ou autre chose...
Une distinction plus grande entre introverti dans la vraie vie et sur internet aurait donné une autre dimension à l'article.
Quelque part ça tombe bien, j'ai toujours détesté d'être étiqueté. On évolue en permanence, l'étiquette est très vite périmée.


Suis-je un introverti que se soigne, ou un extraverti qui se soigne ?


PS j'ai adoré cette phrase traitant de notre société pathologique "celle des enfants d'aujourd'hui, hyper-sexualisée, hyper-médiatisée. Le reality-show était inconnu. "
Quoi de mieux que promouvoir l'extra-extraverti pour contrôler le monde...Quand les gens s'offrent d'eux-même corps âme et fesses tendues, ils sont lucifériennement prévisibles et calculables. Donc manipulables. Orwell est de très loin dépassé .

Écrit par : A.C d'ex-C | 05/01/2014

"simplement d'un grand désintérêt pour la comédie sociale. L’introverti aura toujours une longueur d'avance, il maitrise à merveille le teasing face à des extravertis."
Je répondrais "non" et j'ai déjà répondu à cette question: plus rien ne se fait dans les temps nécessaires si ce n'est dans un travail d'équipe.
Un "team spirit" est absolument nécessaire pour ne pas se laisser distancer par ceux qui le pratiquent.

"...l'extraverti ... se trahit toujours par des lapsus, vocaux, comportementaux ou écrits."
Exact, mais il s'en fout, puisqu'il connait la musique.

"l'extraverti dominateur"
Je n'ai pas parlé de lui ici, mais dans l'autre article que j'ai mentionné dans le commentaire précédent qui est un psychopathe.

"L'introverti réel ne dira jamais ce qu'il pense"
Exact. C'est ce qui fait aussi son malheur qu'il ne sait pas l'exprimer en général.

"L'introverti est un individualiste qui prend son pied dans le collectivisme intelligent et mesuré"
Tout dépend de ce qu'il appelle par collectivisme intelligent et mesuré. S'il ne joue pas le jeu du travail d'équipe, les autres comprennent très vite et le laisseront dans son coin.

"L'introverti non pathologique, détient la force de se transformer quand il est dans l'erreur"
Encore une fois, je retourne à De Kersauson, qui a dit qu'il a choisi la mer parce qu'il veut assumer ses erreurs et parce qu'il se méfie des autres. Pourtant, quand il est invité pour parler de son livre chez Drucker, il est venu.

"L’extraverti ne le peut pas"
Je l'ai écrit, j'ai connu des extravertis qui ont très vite compris que l'élève que j'étais dépassait son maître, ce qui veut dire que je devenais parsonna non grata.
J'ai dit que j'ai copié les extravertis et que je me suis imposé avec plus de potentiel à ma disposition.

Je l'ai écrit à maintes reprises, mais si je ne suis plus totalement introverti, je me moinsse moi-même puisque cela m'amuse.
Le pur extraverti aime être plébiscité par ses semblables. C'est une lutte d'influence que je connais bien.

"L'introverti se balance de ce qu'on pense de lui"
Pas si sûr. Quand il ne voit pas d'augmentation en fin de mois, il se rend compte. J'ai écrit il y a longtemps "La technicité n'est plus seule". C'est dire je le pensais.
Je suppose que vous n'avez jamais eu du personnel qui travaille pour vous.

"l'extraverti, il sait que dans la vraie vie ce qui compte c'est les apparences pas le fond."
Tout à fait. C'est l'image que l'on paye, par ce qu'elle devrait contenir. "Séduire n'est qu'un jeu" encore un article sur la pub.

"L'introverti ne cherche à dominer que lui même sauf quand on le provoque,, là il peut-être redoutable."
Exact.

"je ne sais plus vraiment si je suis introverti ou autre chose..."
Je ne peux vous aider à le découvrir. Je ne connais rien de vos expériences, de votre vie, de vos compétences....

"l'étiquette est très vite périmée."
Tout dépend de la psychologie de l'interlocuteur qui va se mettre en face de vous, qui lui aussi sera sur un des échelons.

Je crois qu'il faut toujours remonter aux sources, à son passé, son enfance pour se découvrir... et lire ceci pour se placer sur un des échelons.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Introversion_et_extraversion

Écrit par : L'enfoiré | 05/01/2014

Quand les gens s'offrent d'eux-même corps âme et fesses tendues : à Namur, Belgique, Europe (civilisée?)
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=vC5VeFLiMok

Écrit par : zelectron | 05/01/2014

@zelectron

Merci pour la vidéo, j'avais celles d'Angleterre et d'autres opérations du genre en France.

Que voulez-vous, la dégénérescence est programmée en très haut lieu. (je suis sérieux)
Prenez n'importe quel ancien qui vivait il y a encore 20 ans et larguez le aujourd'hui, il en crèverai de rage et de colère. Pourtant 20 ans c'est très court.

Belle jeunesse pleine d'espoir où tout ce qui peut encore les faire rêver à force de désillusion c'est d'être "merdiatik" passer à la TV comme "La maison ds secrets" et avoir une Rollex avant 50 ans pour ne pas louper sa vie.
http://www.lesmotsontunsens.com/seguela-rolex-rate-sa-vie-50-ans-video-3391

Prenez les FEMENS et Pussy-Riot, ce n'est pas une question politique droite gauche ni même religieuse.

Mais objectivement : Quand un état protège en très haut lieu des malades qui découpent à la tronçonneuse les crucifix du mémorial du goulag..
Quand le même état fait la promotion de ces "choses" qui empalent des têtes de bœuf sur les grilles de Notre Dame de Paris, y pénètrent seins nus, des cornes sur la tête, des insultes écrites le corps, qui de plus urinent publiquement sur l'autel devant des touristes ébahis ...

Une quenelle devant une Synagogue et c'est une affaire d'état, mais un blasphème devant des milliers de touristes et c'est une affaire sympa .
Mieux encore pour les récompenser Hollande a pris un couple homo des FEMENS pour créer un nouveau timbre national !

Je ne suis pas religieux, j'ai des amis homos et je me fous de ce qu'ils font de leurs fesses mais là la France tourne à la folie la plus totale et ça dure depuis un sacré moment, même avant Hollande.

Le plus joli c'est qu'il n'est même pas autorisé de dire : "Ce n'est pas bien, c'est pas respectueux"
Si vous avez le malheur de le dire on vous traitera de réactionnaire, de militants FN, de nazi et je ne sais quelles autres mots.
(en revanche 72 heures d'émeutes pour une femme voilée lors d'un contrôle d'identité ce serai "normal" ....)

La démocratie est une illusion on le sait mais là on peut appeler ça une folie-cratie .
Tout se paye tôt ou tard, vivement le jour de facturation !

Écrit par : AC d'ex-C | 05/01/2014

Je crois que c'est un autre débat, mais comme je n'ai pas de problème pour y répondre parce qu'en fin cela y revient...
La période des soldes, j'ai écrit 3 articles humoristiques sur le sujet.

La césure s'est passée en 1968: interdire d'interdire. Le féminisme en a ajouté une couche.

Le 21ème siècle sera beaucoup moins machiste et une société matriarcale s'installera progressivement avec des hommes qui resteront à la maison tandis que des femmes travailleront car elles gagneront plus que leur mari. Ce matriarcat existe déjà dans certains pays d'Afrique
Que vous la vouliez ou non n'est pas important, c'est l'esprit résultant qui l'est par vagues successives.
On ne retourne jamais en arrière.
Bien au contraire, on persiste et signe.

Personnellement, je n'ai rien contre à ce que les symboles s'estompent et soient remplacés par d'autres.
Le Pape François a compris que si le catholicisme voulait encore exister, tout devait évoluer et ne plus suivre les dogmes de son prédécesseur. Pour lui, les homosexuels ne sont plus les bannis de la société.
Que les Femens s'expriment avec leur corps, pourquoi pas puisque leur corps a toujours été leur arme de persuasion avant ce changement.

Non, Messieurs, il faudra apprendre à évoluer.
Ce n'est plus votre démocratie, mais une autre démocratie qui s'installe avec l'égalité des droits pour tous.
La virtualité d'Internet est asexué dans ses jugements.
Qui vous dit d'ailleurs que celui qui signe Jules soit un homme?
En fait, ce n'est pas une facture qui vous attend, mais un renversement de situations avec des vases communicants.
Si vous ne me croyez pas "Le Marsien et la Vénusienne" peut vous le faire comprendre
http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2011/04/01/le-martien-et-la-venusienne.html

Quand dans l'article, je mentionnais qu'il y avait plus de femmes que d'hommes qui commentaient leur état d'intro ou extravertie, cela ne devrait pas vous échapper.

Quand aux religions, écoutez le libre-penseur Hasquin.

http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_herve-hasquin-il-n-y-a-pas-de-nationalisme-wallon-et-francophone?id=8165394

Écrit par : L'enfoiré | 06/01/2014

Un bon exemple de réunions d'introvertis dans le film "Le Hérisson" qui était programmé sur France2, ce soir.
Les vrais introvertis, la concierge et la fillette, ne se parlent qu'entre elles.
Était-ce une bonne concierge, dont le rôle était celui de Josiane Balasko?
Personne ne l'a regardé, ne lui a parlé.
Le dernière phrase du film est caractéristique: "Au moment de mourir, elle se rend compte qu'elle peut aimer".

Écrit par : L'enfoiré | 05/01/2014

@ L'enfoiré

OUI on ne gouverne pas en arrière.
NON on ne peut pas faire de si ÉNORMES inégalités de traitement sans que cela soit hurlant :

1_ Une quenelle DEVANT une synagogue et c'est un drame national, un cabinet INTERMINISTÉRIEL est crée pour abattre un seul homme.

3_Des prostituées gratuites du nom de FEMEN empalent des têtes de bœuf sur les grilles de Notre Dame de Paris, y pénètrent seins nus, des cornes sur la tête, des insultes écrites le corps, qui de plus urinent publiquement sur l'autel devant des touristes ébahis. Aucun cabinet INTERMINISTÉRIEL.

LA DIFFÉRENCE DE TRAITEMENT EST ÉVIDENTE, une quenelle DEVANT une synagogue c'est une affaire d'état, une PROFANATION DANS une église c'est tout à fait admis . Vous distinguez la différence, dedans/dehors, cabinet interministériel pour un seul homme/encouragements politiques pour les femens ? (s'il faut que j'explique encore je peux détailler)

Je ne parle pas du parlement JUIF européen crée en toute discrétion :

http://www.europe-israel.org/2012/05/le-parlement-juif-europeen-a-tenu-sa-premiere-session-generale-a-bruxelles/

ON EST EN EUROPE OU EN ISRAËL ?

Écrit par : AC d'ex-C | 06/01/2014

"ON EST EN EUROPE OU EN ISRAËL ?"

J'ai voyagé dans plusieurs pays depuis 55 ans.
Il y a deux pays où je ne remettrai plus les pieds avant de grands bouleversements: Cuba et Israël.
Pour des raisons diamétralement opposées.
J'ai écrit des articles sur les deux sujets.
"Un Cuba libre por favor" ( http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2007/05/08/un-cuba-libre-por-favor.html )
"Un nouveau pont trop loin" ( http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2006/11/11/un-nouveau-pont-trop-loin.html ).
Je crois que je ne peux être plus clair.

Je manque votre point 2, mais revenons sur les point 1 et 3.
1. La quenelle encore un truc inventé par les Français. Inconnu ailleurs.
Alors je suis retourné à sa signification POUR Y TROUVER LA PREUVE: "une boulette de forme généralement allongée, à base de différents ingrédients, typique dans la cuisine traditionnelle de plusieurs régions françaises. On peut citer les quenelles de brochet, les quenelles lyonnaises, les quenelles de moelle, les quenelles de foie".
Qu'en dire? Sinon que demain, il faudra vraiment manger des quenelles de tout ce qu'on ne fait pas aujourd'hui. J'ai vu tout récemment un docu sur le Vietnam, où l'on mange avec délice du cobra, qui est un plat que l'on déguste dans les grandes occasions. Amusant, donc...

3. Un cabinet interministériel pour des Femens. Là, je ne comprends pas. Pourquoi y en aurait-il?
Profaner dans un église? Mais croyez-vous vraiment qu'on a toujours été habillé col et cravate pour entrer dans une église?
Cela m'a fait toujours bien rigolé quand on m'a refusé d'entrer en short au Vatican. A quoi, ça rime pour quelqu'un qui ne croit pas et qui veut voir les beautés qui ont été investie dans l'histoire à grands frais par tout le monde et non pas uniquement par ceux qui ont une religion?
Comme je l'ai écrit en réponse à une rédactrice en chef qui étalait ses convictions dans un journal de télé:
"Pruderie? Bigoterie? Théocratie? Que ceux qui ne croient pas sont aussi agacé par ce genre de déclaration dans un journal de télé qui doit rester impartial? Qu'elle n'a rien compris au féminisme?
Je préfère encore EADR qui dans le même magazine, dessine Lady Gaga qui est obligée de se mettre de plus en plus nue pour tenter de vendre son dernier CD.
Et qui ajoute, "Au moins sur les Femen, y'a de quoi lire!"

Je ne vais pas posé la question de savoir si on est en Europe ou en Israël, mais s'il faudra toujours se plier à un loi qui n'a rien d'humaine mais qui est restrictive de tout?

Dans l'article de Noel, je commente avec les sagesses asiatiques.

Reprenons Confucius. Le confucianisme qui est fondé sur l'expérience et le concret et qui rejoint ainsi les philosophies grecques nées en même temps mais bien avant JC.
Ces philosophies-là aident à vivre tandis que les philosophies occidentales aident plutôt à mourir.
Pas de guerres de conquêtes fondées sur les religions même si la violence existait sous d'autres angles.
La philosophie de Confucius se base sur le perfectionnement de soi et le respect des autres pour vivre en commun et en harmonie.
Rien d'autre.
Confucius n'était pas un prophète car il n'était pas venu délivrer de message ni annoncer l'apocalypse.
Pas de mortifications pour absoudre des péchés vrais ou imaginaires comme on le voit dans les religions chrétiennes...

Je crois que là il y a matière à réflexion.

Écrit par : L'enfoiré | 06/01/2014

@ L'enfoiré

Bien les articles, Israël quel "beau pays de tolérance et d'antisémitisme" :

http://www.youtube.com/watch?v=leDomjrjb9A

Sur l'inégalité de traitement des faits divers je ne varie pas d'un pouce, je n'en démordrai pas :
_Faire une quenelle devant une synagogue et c'est une affaire nationale faire pire dans une église c'est l'extase nationale.

Je précise être athée, non baptisé, anti monothéisme.
On est quelques dizaine de millions comme moi en France à constater les mêmes inégalités de traitement.

Si demain j'envoie les FEMENS faire la même chose dans une Synagogue qu'est-ce qu'il se passera d'après-vous ?
Pourquoi les FEMENS ne sont jamais allé pisser ou empaler une tête de porc dans une Synagogue ?
C'est évident !

Écrit par : AC d'ex-C | 06/01/2014

"Si demain j'envoie les FEMENS faire la même chose dans une Synagogue qu'est-ce qu'il se passera d'après-vous ?"

La même chose que dans une église catholique.

"Pourquoi les FEMENS ne sont jamais allé pisser ou empaler une tête de porc dans une Synagogue ? "

Je n'ai pas de réponse sinon que de constater et attendre qu'elle le fassent.
Quand elles sont passés à Noël à Cologne avec la mention "I'm God" ce n'est pas à destination de l'église catholique, mais contre toutes les églises, temples ou synagogues.

Écrit par : L'enfoiré | 06/01/2014

@ L'enfoiré

Vous n'avez pas la réponse, j'ai la réponse évidente : Le mouvement FEMEN est apparu depuis 2008.

Tout le monde sait par qui elles sont réellement financées d'outre-Atlantique mieux encore :

-"Une journaliste infiltrée a déclaré avoir découvert que les militantes ukrainiennes seraient rémunérées 1 000 dollars par mois, n’étant pas de fait de simples activistes bénévoles. La question à l’heure actuelle est donc de savoir qui finance le mouvement, à l’heure où son budget s’alourdit également des frais d’avocats et de justice. La presse s’est également fait l’écho de subventions et aides en nature, comme le prêt de locaux, accordées par des collectivités locales telles que la Mairie de Paris. Si ces informations s’avéraient exactes, il serait normal d’en faire état et de les justifier."

Une Femen (et prostituée) urine dans l’église de la Madeleine .
Éloïse Bouton n’a aucunement été inquiétée. En Allemagne, la Femen qui a perturbé la messe de minuit à la cathédrale de Cologne a été interpellée et risque trois ans de prison. Mais à Paris, la profanation d’Éloïse (…) n’a suscité aucune réaction. Et la plainte aussitôt déposée par le père Horaist n’a «pas eu de suites». (…) Éloïse Bouton n’a pas été appelée par la police. « Cela montre combien l’Église est devenue faible en France…» selon , Inna Shevchenko, cofondatrice de la branche française des Femen. Suite et source :

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/12/29/01016-20131229ARTFIG00092-interrogations-sur-le-financement-des-femen.php

La Femen auto-proclamée « Sainte Mère Eloïse » est Eloïse Bouton, une prostituée offrant ses services sur le web qui a été démasquée par des internautes l’année dernière.

Une prostituée profanatrice protégée par la justice Française et dont l'association FEMEN est subventionnée et hébergée par la mairie de Paris. Donc Bertrand Delanoë le maire homosexuel protestant qui n'a jamais caché publiquement sa haine du Christianisme.

On fait quoi en retour, on fait pareil dans les églises Protestantes au nom de "l’égalité" ?
Je suppose que ce serai la réponse appropriée...
Décidément les socialistes qu'ils soient Belges ou Français trainent des batteries de casseroles derrière eux !

Curieuse similitudes de mœurs entre socialistes Belges et Français : http://www.youtube.com/watch?v=OFFiqCrUHJo

Je ne vote pas, je n'appartiens à aucun parti donc je ne suis même pas leur adversaire politique mais c'est une évidence.
Comme un boomerang ....

Écrit par : AC d'ec-c | 06/01/2014

Je crois qu'on ne se comprend pas.
Le message est "I'm God" est pourtant clair.
Peu importe par qui elles sont financées. Elles doivent l'être, bien entendu.
Quand les deux dernières sont sorties du Goulak et qu'elles continuent à ponter Poutine du doigt, même pour de l'argent, je crois qu'elles ne sont pas assez folles que ça. Il y a l'idéologie dans son entier qui est visé. L'idéologie qui veut que les femmes n'ont pas eu droit à la paroles pendant toute l'histoire, mais que ce n'était qu'avec leur corps et dans le lit qu'elle reprenait le pouvoir. C'est ce que j'ai essayé de faire comprendre.
L'Eglise chrétienne est devenue faible et je k'ai dit plus haut.
Le Pape François lâche du lest. Vous ne vous souvenez pas du schisme qui a manqué de se passer avec les idées conservatrices du précédent du temps de la faible réaction des prêtres pédophiles.
On a pris un jésuite, cette fois.
Je reprends ce que j'ai écrit dans l'article de Noël: "Va-t-il changer l'Eglise puisqu'il crève l'écran qu'il a enfiévré la presse et fait couler l'encre à flot.
Le choc des civilisation, les schismes idéologiques ont eu lieu et c'est au Moyen-Orient qu'il fait le plus de dégâts par les diatribes de pouvoirs jusqu'à la terreur. Fini l'Inquisition et les Croisades, mais c'est souvent tout comme... Les guerres de religions se poursuivent par la seule référence aux différents prophètes qui apparurent dès le 1er millénaire avant J.-C.
Le premier Épître de la religion chrétienne respectait des usages et conservait les distances avec les sociétés qui, d'après elle, étaient perverties. Le deuxième, appelé Nouveau Testament, considère que le premier est une Ecriture, un corpus possédant une autorité qu'il faut exhorté par la foi.
Aujourd'hui, ce sont les vertus théologiales de la Foi, de l'Espérance et de la Charité, réglées par le catéchisme. La vertu peut-elle payer par des démonstrations d'humilité, de compassion, d'amour, de sensibilité sociale s'imposant par la bonhomie? Sauver les meubles quand ils sont en perdition, c'est ressortir la bonne vieille recette du "poids des images, du choc des mots".
Conservateur, le Pape n'en demeure pas moins malin.
Le "Poverello", aurait-il oublié la doctrine jésuite qu'il a appris et enseigné en dialoguant?
Son secret serait-il la "révolution de la tendresse"?

Tout doit évoluer, sinon c'est la mort de n'importe quelle idéologie. Si vous avez écouté Hasquin dont j'ai repris le lien ci dessus, vous auriez compris.
Sinon, comme vous le dites, c'est le coup de boomerang assuré.

Il y a un prêtre que j'aime bien c'est Gabriel Ringlet http://www.gabrielringlet.be/
Il était complètement opposé aux Papes d'avant depuis Jean-Paul II, sur le rigorisme de cette foi.
On peut croire ou avoir la foi, mais pas dans le jusqu'au-boutisme.

Écrit par : L'enfoiré | 06/01/2014

AC d'ec-c
- ou une mosquée !
- au lieu de s'essuyer avec le drapeau français, peut-être qu'avec une burqua c'est mieux ?
- les mœurs des socialo-fascistes belges ou français ? sales ...

Écrit par : zelectron | 06/01/2014

@ zelectron

Je suis encore très jeune mais je suis totalement dépassé par la notion de "respect" moderne, je l'avoue.
J'ai du mal à comprendre parce qu'on m'a appris à respecter tous ceux qui ne me respectent. Pas ceux qui ne me respectent pas.

[attention ironie...]

Je l'avoue, je déféquerai sans aucun souci sur la tête d'une FEMEN et je prendrai un malin plaisir à l'enduire de goudron et de plumes, comme elle par irrévérence envers les conventions.
C'est "tellement à la mode" que personne ne pourrai trouver cela condamnable, c'est tellement "fashion" (sic)
Le goudron et les plumes je trouve ça rigolo, une "poule" qu'on déguise en poule, rien de méchant, c'est de l'anti-convention, la grande liberté.
Tatouer en plein milieu du visage d'une FEMEN : "je suis une salope" lui éviterai de refaire son maquillage à chaque opération commando. (je suis un bienfaiteur pragmatique)

[fin de l'ironie...]


Sans ironie aucune il ne faudrait pas trop me pousser, juste me laisser l'opportunité et hop moi aussi je deviendrai très à la mode : "Subversif".
L'état Français me ferai un timbre à mon effigie pour me récompenser de l'irrévérence, comme il l'a fait par deux fois pour les FEMENS.
La récompense ultime de la subversion vaut la traque de l'animal, un timbre à moi la postérité !

D'ailleurs il faut désacraliser la femme en 2013, il n'y a ni homme ni femme on choisit ce qu'on est et notre physique originel ne signifie absolument rien.
Comme les FEMEN sont aussi vulgaires que des gros balourds, je peux en déduire qu'elles ont fait le choix d'être des hommes.
Donc elles n'ont même plus l'excuse d'être de faibles femmes.
La théorie du genre est passé par là .

Je vais peut-être lancer un appel à la traque sur les réseaux sociaux, juste pour partager le même humour que les donzelles.
Elles devraient y adhérer, c'est leur style d'humour il semblerai ...

Contrairement à elles pas besoin de financement, je ferai ça pour le plaisir de partager l'irrévérence.
J'espère être aussi bien toléré dans ma démarche que leur démarche peut l'être, sinon c'est de la discrimination !
J'en ris qu'on puisse leur trouver la moindre justification.



@ L'enfoiré :
Si un jour vous me trouvez en train d'uriner sur votre canapé ne m'en veuillez-pas ce sera juste "l'évolution"
Comme vous dites "Tout doit évoluer, sinon c'est la mort de n'importe quelle idéologie"
Donc vous comprendrez donc ma démarche, ce sera pour vous faire évoluer vous aussi .. . ;-)

Écrit par : AC d'ex-C | 06/01/2014

Je pense que cette réplique mérite quelques réflexions.
Je crois qu'il y a une énorme différence entre déféquer sur la tête de quelqu'un ou le faire sur du matériel qui représente une image de quelqu'un ou de quelque chose.
Je crois que c'est là que vous n'avez pas compris.
Je n'ai aucun problème à "cracher" sur une idéologie qui ne serait pas mienne quand elle va trop loin mais je ne le ferai pas sur une personne qui est une fervente de cette idéologie. Cette personne a eu sa propre formation, ses propres expériences, sa vie...
L'homme n'avance qu'avec des idéologies et des images de celle-ci.
L'âne de Buridan hésite entre manger ou boire et meurt.
L'homme, avec son intelligence, choisit d'aller à gauche et oublie de regarder à droite car il regarde le ciel en marchant et oublie de regarder le sol avec le risque de se casser la gueule.
Je dis cela sans ironie.
Je l'ai dit, je ne crois pas. Je ne peux être plus clair.

Passons aux Femens.
Quel est d'après vous, les seuls moyens d'être vu, de recevoir une attention aujourd'hui dans notre époque hyper-médiatisée?
Prêcher dans le désert?
C'est terminer cela, nous sommes à l'époque d'Internet et des médias. C'est la provoc qui marche. Que vous le vouliez ou non.
Il y a une autre technique, très efficace et vous m'en avez parlé: l'humour.
L'humour au 2ème ou au 3ème degré.
Dieudonne que vous m'avez cité, que je ne connais pas, a très bien compris comment il pouvait passer des messages, au moins locaux, puisque je répète, je ne connais pas.
Vous n'avez pas remarqué que j'entraîne des Cafés serrés, presque à chaque article paru?
Si c'est le cas, c'est que vous êtes assez borné. Et là, c'est de l'ironie. :-)
Oui, j'évolue et même très vite.
C'est le métier qui a voulu ça.
Je suis proactif et pas réactif.
Avant qu'on ne parle du Web, je travaillais déjà avec les outils et Internet.
C'est peut-être ça qu'apprend l'expérience.

Écrit par : L'enfoiré | 07/01/2014

@ L'enfoiré

Si si nous-nous sommes bien compris, c'est pour cela que j'ironisais.

D'ailleurs j'ai tellement bien compris que je vais de ce pas pisser publiquement sur la déclaration des droits de l'homme stockée au musée, c'est une idéologie, un dogme ce truc.

Après ça j'irai pisser sur le siège du président du parlement Européen, c'est tellement "fashion", prêcher dans le désert comme vous dites : -"Je n'ai aucun problème à "cracher" sur une idéologie qui ne serait pas mienne quand elle va trop loin mais je ne le ferai pas sur une personne qui est une fervente de cette idéologie."

Cela tombe très bien, l'euro-URSS des diktats m'insupporte au plus haut point.
Vous comprendrez-donc que je ne veuille pas "prêcher dans le désert" moi aussi.

Vous devriez n'y voir aucun inconvénient.

Écrit par : AC d'ex-C | 07/01/2014

Je répondrai en contournant le problème puisque un article m'en donne le loisir:

Une présentation ou un discours à donner? Dites:'Je suis excité!'

Lorsque vous êtes angoissé à l’idée de faire une présentation, ou de subir un test, faites-vous partie de ceux qui essaient de se calmer en pratiquant l’autosuggestion, et en se répétant de se calmer ? Selon une recherche basée sur une série d’expériences menées par Alison Wood Brooks, à paraître dans le Journal of Experimental Psychology, ce ne serait pas la meilleure méthode.
Au cours de l’une de ces expériences, on a demandé à 140 participants de préparer un discours. Avant de le donner, une moitié d’entre eux devaient se dire « Je suis excité », tandis que l’autre moitié devait se dire « Je suis calme ». Les discours ont été filmés et analysés par des juges indépendants qui ont trouvé que ceux qui faisaient partie du groupe des « excités » livraient une meilleure prestation que ceux qui faisaient partie du groupe des « calmes ». Ils les ont trouvés plus persuasifs, plus compétents, plus confiants et plus résistants. En outre, ils avaient parlé plus longtemps, probablement parce qu’ils y avaient pris plus de plaisir.
Au cours d’une autre expérience, on a demandé à 188 personnes de faire un exercice de mathématiques difficile. Là encore, ceux qui étaient encouragés à se laisser aller à leur excitation obtinrent de meilleurs résultats, avec une note supérieure de 8% en moyenne par rapport à ceux qui avaient essayé de rester calmes, et ceux qui n’avaient reçu aucune instruction particulière.
Les chercheurs expliquent que c’est à la réinterprétation de l’émotion qu’il faut attribuer ces meilleurs résultats. Au cours des expériences, les sujets ont qualifié leur angoisse d’excitation, et c’est cette réinterprétation de leur angoisse en une émotion plus positive qui leur a permis d’améliorer leur état émotionnel. « Même si l’on n’y croit pas de prime abord, le fait de dire tout haut « Je suis excité » augmente les sensations d’excitation », explique Brooks.
« La façon dont nous verbalisons et pensons nos émotions contribue à construire la manière dont nous nous sentons réellement. (…). Au lieu d’essayer « de rester calme et de continuer », le chemin du succès commence peut-être par se dire « Je suis excité ».

Source: http://www.express.be/business/?action=view&cat=economy&item=pourquoi-la-tempete-politique-qui-arrive-en-europe-est-une-bonne-nouvelle-pour-lunion-europeenne&language=fr&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=

Écrit par : L'enfoiré | 07/01/2014

L'avocat des FEMEN démasqué en direct dans ses contradictions : http://www.youtube.com/watch?v=93757wAcmNE

Notez-bien que l'avocat PATRICK CLUGMAN est également l'avocat du CRIF Comité Représentatif des Institutions Juives de France et avocat des FEMEN.

Ces individus sont dangereux pour tout le monde, y compris pour eux-mêmes, mais ça c'est leur problème personnel désormais.

http://www.youtube.com/channel/UCSbYbOj2E314EAIqcdDkzbQ/videos

Écrit par : AC d'ex-C | 08/01/2014

Je répète, je ne connais pas les acteurs de cette conversation musclée.
Je suis allé donc voir qui était qui.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Klugman
Patrick Klugman, avocat au barreau de Paris et un homme politique français. Ancien Président de l'Union des étudiants juifs de France UEJF il est un militant antiraciste.
Tout est dit. Fermé le ban. Il est avocat et parti.

( ce qu'on en dit chez nous: http://www.rtbf.be/video/detail_jt-19h30?id=1883859# )

Pour ce qui est de la censure, j'ai assez écrit sur le sujet.
http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2011/06/13/pseudo-censure-moderation.html

Pour ce qui est du cas précisé ici, dénoncer les ridicules est toujours nécessaires comme reconnaître les casseroles que l'on tire par le passé.
En faire abstraction et les retirer du débats comme s'ils n'ont pas existés, seraient pire encore.
L'inquisition, les croisades, les exactions de toutes parts, les camps nazis et j'en passe et des meilleures en font partie.

"Etre laïc, c'est le hic" ( http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2006/08/24/laic-c-est-le-hic.html )
le sera toujours tant que les hommes aimeront les idoles et leurs symboles.
Nous vivons peut-être les prémisses d'une nouvelle forme de guerre de religions et c'est celle-là qui est la pire des guerres civiles.

Écrit par : L'enfoiré | 08/01/2014

Ce qu'est l'adolescence et son manque d'expérience...

http://www.rtbf.be/video/detail_cafe-serre-de-thomas-gunzig-08-01-14?id=1883916

Écrit par : L'enfoiré | 08/01/2014

L'enfoiré

Ce que je vois c'est qu'une religion qui représente 1% des Français, est comme par coïncidence (sic) le même avocat que celui des FEMENS du CRIF et de L'UEJF.
Les Chrétiens sont 58% en France les Musulmans 8%, les Juifs 1%.
Ce que je vois c'est que les organisations que Glucman défend s'attaquent régulièrement aux deux autres religions sans aucun ménagement. Profanations, injures etc...(ils se cachent très ma il faut que je publie quelques vidéos sur le sujet)

1% des Français absolument hystériques en ce qui les concerne, capables de mobiliser tous les services de l'état et de commander les présidents et ministres :
http://www.youtube.com/watch?v=TpTZ8DzGIu8

Tout est très clair, 600 000 Français provocateurs hystériques et paranoïaques ont tous les droits contre 60 millions de Français, nos hommes politiques ne s'en cachent pas d'ailleurs :

http://www.youtube.com/watch?v=S4DVSb2rvP0

1% de citoyens Européens qui vont jusqu'à à avoir leur propre parlement "personnel" au sein des institutions Européennes :

http://www.youtube.com/watch?v=e3QcwsfvZqY

L'avocat des FEMEN démasqué en direct dans ses contradictions : http://www.youtube.com/watch?v=93757wAcmNE
Notez-bien que l'avocat PATRICK CLUGMAN est également l'avocat du CRIF Comité Représentatif des Institutions Juives de France et avocat des FEMEN.

Faudra pas venir chialer si ça finit mal...

Écrit par : AC d'ex-C | 08/01/2014

Sur le même sujet : Jean-Jacques Bourdin (RMC) humilié en direct par un auditeur, flagrant délit de partialité :

http://youtu.be/9JQc23tZSLU

Toutes est dit, rien à ajouter. (liens sous la vidéo appuyez sur "Plus" )

Écrit par : AC d'ex-C | 08/01/2014

Un peu d'humour
http://mediatheque.lesoir.be/v/le_kroll/12Krolljan0814.jpg.html?

Écrit par : L'enfoiré | 08/01/2014

l'adolescence et son manque d'expérience...de quoi rire, vraiment 3 minutes de détente !

Écrit par : zelectron | 08/01/2014

http://www.rtbf.be/video/detail_cafe-serre-de-thomas-gunzig-08-01-14?id=1883916

C'est marrant mais après sa petite tirade sur Laurent Louis je sais que je ne regarderai plus jamais Thomas Gunzig, il est aussi subversif que la famille Bedos ..
Son père Edgard Gunzig est digne d'intérêt dans sa biographie : "Edgard né en Espagne de parents communistes, juifs de l’est, émigrés en Belgique au début du siècle, "

Normal que le fils aie les idées bien cadrées ...

Écrit par : AC d'ex-C | 08/01/2014

En effet, il sait de qui tenir

http://evene.lefigaro.fr/celebre/biographie/edgar-gunzig-16125.php

La tirade en question quelle est l'adresse?
Je ne m'en souviens pas.
De toutes manières Laurent Luis, j'en ai parlé et ce n'est pas mon copain, donc pas de problème

Écrit par : L'enfoiré | 08/01/2014

@ L'enfoiré

Son petit pic à l'attention de Laurent Louis est dans la vidéo que vous avez donné à voir, il faut être attentif aux détails qui n'en sont jamais quand il s'agit des Jansénistes ou Protestants idoles de théorie du "peuple élu" ...
Comme Delanoë le protestant-Janséniste anti-Chrétien qui héberge et subventionne les FEMEN par exemple.

Je vous l'ai déjà dit, le présente se comprend qu'à la lumière de l'histoire, l'époque de la secte des lumières est le point de départ.
Je puis employer l’appellation "secte des lumières" puisque les "philosophes" des lumières se donnaient eux même cette appellation.

Beaucoup savent à quels réseaux anciens nous avons à faire, les choses ne seront pas si simples que prévu...
Que le meilleur gagne, bonne chance à tous malheur aux perdants.

Écrit par : AC d'ex-C | 08/01/2014

«Laurent Louis devrait être interné»
http://www.lesoir.be/407479/article/actualite/belgique/2014-01-21/laurent-louis-devrait-etre-interne

http://www.lesoir.be/407676/article/actualite/belgique/2014-01-21/laurent-louis-renvoye-en-correctionnelle
Voilà où on en arrive.

Quant à Dieudonné, c'est Nicolas Bedos qui a été menacé de mort par des fans de Dieudonné à la suite de la chronique qu’il a adressée au polémiste et qui lui a attiré les foudres de nombreux fans.

http://www.lesoir.be/407420/article/actualite/france/2014-01-21/nicolas-bedos-menace-mort-par-des-fans-dieudonne

Écrit par : L'enfoiré | 21/01/2014

Un livre et aussi une opinion à la belge... qui pourrait très bien servir en France...

http://www.rtbf.be/video/detail_le-10-11-2013-peut-on-rire-de-tout-par-philippe-geluck?id=1869178

Écrit par : L'enfoiré | 08/01/2014

Pierre Desproges l'avait dit bien avant : On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui...

Écrit par : zelectron | 08/01/2014

Forcément, puisque comme dit Fréderic Dard « Le vrai con est con. Celui qui n'est pas un vrai con n'est pas plus con qu'un autre. »

Écrit par : L'enfoiré | 08/01/2014

Certains fidèles ont pu remarquer les démêles que j'ai eu avac le dénommé Alain à la suite de cet article ( http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2014/01/10/les-riches-triomphes-5268037.html ) qui n'en demandait pas tant. La raison avoir eu l'audace de demander comment était appris et pris par la population chinoise, des effets de ChinaLeaks.

Au lieu de me répondre par "je ne sais pas", "Je ne peux en parler", il m'envoyait un de ses articles qui ne parlait que des Leaks qui avaient lieu bien loin de la Chine.

Cela commençait fort: "Il fallait me dire que tu cherchais matière à te mettre une fois de plus en avant, j’aurai fait davantage.

Dans cet article-ci, j'écrivais "Une psychologue pourrait conclure que je n'ai fait que la moitié du chemin entre l'intro ou l'extra pourtant bien suffisant.". L'auteur du livre qui m'avait décidé à sortir ce billet ne m'a pas éclairé. Elle avait été prévenue et s'est gentiment extraite de la discussion, manque de temps.


Je parlais aussi de Poelvoorde en me posant cette question " est-il un extraverti ou un introverti converti?". Je serais enclin de prendre la 2ème option.
Humoriste dépressif? Mort? Pas à dire, les médias aiment ce genre de personne.

Sa réaction vis-à-vis de Dieudonné a été vive.

Alors, je suis tombé sur son interview, avec le titre "le trublion se livre sans tabou".

La question n'a pas été posée, mais à lire ses réponse on peut déceler quelques indices.

On aime ou on n'aime pas. C'est écrit sur la carte d'identité en petits caractères.

(voir à la fin de l'article)

Écrit par : L'enfoiré | 01/02/2014

Extraits choisis dans le dernier livre de De Kersauson ""Le monde comme il me parle".
A bord d'un bateau, c'est un véritable honneur de commander. En somme, c'est la confiance des autres qui est un honneur. Alors, c'est beau.
C'est très fort dans le regard de l'autre. Je crois, au fond, à l'excellence des hommes. C'est ce qui les fonde.
Comme une poussière d'étoile que tout le monde a, un peu, et qui fait le magnifique de la vie, le merveilleux.
Sans l'exigence de cette excellence, il n'y a pas de beauté.
C'est l'envie qui fait les gens.
Mieux on commande, moins on parle.
Ne pas avoir de certitude en mer. Ne pas imaginer qu'on va laisser quelque chose derrière nous, même une trace.
On n'a affaire qu'au présent et avoir une interrogation simple de ce qui doit être fait.

Écrit par : L'enfoiré | 01/02/2014

15 choses que les personnes fortes sur le plan émotionnel ne font PAS

1. Rechercher l'attention à tout prix. Les gens qui ne se sentent bien que si les autres leur prêtent attention, sont incertains de leur propre valeur. C'est une prophétie auto-réalisatrice – si vous ne croyez pas que vous êtes capables d'arriver à quelque chose, les autres ne le feront pas non plus.
2. Se laisser démotiver.Il y a beaucoup de gens haïssant et de trolls dans le monde, mais les plus dangereux se situent dans votre environnement proche. Eliminer de tels individus au comportement négatif de votre entourage est la meilleure solution, mais la plus difficile.
3. Etre rancunier. Si quelqu'un présente ses excuses sincèrement, soyez enclin à la bienveillance. S'il ne le fait pas, ne le fréquentez plus, mais ne gaspillez pas d'énergie mentale en amertume.
4. Cesser de se livrer à leurs activités. Les personnes fortes émotionnellement font ce qu'elles font parce qu'elles aiment ce qu'elles font et n'ont pas l'intention de ralentir leur activité ou d'y mettre un terme à cause d'individus qui n'apprécient pas le plaisir qu'elles ont à faire leur travail.
5. Douter de soi-même. La force mentale signifie être fier de ce qu'on est et ne pas avoir peur de l'avenir.
6. Se comporter comme un salaud. Etre désagréable peut dans certaines situations donner des résultats à une table de négociations, mais pour le reste, cela n'a aucune utilité.
7. Ne pas décider de leurs amitiés. Les gens forts mentalement choisissent des amis positifs, enthousiastes et heureux. Bref, des gens comme eux.
8. Avoir peur d'aimer. Ceci aussi implique un manque de confiance en soi. Ce n'est que si vous êtes faible que vous pouvez penser que vous n'avez aucune chance d'être heureux en amour.
9. S'inquiéter de ce qui va arriver. Au contraire, le meilleur moment de votre journée devrait être quand vous vous réveillez et que le jour se profile totalement devant vous.
10. Avoir peur de ralentir le rythme. Les personnes fortes émotionnellement n'aspirent pas à une action constante et à vivre sous tension sans cesse. Elles apprécient aussi des moments plus détendus.
11. Faire des choses qu'on ne veut pas faire. Faire quand même quelque chose que vous n'aimez pas est acceptable si cela vous rapproche de votre but, dans d'autres cas non.
12. Avoir peur de dire « non ». Si vous n'êtes pas capable de dire non, on abusera de vous et on ne vous prendra pas au sérieux.
13. Prendre sans donner. Certaines personnes n'accordent aucune attention aux personnes moins aisées dans leur entourage. C'est une marque de faiblesse et de manque d'égard.
14. Vouloir désespérément écouter les autres. Plus vous êtes fort mentalement, plus vous êtes indépendant. Vouloir absolument écouter les autres indique que vous avez peur d'être vous-même.
15. Oublier qu'être heureux est une mentalité. Les personnes fortes mentalement se rendent compte de la puissance du cerveau humain et comprennent que les émotions et la vie sont presque complètement contrôlables. (Via: Elite Daily)

Source: http://www.express.be/business/?action=view&cat=hr&item=15-choses-que-les-personnes-fortes-sur-le-plan-emotionnel-ne-font-pas&language=fr&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=

Écrit par : L'enfoiré | 15/02/2014

10 choses que font constamment les personnes les plus sympathiques à nos yeux

Dans une certaine mesure, nous souhaitons tous être aimés. Même si vous essayez de maintenir une certaine distance par rapport à votre équipe ou par rapport à vos employés, plus les personnes vous aiment et tentent de vous imiter, plus elles travailleront efficacement en tant que membres de cet effectif. Ce n’est pas pour rien que les meilleurs dirigeants sont des personnes véritablement appréciées.
Voici 10 attitudes qu’adoptent constamment les personnes qui apparaissent sympathiques aux yeux des autres. Aucune d’entre-elles n’entachera votre crédibilité ou votre autorité. Alors pourquoi ne pas essayer et voir ce qu’il se passe ensuite.

- Ecouter sans interrompre
Développer une grande capacité d’écoute est fondamental pour être apprécié des autres. Pour cela, il est nécessaire de ne pas se précipiter lorsque nous entamons une conversation. Respecter le temps de parole de l’autre et ne pas poser de questions jusqu’au moment où notre interlocuteur a fini de parler est également crucial. N’écoutez pas en pensant à votre réputation mais davantage pour comprendre véritablement l’autre.

- Sourire sans se moquer
Les sourires et la convivialité font en sorte que les autres autour de vous se sentent bien. Cela vous semblera peut-être simpliste mais, de nos jours, le sourire est une chose rare. Maîtrisez-le et démarquez-vous des autres.

- Parler sans commander
Discutez et partagez vos idées mais pensez à traiter les conversations comme une voie à double sens. Votre discours et votre sagesse ont de la valeur. Démontrez-le tout en respectant le discours et la sagesse des autres.

- Donner sans recevoir
Nous vivons grâce à ce nous obtenons mais nous construisons une vie grâce à ce que nous donnons. Arrêtez de calculer, donnez avec cœur parce que cela vous rend heureux.

- Profiter sans se plaindre
Pensez à profiter de tous les instants et à être reconnaissant pour ce que vous possédez déjà. La gratitude est l’une des meilleures raisons pour ne pas vous plaindre.

- Faire confiance sans douter
La confiance est comme une gomme qui s’use à chaque fois qu’on l’utilise. Le fait que les autres puissent sincèrement compter sur nous est primordial. Accomplir de manière systématique ce que vous avez promis de faire et ne pas faire ce que vous vous êtes engagés de ne jamais faire vous fera gagner la confiance des autres.

- Promettre sans oublier
Les personnes qui ont de bonnes intentions font des promesses. Les personnes avec une grande personnalité s’en tiennent à leurs engagements. Tenir vos promesses devrait être une de vos priorités car vous avez donné votre parole et dans ce cas, il n’y a pas de place pour l’omission.

- Pardonner sans punir
Il existe deux sortes de pardon : le pardon d’une personne qui en vient à donner une deuxième chance à l’autre et, le pardon qui bien que tout ait été oublié, vous oblige à passer à autre chose sans pouvoir compter dorénavant sur cette personne. Les deux types doivent être utilisés à bon escient et ne devraient jamais aboutir à la punition. Pardonner sainement sans punir l’autre est ce qui est le plus avantageux pour vous.

- Etre honnête sans tromper
Les personnes que nous apprécions le plus sont celles qui font preuve d’honnêteté, qui ont des convictions et qui, finalement, parlent vrai. Nous aimons les personnes qui agissent en fonction de leurs principes. Elles ont quelques fois tort mais vous savez au moins à qui vous avez affaire.

- Etre positif sans aucune réserve
Les personnes en colère ont tendance à entraîner les autres dans leur mécontentement. Essayez de vous en tenir à une attitude positive au travail et dans votre foyer. Creusez-vous la cervelle afin de dénicher des opportunités et des solutions au lieu d’envisager directement les obstacles et les problèmes de chaque situation. Peu importe le contexte, concentrez-vous sur ce qui peut être réalisé.

Source: http://www.express.be/joker/?action=view&cat=platdujour&item=10-choses-que-font-constamment-les-personnes-les-plus-sympathiques-a-nos-yeux&language=fr&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=

Écrit par : L'enfoiré | 15/11/2014

Il n'est nullement dit qu'il ne faut pas apprendre à dire "non".
La propension de toujours faire passer les autres avant soi passe par cette positivité forcée et l'exploitation entrave de proche en proche les relations et pourrir ces dernières.
Il faut pouvoir "juger" les autres même en secret pour un jour dire refuser.
C'est ce que ne peut pas faire certains pays comme en Inde.
Là, commencent les drames culturels et les erreurs de compréhension.
Donner des alternatives à ce qui est demander est une solution intermédiaire.
Etre "soi" sans être "nous", un autre exercice.
Pas facile pour l'introverti de casser la glace.

Écrit par : L'enfoiré | 15/11/2014

15 manières d'aboutir à une meilleure version de vous-même

Tout au long de l’existence, nous commettons souvent des erreurs qui ont pour effet de donner aux autres une image trompeuse de notre véritable personnalité. Par ailleurs, il est évident que le perfectionnisme dans la sphère professionnelle, sociale et familiale est un leurre. Cependant, cela ne signifie pas qu’il faille baisser les bras et abandonner notre quête d’aboutir à une meilleure version de nous-mêmes.

John Rampton de Inc.com a dressé une liste de 15 méthodes judicieuses qui devraient vous permettre de tirer le maximum de votre personne :

1. Adressez-vous un compliment chaque matin
Chaque jour, avant d’entamer votre routine quotidienne de la journée, accordez-vous quelques minutes afin de vous complimenter. Ce compliment peut concerner votre nouvelle coiffure qui vous sied à merveille ou les excellents résultats que vous avez obtenus lors d’une tâche précise grâce a des compétences que vous êtes le seul à posséder. Trouver ce genre de louange à vous faire n’est pas quelque chose de très compliqué et cela aura pour avantage de vous donner un petit coup de pouce émotionnel. Plusieurs spécialistes ne cessent de le répéter : lorsque vous êtes content de vous, ce bonheur devient contagieux et envahit ceux qui vous entourent.

2. Ne cherchez pas d’excuses
Faire porter le blâme sur votre conjoint, votre patron ou votre collègue est quelque chose de tout à fait stérile qui ne vous mènera pas bien loin. Au lieu de pointer du doigt l’attitude des autres ou de trouver des excuses relatives à votre manque de bonheur ou de réussite dans votre vie professionnelle ou personnelle, pensez à appréhender vos erreurs et cherchez l’apprentissage dans chacune d’entre-elles. Ce type de comportement vous aidera à devenir une meilleure personne, vous serez plus heureux et certainement en meilleure santé.

3. Laissez filer la colère
Abandonner et oublier la colère est une chose plus facile à dire qu’à faire. Même s’il s’agit d’un sentiment tout à faire courant et normal, vous ne pouvez et ne devez pas laisser la colère pourrir votre vie. La raison est simple : lorsque vous êtes dans un état coléreux, vous serez fort probablement amené à prendre des décisions hâtives et imprudentes et à nouveau, cette irritabilité aura des conséquences déplorables sur votre santé. En outre, selon la science, la colère refoulée a tendance à provoquer des troubles digestifs, du sommeil et même des pathologies cardiaques. La colère est donc à proscrire. Pour apaiser ce sentiment et l’abandonner, les experts conseillent de coucher sur papier nos sentiments ou de méditer.

4. Soyez capable de pardonner
Veillez à pardonner et à abandonner le ressentiment. La psychothérapeute américaine Joyce Marter estime que lorsque vous pardonnez, vous devez le faire pour vous-même. « Soyez capable de vous pardonner afin de vous détacher des erreurs du passé. Prenez le temps de méditer et de faire preuve de gratitude pour la sagesse et les connaissances que vous avez acquises lors de moments de souffrance ».

5. Soyez honnête et franc
Comment vous sentiriez-vous si un être cher ou un collaborateur vous mentait ? Il y a de fortes chances que vous considériez ce mensonge comme un abus de confiance. Si vous souhaitez être une meilleure personne, vous devriez commencer par toujours dire la vérité et être le plus clair possible dans le message que vous voulez transmettre. Apprenez à exprimer vos idées, vos pensées et vos sentiments de manière ouverte, honnête et franche.

6. Rendez-vous utile
Par exemple, dans les transports en commun, cédez votre siège à une personne âgée. Vous pouvez aussi aider un collègue à terminer un projet ou délester votre conjoint des sacs de provisions lorsqu’il revient du supermarché. Etre utile est l’un des moyens les plus simples et les plus efficaces pour aboutir à une meilleure version de soi-même. Plus nous aidons les autres, plus nous nous sentons en phase avec nous-mêmes et avec le monde qui nous entoure.

7. Ecoutez les autres
Jeet Banerjee de Lifehack explique : « Ecouter les personnes et donner la possibilité à chacun de s’exprimer est une des meilleures choses que vous pouvez faire ». Banerjee indique que l’écoute des autres lui a permis de rencontrer des personnes étonnantes, de conclure certaines affaires et de développer des relations fructueuses qui se maintenues durant toute sa vie.

8. Agissez localement
Soutenir une cause locale, par exemple, lorsque vous achetez des vêtements ou des articles provenant d’entreprises locales ou d’agriculteurs sont des moyens simples d’aider une région de manière spécifique. Bien entendu, vous ne sauverez pas le monde mais vous pourrez faire la différence dans certains domaines. Apprenez à connaitre et à vous soucier de votre communauté.

9. Soyez poli
Remercier quelqu’un ou maintenir ouverte la porte de l’ascenseur sont des choses qui ne demandent pas beaucoup d’efforts. Toutefois, ces actes de bonté et de politesse sont susceptibles d’améliorer la journée d’autrui.

10. Soyez vous-même
Cela vous permettra d’être en accord avec vos valeurs et vos croyances, de déterminer votre identité, de vous donner du courage, d’établir des limites et de centrer votre concentration dans la bonne direction.

11. Soyez ouvert au changement
Pourquoi ne pas tenter de réaliser quelque chose que vous avez toujours craint ? Vous pouvez aussi visiter un nouveau restaurant ou voyager dans une contrée inconnue du monde. Vous devriez être constamment ouvert au changement car la nouveauté vous permet de grandir en tant que personne.

12. Faites preuve de respect
Faites preuve le respect dans tous les domaines de votre vie. Par exemple, ne jetez pas vos mégots sur le sol car quelqu’un d’autre devra les ramasser. Respectez le temps, les pensées, les idées, les modes de vie, les sentiments et le travail d’autrui. Même si vous n’êtes pas d’accord, les personnes ont le droit d’avoir leurs opinions.

13. N'arrivez pas les mains vides
Si vous êtes invité à une fête, n’y allez pas les mains vides. Même si vous savez que le banquet sera fourni et que les boissons ne manqueront pas, apportez un petit quelque chose qui montrera que vous appréciez le fait d’avoir été convié.

14. Renseignez-vous et apprenez
Veillez à vous renseigner lorsque vous ne comprenez pas quelque chose. Prenez le temps qu’il faudra pour vous informer sur un évènement auprès d’une personne experte. Rappelez-vous que nous sommes tous connectés. Etre conscient que d’autres cultures sont vécues par d’autres personnes fera de vous un individu plus équilibré et vous aidera à comprendre d’autres points de vue.

15. Pensez à surprendre les autres
Il n’y a pas de meilleure sensation que de faire sourire quelqu’un. Pensez à surprendre vos proches ou vos collègues avec un cadeau ou à l’aide d’une sortie nocturne en ville ou tout simplement en proposant votre aide.

Aboutir à une meilleure version de vous-même ne se fait pas du jour au lendemain mais c’est une chose tout à fait possible.

Source: http://www.express.be/joker/?action=view&cat=platdujour&item=15-manieres-daboutir-a-une-meilleure-version-de-vous-meme&language=fr&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=

Écrit par : L'enfoiré | 11/12/2014

Interview de Poelvoorde:
- Voici les " lois d’emmerdement universel " de Benoît Poelvoorde, alias Dieu dans Le Tout Nouveau Testament.
- Il a beau être partout tout le temps, ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance d’interviewer Dieu. Ou, du moins, celui qui rejoindra dès le 2 septembre, à l’occasion de la sortie du Tout Nouveau Testament de Jaco Van Dormael, Robert Mitchum ( Les sept pêchés capitaux ) ou Morgan Freeman ( Evan tout-puissant ) dans la liste très restreinte des visages cinématographiques divins. À savoir l’hilarant Benoît Poelvoorde. Très en forme, bien que ne carburant pas au vin de messe mais à l’eau plate, il a répondu aux questions de nos confrères de la DH.
"Je ne suis rien, je n’ai joué que Dieu, mon vieux …", lance-t-il en feignant la modestie. " On incarnerait plus facilement le diable mais l’avantage que j’ai eu, c’est qu’il est méchant. Dieu, gentil, cela m’aurait un peu gonflé. Et ce n’est pas facile de jouer les gentils parce qu’ils sont souvent ennuyeux. Mais je l’aurais fait quand même : j’ai dit oui sans lire le scénario (rire)."
- Il bat quand même sa fille avec une ceinture…
- C’était la première scène en lecture avec la petite fille, Pili Groyne. Je n’étais pas assez méchant au goût de Jaco ! En plus, par le plus grand des hasards, j’ai fait mes études à l’ERG avec sa maman. Donc, le premier jour, c’était trash. Et on me demande, à moi, d’être encore plus méchant ! Le bonheur…"
- D’autres scènes étaient difficiles à jouer ?
- Oui. Quand il me demande d’attraper la tartine de sa petite fille. Elle était toute mignonne et il m’a dit d’y aller franco. On n’a fait qu’une prise : la petite s’est effondrée en larmes !"
- Comme dans le film, quelles " lois d’emmerdement universel " inventeriez-vous ?
- Toujours le coin de ta couette tu perdras ! Toujours tes lunettes tu oublieras quand tu te glisseras douillettement dans ton lit. Moi, je n’arrive jamais à rentrer dans mon lit du premier coup : j’oublie toujours quelque chose qui m’oblige à me lever, que ce soit la lumière, mes cigarettes, mon portable ou mon livre. C’est là que je m’aperçois que je vieillis : quand j’étais gamin, je m’endormais même sur une poutre ! Moi, je serais le dieu de la distraction. Toujours ton portable tu oublieras une fois la grille fermée. Toujours enfermé dehors avec les clefs à l’intérieur tu seras quand le temps pressera ! Toujours au péage le ticket sera juste un peu trop loin pour que tu l’attrapes. Et toujours ta carte de banque tombera à terre quand il est impossible d’ouvrir sa portière… Tout ça, c’est du vécu."
- Si vous étiez Dieu, quelle serait votre voiture ?
- Une Porsche. C’est d’ailleurs ce que j’ai. Je changeais souvent, mais celle-là, elle est parfaite. Je me rapproche donc de la divinité (rire). Je n’ai pas d’enfant. Mes bébés, ce sont les autos. Comme dans le dessin de Sempé, je parle à ma voiture (gros éclat de rire )."
- Que feriez-vous si vous connaissiez la date de votre mort ?
- Si c’est dans trois jours, je fais la fête tout le temps. Et j’essaie de partir avec panache, en sautant de l’Atomium par exemple. L’inconnue, ce n’est pas de partir, c’est comment. Mais j’espère ne pas apprendre que je vivrai jusque 120 ans. C’est le plus terrible."
- J’ai failli me noyer et devenir aveugle"
- Jouer la comédie peut se révéler bien plus dangereux qu’on ne l’imaginerait. " Dieu n’utilise pas ses super pouvoirs, il se fait péter la gueule tout le temps. J’ai demandé à Jaco de pouvoir me défendre une fois, mais il n’a pas voulu. Quand je me fais attaquer par des punks, un seul est un comédien. Les autres, des figurants qui ne retiennent pas leurs coups ! Une femme m’a même frappé alors que la caméra ne tournait pas encore. C’est la dernière fois que je joue un mec qui prend autant de coups (rire). "
Ou qui mange dans les poubelles. " On m’a fait manger un hamburger froid détrempé par la pluie. J’avais l’impression d’avaler une éponge. Dégueulasse. Cette scène, je l’ai jouée comme mon chien. " Et ce n’est pas tout. "Je devrais avoir une mention spéciale pour tous les risques pris. J’ai failli me noyer et devenir aveugle, lance-t-il tout à fait sérieusement . Quand je n’arrive pas à marcher sur l’eau, mon peignoir s’est enroulé autour de mes jambes. J’ai juste eu le temps de gueuler que je coulais. Personne n’y faisait attention ! Et quand je sors de la machine à laver, pour qu’il y ait de la mousse, on a mis un seau de shampoing. Pas pour bébé, qui protège les yeux. J’en ai reçu des litres. À la fin, je ne savais plus ouvrir mes yeux. J’ai cru devenir aveugle. On écrit que les animaux n’ont pas été maltraités, mais il faudrait ajouter : Sauf moi !"
Le pire, c’est qu’il a remis ça dans Saint-Amour , avec Gérard Depardieu. "C’est à cause de lui que je fais un régime. On a bouffé et bu comme des trous (rire). Plus bouffer d’ailleurs. Je joue son fils alcoolique : dans ce cas-là, je suis très Actor’s studio (rire) . Ce sera très drôle. Mais c’était tourné à la sauvage, à l’arrache. Punk. Faut s’imaginer Gérard dans une camionnette. C’est rock’n roll. Cela va être mieux que Le Grand Soir ." Avec quelques solides excès à la clef. "Il y a une scène en plan serré sur mon sexe. Vous imaginez ça sur grand écran ? Mais le gag ne fonctionne pas sans ça. Et à un autre moment, je me fais attraper par une actrice porno ou on me fait porter une robe de mariée ignoble avec une perruque verte. Après ça, je peux tout jouer. Sauf un détective privé qui va sauver une héroïne : ça, même moi, je n’y croirais pas."
- Il ne participera pas aux grandes émissions télé françaises
- À la lecture du scénario, les Français n’ont rien compris. C’est pour ça qu’aucune télé française ne finance le film. Maintenant, elles regrettent… Mais c’est vrai que quand on découvre le script, avec les animaux exotiques qui se promènent dans Bruxelles et Adam et Eve entièrement nus qui s’y rencontrent, il y a de quoi être dérouté. Si ce n’est pas filmé par Jaco, cela peut être complètement con, grotesque, neuneu. Il faut vraiment du talent pour rendre ça drôle et poétique." Pour la langue de bois, on repassera. La promo, assurée par Benoît Poelvoorde, vaut les meilleurs spectacles humoristiques. Les gags et les délires s’enchaînent sans arrêt. - Mais ce show-là, il ne le fera pas sur dans les grandes émissions du soir des télés hexagonales.
- Je ne fais plus d’émission du genre de celle d’Arthur. Ce n’est pas que je n’aime plus, mais cela ne sert à rien. Je m’emmerde sur ces plateaux-là. On sert la soupe aux gens. Je ne pense pas que les téléspectateurs sont dupes et croient qu’on vient vraiment pour s’amuser. On vient pour parler du film et il y a de moins en moins d’espace pour le faire. Ce ne sont pas des émissions de cinéma. Cela me coûte très cher d’aller là-bas. Je m’ennuie vraiment et cela se voit. En plus, personne ne va croire une seule seconde que l’animateur aime vraiment le film. Je trouve que je ne sers pas le film de Jaco Van Dormael en faisant la promo là-bas. "
- Par contre, un passage par les plateaux des JT reste tout à fait possible. Et c’est à ne pas manquer : le nouveau visage de Dieu est tout simplement désopilant.

http://www.lalibre.be/culture/cinema/poelvoorde-les-emissions-du-genre-de-celle-d-arthur-je-m-emmerde-sur-ces-plateaux-la-55d308ab3570b546535415e9

Écrit par : L'enfoiré | 18/08/2015

Les commentaires sont fermés.