Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/10/2006

Et si c’était à refaire ?

Après chaque tranche de vie, la question de faire le bilan vient normalement à l’esprit. Après avoir limé les extrémités négatives et positives, que reste-il en pertes et profits ?

réflexionsPar tranches de vingt à trente ans, espace d’une génération, des césures volontaires ou involontaires, intimes ou dépendantes de l’entourage, des restructurations dans les manières de vivre, obligent souvent à des changements qui déterminent la suite en bien ou en mal.

Deux tranches de vingt ans dans une active derrière moi, sans interruption. 

Je vais donc tenter cet exercice périlleux à nouveau.

Lire la suite

22/10/2006

La machine à voyager dans le temps

Le documentaire "La machine à voyager dans le temps" présente quelques événements qui ont pris une importance primordiale dans les temps de l'histoire de notre monde. Suivant le principe de Einstein, le temps et l'espace travaillent en collaboration.

tempsLa technique de l'accéléré qui permet de condenser des millions d'années du temps géologique en quelques secondes apporte une vision plus précise sur le déroulement global des processus dans le temps:

  • Les glaciers semblent parfaitement immuables. Et pourtant aussi puissants, aussi érodant qu'un torrent, ils façonnent le paysage en progressant jusqu'à 2 mètres par jour. La période de glaciation que la terre a connue, il y a 20.000 ans, était telle que les glaces recouvraient une grande partie des terres non immergées. Un parallèle est fait par certains scientifiques qui voient le retour d'une période glacière possible après la période de réchauffement de la planète.

Lire la suite

21/10/2006

Notre Gainsbarde, à nous

Les élections en Belgique ont eu lieu. Les vainqueurs effacent les vaincus. Les renversements de situation vont parfois dans des directions insolites et créent pleurs et châtiments. Normal. Mais, nous avons aussi chez nous des "grosses pointures" au PS, au MR et ailleurs.

Des "grosses pointures", les journalistes en sont friands et les interviewer est un sport qu'il faut parfois politique,humourprendre avec le plus grand sérieux avec philosophie et précaution au 2ème, voir au 3ème degré.

Je ne suis pas ici pour ridiculiser, loin s’en faut. J’aime les gens qui ne se donnent pas la grosse tête et qui savent se prendre avec autodérision.

Michel Daerden est de ceux-là.

Original, pour le moins.

Lire la suite

17/10/2006

Des trucs pour les Turcs

La Communauté Européenne joue aussi le scénario connu de "Je t'aime, moi non plus" avec la Turquie depuis le début des relations. Débat idéologique, culturel, on n'en a pas fini d'en parler de l' "intrusion" de la Turquie dans la CE.

europeVoilà plus de 40 ans (1959 en fait) que la Turquie frappe aux portes de l'UE. Le feu vert pour les discussions sur l'adhésion de la Turquie dans l'Union Européenne venait d'être donné en 2005, la porte s'entrouvrait et elle entrait dans le sas de l'Europe sans certitude d'en dépasser le seuil. Si les choses arrivaient dans le sens désiré par les Turcs, dans quinze ans, ce grand pays pouvait entrer dans la grande "famille européenne".

La journaliste Chantal Istace avait ces mots à la radio RTBF1 le 4 octobre 2005 :

Lire la suite

12/10/2006

La vérité qui dérange

A l’occasion de la sortie de son film-documentaire "An Inconvenient Truth" ("Une vérité qui dérange") sur le réchauffement climatique, Al Gore était dimanche 8 octobre à Bruxelles. Il était interviewé par un journaliste de la RTBF.

medium_La_verite_qui_derange.2.jpgCe matin, j’écoutais à la radio l’interview du vice président Al Gore qui a malheureusement raté son entrée dans la grande cours des Présidents des États-Unis en 2000.

Le voici dans son intégralité.

Willy Vandervorst recevait donc Al GORE, l'ancien vice-président des États-Unis; à l'occasion de la sortie du film: "An Inconvenient Truth" ("Une vérité qui dérange").

Lire la suite

07/10/2006

A fleur de peau

"Petite cause, grand effet" serait une autre manière de présenter les paroles "malheureuses" du Pape Benoit XVI à Ratisbonne. Mais n'est-ce pas une prise en charge des mots en les outrepassant?

Curieuse cette inflation dans les réactions qui suivent actions, paroles ou gestes, une fois sortis de leur contexte.

Resituer l'action et les acteurs est certes nécessaire.

Lire la suite