Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2019

My Fair Lady

1.JPGLaissons reposer les résultats des élections belges et européennes dans la recherche de coalitions avec le risque de se poser la question de savoir "comment a-t-on pu en arriver là en 70 ans?"

Suivons un autre lien ténu avec Bruxelles dans le rétroviseur du temps, à se rappeler ce qu'avait été les "Trente Glorieuses" par l'intermédiaire du cinéma. 

A l'occasion des 90 ans depuis la naissance de sa mère Audrey Hepburn, Sean Hepburn Ferrer, expose sous le titre de "Audrey Intime", la vie de sa mère, à Bruxelles.

Aux antipodes des pulpeuses vedettes de cinéma de l'époque, elle incarne un nouveau glamour, plus raffiné avec sa silhouette gracile, son visage fin, ses yeux de biche et son sourire malicieux.

Née le 4 mai 1929 à Bruxelles, icône du cinéma hollywoodien et de la mode dans les années 50-60, Audrey Hepburn avait vécu ses premières années à Bruxelles.

Lire la suite

25/05/2019

Comment a-t-on pu en arriver là ?

0.JPGUne question bête et méchante posée par une de mes lectrices...

Entre le jeudi 23 et le dimanche 26 mai, des élections régionales, fédérales et européennes ont été préparées et organisées en commençant par les Britanniques, les Hollandais, puis les Italiens dont on annonçait les points négatifs podcast, avant tous les autres.
Mon billet "Élire, c'est maudire dans la Cour des miracles" parlait déjà de populisme, de souverainisme....

A sa suite, "La Cour des miracle selon Michel Onfray" prouve qu'en France, la situation n'est pas meilleure.

Au niveau européen, il n'y a eu que la campagne organisée par les eurosceptiques et l'extrême-droite podcast.

Un nouveau record d'abstentions?

Après avoir cliver les partis pendant la campagne électorale, il faudra pourtant qu'ils pactisent et trouvent des alliances dans les pays dits "démocratiques à la proportionnel" qui suivra.
L
'Europe a beaucoup de points en commun avec Bruxelles considéré comme son laboratoire... 

L'Europe par ses nationalismes, ses souverainismes et la Belgique par son régionalisme fédéralisé à la louche.

Lire la suite

18/05/2019

La REACHesse de la Chimie

0.JPGREACH: "Réglementation pour l'Enregistrement, l'évaluation et l'Autorisation des substances Chimiques".

L'idée et l'objectif de protéger le consommateur des risques chimiques remonte dans le temps de REACH. 

Ce weekend du 18-19 mai, la chimie est à l'honneur.

De multiples sociétés chimiques ouvrent leurs portes au public.

Elle incite à visiter certains endroits en Belgique avec l'effet d'annonce "Your future starts here".  Sont rechercher 1.400 nouveaux collaborateurs dans le secteur de la chimie
podcast.
A Bruxelles, c'est le Groupe Solvay qui ouvre ses portes

Lire la suite

14/05/2019

La Cour des Miracles selon Michel Onfray

0.JPGEn prolongation de l'article du samedi, dans lequel il est dit que "il n'y a plus que les philosophes qui imaginent le futur en prenant un pas de côté dans une altitude de retrait en espérant trouver la substantifique moelle des choses".

Je me devais d'en dire plus.

On ne peut rien leur dire dans un pays dit démocratique.
L'humour qu'il soit grinçant ou sarcastique, est permis...
Quand Michel Drucker en reçoit un sur son divan rouge et qu'il entend certaine chose qui doit grincer dans la tête de quelqu'un d'autre, il lève le bras vers la caméra et dit "c'est pour rire".
Des phrases types ressorties de son livre dans lesquelles tous en prennent pour leur grade, j'adore. Qu'ils soient de gauche de droite ou du milieu, extrêmes compris.
Le problème puisque je reste belge et non pas français, je ne sortirai que les phrases dont nous belges connaissons au moins les noms parmi 84 chapitres.

Je cède la parole à Michel Onfray à son carnet de campagne.

Lire la suite

10/05/2019

Élire, c'est maudire dans la Cour des miracles

0.JPGEn 2007, j'écrivais un billet en 4 actes à l'occasion de l'élection de Sarkozy et qui avait pour titre "Élire c'est guérir".

Dans deux semaines, rebelote, l'élection a 3 niveaux: régional, fédéral et européen. Une campagne électorale épique s'est ouverte pendant laquelle certains se sont mis sur les starting-blocs pour (r)entrer dans l'arène politique tandis que d'autres en sortent presque dégoûtés d'être restés trop longtemps. 

Nous sommes entrés dans une ère de guérillas d'idées dans une insurrections hebdomadaires à peine voilée entre gilets jaunes, black-blocks et CRS.

"Gilets jaunes et si cette violence préfigurait une situation à venir encore plus violente ?", écrivait Daniel Martin.

Est-ce une vendetta envers politiciens et journalistes qui ne font que tenter suivre l'actualité, contre les citoyens radicalisés avant d'aller plus loin?

Les médias s'attendent à un séisme électoral.

En 2014, lors de la dernière élection, j'aurais pu écrire "la situation est grave mais pas désespérée".

Cette fois, ce serait plutôt  "la situation est désespérée, mais ce n'est plus grave" que je devrais écrie si l'on en croit la collapsologie apocalyptique ambiante.

Et si la politique n'était pas simplement un problème médical de partage de l'information?

Lire la suite

04/05/2019

Le tram bruxellois a 150 ans

0.JPGIl y a 150 ans, le 1er mai 1869, le premier tramway à traction chevaline, exploité par la société privée Morris, était mis en service à Bruxelles entre la Porte de Namur et le bois de la Cambre.

Évocation d'une avancée technologique parallèle à l'évolution économique et culturelle de la société des trams hippomobiles au T3000 et T4000 qui circulent aujourd'hui à Bruxelles de manière ininterrompue. 

À l’occasion de cet anniversaire, une multitude d’animations gratuites sont programmées du 1er au 5 mai, dont une parade de véhicules historiques le 1er mai, le championnat européen du meilleur conducteur de tram le 4 mai et la circulation de tramways historiques le 5 mai, le tout coïncidant également avec le 30e anniversaire de la Région bruxelloise.

Programme 

Lire la suite