Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2013

2013, l'année de mutations ou de contradictions?

2013, année de réformes en Belgique, dit-on. Une année européenne qui se cherche une raison d'être.Une année plus économique que sociale... Un nouveau tour de manège en 2014? 

Rappelons-nous fin 2012, on disait que 2013 serait plus difficile que 2012 et qu'il fallait jouer la marmotte jusqu'en 2014...

Nous sommes à la veille de 2014.

Lire la suite

22/12/2013

Le poids du secret

Dans la vie courante de tous les jours, les petits secrets, les petites confidences se partagent ou s'interprètent de bouche en bouche. Puis, il y a les grands secrets. Début août, Le Vif parlait du "Vrai pouvoir des sociétés secrètes". Toujours assez sulfureux de parler de cela à moins qu'on le rende plus humoristique par la parodie puisque Noël est là...

0.jpgDepuis que le monde est monde, il y a toujours eu ceux qui savent et ceux qui espèrent pouvoir, un jour, entrer dans la confidence comme des "élus du secret des Dieux".

Etre membre d'un confrérie, c'est jouir d'une intimité occulte, d'un moyen de rester dans l'ombre pour au besoin faire peur aux autres. 

Tout membre se doit de jurer fidélité à la société secrète, de protéger son secret contre tout intrus, de porter la disgrâce aux sociétés parallèles, perçues comme une menace sourde et considérées comme païennes, impies ou même barbares.

Lire la suite

15/12/2013

Quand la passion devient une addiction ou vice-versa

A l'origine de ce billet, une conversation entre copains. Un mail de ma part pour qu'ils définissent leur point de vue sur la passion et l'addiction. Pour compenser les obligations, il y a les dérivatifs, les hobbys, les "marchandises à rêves". Est-ce une passion qui se réveille ou une addiction qui sommeille et prend le dessus? Pour y répondre, un billet d'un rédacteur, une réflexion, un poème et une fable.

0.jpg

Le Nabum, rédacteur de billets au quotidien sur Agoravox, devenu copains dans l'écriture, m'a envoyé ce qui suit:

Double « JE »

De Moi à Vous.

Devant et derrière l'écran, ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre, lui et l'autre jouent à un jeu de cache-cache où personne ne se trouve. L'écran impavide renvoie un reflet où nul ne se reconnaît, une Toile qui impose un voile, une voile qui se gonfle pour surfer sur la vague. 

Lire la suite

08/12/2013

Se nourrir autrement

Au mois d'août, on parlait du hamburger artificiel à grand fracas de publicité avec, en prime, une dégustations par quelques spécialistes du goût. A cette occasion était invité Bruno Parmentier par la Première. Son livre "Nourrir l'humanité", tentait d'expliquer que vu l'augmentation de population qu'il fallait changer les méthode de production agricole et nos habitudes pour se nourrir.

0.jpg

Tout le monde se rappelle le film "L'aile ou la cuisse". Ce film n'aurait pas pu trouver meilleur public qu'en France pour dénigrer l'aile par rapport à la cuisse.

Ce que l'on prévoit pour demain ou après-demain n'est pas, tout à fait, dans la même note.

Lire la suite

02/12/2013

Elle est banale ma ville à moi

Ce billet (re)descente dans l'enfer bruxellois m'est arrivé avec le retard de la poste.... Et, oui, du Laos à la Belgique, cela fait du chemin en contrastes avant d'arriver sous le soleil gris de Bruxelles. 

Lire la suite

01/12/2013

Bruxelles ma belle, ce sont des mots qui vont si bien ensemble

Un article de commande à un ancien bruxellois qui vit depuis quelques années au Laos et qui est revenu à Bruxelles par deux fois, cette année. Maintenant qu'il m'a beaucoup raconté du Laos, de là où il vit, une comparaison avec sa vie d'avant était intéressante. A Bruxelles, là, où je suis resté, j'essayerai ensuite de t'en ajouter plein les manches et les bottes, cher Sapanhine.

0.jpgC’était du temps où Bruxelles bronxellait…

C’était du temps du Belge muet.

Et y’a plus de tram 33.

Ni de gonzesses en crinoline.

Dommage ! Madeleine, elle aimait bien ça…

Qu’est-ce qu’il caille ici ! J’dois aller en ville acheter des bouquins au Pêle-mêle. Faut que je m’n trouve quelques-uns avant de rentrer chez moi, à 10.000 km de chez vous. D’ici qui fut mon chez moi.

Qu’est-il devenu mon Bruxelles à moi ?

 

Lire la suite