Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2006

Vacances autrement

Qui n'aime pas prendre des vacances dans les pays les plus exotiques possibles assurant un maximum de dépaysement? Personne ou presque. Des règles éthiques envers ses hôtes temporaires, l'observation de la protection de l'environnement que l'on visite sont des obligations trop vite oubliées. 

medium_Vacances_autrement_00.jpg

Quand vous lirez ces lignes, vous serez probablement presque tous de retour au travail, ragaillardis (mais, c'est à voir), après des vacances bien gagnées ou avec un peu de chance, encore en attente de quitter le carcan dans lequel vous vous sentez parfois pour aller "prendre votre pied" sous des latitudes plus clémentes.  Se ressourcer, comme on dit, c'est ça, mais c'est aussi bien autre chose que certains mettent déjà en chantier de manière volontaire.

Lire la suite

20/08/2006

Paisible assurance

"Tout peut s'assurer" disent les assurances. Mais est-on en droit de s'assurer impunément de choses qui relèvent de sa seule responsabilité morale ou sentimentale?

entrepriseOh, douce assurance! Toi, qui va me permettre de m'ouvrir, de m'éclater, de m'assurer sur les défauts de la vie et de ses aléas qui se trouvent inscrits dans une destinée trop imparfaite.

Et, oui, délier un peu sa bourse pour obtenir cette sécurité si chère à tous est la volonté de chacun et parfois même une obligation quand le particulier "s'oublie" dans sa vie de citoyen responsable.   

Dans ce domaine particulier, tout est possible et quand je dis tout, c'est tout ou presque.

Lire la suite

17/08/2006

La vie privée, la belle affaire..

Le respect de la vie privée, une priorité. Oui, mais pas pour tous et partout.

Le site Intelius, "Live in the know" va balayer toutes ces idées "préconçues" de la responsabilité de la vie privée et du respect d'autrui.

Avoir un esprit de "concierge" qui se retrouve à l'affut de tout événement croustillant derrière ses rideaux, voilà la première étape d'un processus d’empiétement des plates bandes d'autrui.

Lire la suite

12/08/2006

Le rouge est mis

La préparation de l’attentat le plus inimaginable a eu lieu ce jeudi 10 août 2006. Le rouge n’est heureusement pas passé au noir.

medium_Le_rouge_est_mis_00.jpgNous en sommes-là, tout groggy, jeudi dernier partout dans le monde.

Le terrorisme est passé à la vitesse supérieure et l' appareil de détection de métal n’a plus la même sécurité qu’espérer jusqu’ici. Il s’agit de "bête" liquide inoffensif aux yeux des appareils de haute technologie qui pouvait faire sauter 10 avions. Le coup des talons explosifs n’est plus sur les tablettes ou plutôt est mis sur le rayon des disponibilités.

Lire la suite

07/08/2006

Zéro en artithmétique

C'est la cote qu'il faut attribuer au bas du bulletin. Le comptage dans l'échange de prisonniers et/ou otages ne vaut pas mieux. 

La raison du plus fort a toujours eu ses propres lois qui n'ont plus rien à voir avec les sciences exactes.

Déjà à l'école, le pion qui recevait la boulette de papier dans la nuque n'avait de suite que par la punition collective de toute la classe.

Lire la suite

05/08/2006

Tunnel sans fond

"Faut-il fermer le tunnel sous la Manche?". Voilà le titre blasphématoire de "Question à la Une" du 22 février 2006. C'est aussi devenu le suspens de ces derniers mois pour les actionnaires.

medium_Tunnel_sans_fond_00.jpgEurotunnel est-il le fiasco du siècle? Il ne faudrait pas réfléchir longtemps pour le désigner comme tel.
Le chantier gigantesque inauguré en grande pompe ce 6 mai 1994 à Coquelles, dans le Nord de la France, est bien menacé de faillite aujourd'hui. En présence de la reine d'Angleterre, Elizabeth II et du président de la République François Mitterrand, l'entente cordiale était scellée et fêtée sous la Manche.

Lire la suite

01/08/2006

On Me Cochonne l'OMC !

C'est ce que pourrait dire tout bas Pascal Lamy. Qui ne connait pas ces trois lettres O.M.C.? On ne sait plus très bien ce qu'elles représentent  et pourtant beaucoup d'altermondialistes sont prêts à manifester contre cette organisation mondialiste.  

Ce lundi, 24 juillet, à Genève, le cycle de Doha était à nouveau bloqué jusqu'à nouvel ordre. Des discussions à n'en plus finir sur la libération du commerce international ont échoué au bout de cinq ans de négociations. Le retour sur la scène de ces dernières pourrait prendre de nombreux mois. Les six principaux acteurs de ce round qui ne se veut pas trop médiatique n'ont pu se mettre d'accord sur des dossiers agricoles, vieux comme le monde, ou tellement vieux que leur déracinement ne sera plus possible. Différends sur les subventions, les règles de douanes à l'importation sont les principales pierres d'achoppement dans cette bataille de "marchand de tapis". 149 pays membres, 149 pays qui déclarent après la réunion qu'ils sont tous perdants dans l'affaire. Accélérer la croissance et le développement sont les objectifs coulés dans le marbre dès 2001. D'autres cycles, comme celui d'Uruguay de 1986 à 2003 ont également suivi le même sort. La politique du pays le plus fort, dont vous devinez le nom, devrait pourtant pour des raisons électorales appuyer sur le champignon. Sur le même sujet, David Carayol, autre rédacteur Agoravox, lançait son article "Rencontre du G8, sommet de Rabat, cycle de Doha: mêmes agendas, mêmes échecs" qui prévoyait l'issue des rencontres de Doha.               

Mais, au fait, qu'en pense le principal intéressé? 

Lire la suite