Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2019

Ambiorix vs Vercingétorix

2.pngAu Ier siècle av. J.-C., Ambiorix est chef des Éburons,  un peuple gaulois du nord de la "Gaule Belgique" et partage son commandement avec Catuvolcos.

Selon César, les Éburons sont établis dans la région de Tongres  entre la Meuse et le Rhin ainsi qu'à Liège, dans l'Ardenne et en Campine.

Chef rusé, Ambiorix inflige une cinglante défaite aux légions romaines en 54 av. J.-C., probablement dans la vallée du Geer et réussit à échapper à César.

Il devient, bien malgré lui, un des héros nationaux de la Belgique dans la deuxième moitié du 19e siècle, porté par le même mouvement nationaliste belge tout comme en France, Vercingétorix.

Lire la suite

24/11/2019

La Chine vue par un autre voyageur (2-2)

0.JPGLe billet précédent racontait l'aventure de Don Quichotte lors de son voyage relativement court de 3 semaines en Chine. Ses visions étaient, comme il le disait, une suite d'impressions sommaires d'un touriste précédé par un guide représentant d'une agence de voyage.

"C'étaient la première fois que j'allais en Chine, j'avais le coup de foudre pour le pays et je ne comprenais rien", disait Bernardo Bertolucci.

Je suppose que l'incompréhension doit être souvent le cas à comprendre la Chine lors d'un premier contact avec le monde chinois. 

Voici donc, mes réactions à froid vues de l'extérieur...

Lire la suite

22/11/2019

La Chine vue par un voyageur (1-2)

0.JPGEn février, j'écrivais un billet avec le titre "Nuits de Chine, nuits câlines", parce que j'avais appris que Don Quichotte y allait en voyage au cours du mois d'octobre.

Don Quichotte est donc revenu avec des idées de voyageur et des impressions comparatives avec la vie d'un occidental.

Je lui cède la parole.

Lire la suite

16/11/2019

Blessures d’amour-propre ou autodérision?

0.JPGDernièrement, je recevais un mail du lecteur "user313" qui m'incitait à réfléchir en m'écrivant avec la mention "Pour alimenter vos réflexions", l'opinion de Guillaume Grignard, chercheur FNRS en sciences politiques à l'Université Libre de Bruxelles au sujet de l'article "Se moquer des puissants renforcerait-il leur pouvoir ?".

Cette article, une suite à ce qui précède? Mais non...

Lire la suite

13/11/2019

Pousse café

0.JPGHier, j'écrivais à Nicolas Vadot, pour exprimer mon étonnement d'avoir créé une polémique à la suite de mon dernier billet sur l'armistice qui vu le genre d'événement n'aurait pas dû en faire partie.

- Nicolas, je ne sais si tes dessins créent des polémiques?

- On est en débat ce soir, Kroll, DuBus, Sondron, Oli et moi, sur LN24 à 20 h.

Lire la suite

11/11/2019

Crises et nostalgies en paix

0.JPGAujourd'hui, on commémore le 101 anniversaire de la fin des combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918), signée le 11 novembre 1918 à 5 h 15 de la victoire des Alliés et de la défaite totale de l'Allemagne, mais il ne s'agit pas d'une capitulation au sens propre.

En dehors de ces années en base dix, on essaye d'oublier avec le temps qui passe avec ses crises larvées et parfois des nostalgies à la reconstruction qui n'est pas perdue pour tout le monde.

Lire la suite

07/11/2019

L'homme qui aimait les trains

0.JPGIl y a quatre ans, lors de l'ouverture de musée Train World à la gare de Schaerbeek, je publiais l'article "Le monde du train belge" dans lequel le train prenait toute sa place.

Les photos de ce billet en témoignent encore.

Le 25 octobre, une expo temporaire du 22 octobre 2019 au 15 mars 2020 insère 18 toiles de Paul Delvaux.

Paul Delvaux (1897-1994) a développé une œuvre magistrale qui s’inspire de l’univers ferroviaire. Intégrés dans la scénographie époustouflante de Train World, les tableaux du maître surréaliste entrent en écho avec l’atmosphère singulière du musée.

Le temps d’une exposition, vivre cette résonance magique et découvrir l’œuvre de ce passionné de trains et de gares. Le parcours présente l’évolution du peintre : des dessins, aquarelles et tableaux des années 1920 aux pièces monumentales des années 1970 en passant par des objets personnels de l’artiste. Distinction suprême, le peintre fut même nommé chef de gare de Louvain-la-Neuve.

Lire la suite

02/11/2019

L'happycratie: le bonheur jusqu'à la nausée

0.JPGDernièrement, je recevais un email d'un lecteur qui me proposait de parler de cet article: Happycratie : Le bonheur, ad nauseam ?

"Méfions-nous des apôtres du bonheur car l'industrie de la psychologie positive a pris le contrôle de nos vies", écrit Eva Illouz dans son livre.

D'après cette sociologue, le bonheur serait une sorte de marchandise émotionnelle qui appartiendrait au néo-libéralisme  dans lequel il faudrait toujours réussir pour exister et donc, être une autre forme manipulation.

La semaine dernière, le VIF m'a apporté des idées à y ajouter qui allaient compléter ce billet.

Mon dernier article "La vérité, si je le veux ou si je le peux" répondait déjà partiellement et le titre que j'adoptais pour la vérité peut tout aussi bien être utilisé "Si je le veux ou si je le peux" pour le bonheur.

Le bonheur, on ne pourra jamais le forcer chez quelqu'un d'autre et quelqu'un d'autre ne pourra jamais l'introduire en soi.

On ne pourra jamais modéliser l'Homo dans sa globalité.

Lire la suite