Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2010

La Terre, une planète vivante ! (2-2)

L'histoire de la Terre n'est pas un long fleuve tranquille. Elle vient de nous le rappeler avec l'actualité volcanique de l'Islande et de son volcan au nom imprononçable. Cette fois, passons à la manière d'appréhender les risques pour vivre sur notre planète bleue. Le livre de Maurice Krafft, "La Terre, une planète vivante !" qui me sert de fil rouge, était d'actualité en 1978, à sa sortie. D'autres découvertes ou inventions ont suivi et suivront peut-être. La philosophie de tout cela restera très personnelle.

1.jpg

Lire la suite

26/04/2010

La Terre, une planète vivante ! (1-2)

Un volcan en Islande qui paralyse l'activité et les avions en Europe. On n'avait jamais vu cela. Et pourtant...

1.jpgOn s'en souviendra. Il a suffit d'une éruption d'un volcan qui n'était même pas sur la liste des plus dangereux, sur cette petite île d'Islande, pour paralyser tous les transports aériens d'Europe.

A juste titre, les risques existaient comme l'écrivait un autre rédacteur "Cendres et réacteurs".

Le 14 avril, le volcan commença son éruption et des fumées montaient progressivement jusqu'à 11.000 mètres d'altitude.

Lire la suite

29/07/2009

Chassez le naturel...

0.jpg...il revient au galop. Période de vacances, la recherche d'évasions de proximité peut venir à l'esprit.

A Bruxelles, il y a quelques coins naturels et très secrets.

Le "Moeraske" et le "Hof Ter Musschen" sont de ceux-là. Sans aucune prétention, mais qui remonte dans l'histoire. Alors, en silence, à l'écoute, laissons la Nature raconter son histoire...

C'est vrai, pour une ville et une capitale, Bruxelles a de nombreux espaces verts.

Des espaces de parcs, de bois, une forêt de Soignes, de jardins fleuris auxquels chacun s'attache à donner le meilleurs aspect.

Tous entretenus au mieux des disponibilités et des moyens. Tous dédiés à des moments de recueillements pour faire oublier l'excitation de la ville, avec des bancs publics qui existent mais ne sont pas très courants.

Retour aux sources, à la nature qui reprend ses droits dès que l'homme a les regards ailleurs.

Lire la suite

16/07/2009

Suffixe "variable"

0.jpgL'évolution, encore et toujours. Elle varie, elle-même, dans le temps au fil des découvertes. Elle progresse toujours. Après 150 ans, le Néo-darwinisme a fait évoluer la théorie de Darwin jusqu'à limites insoupçonnées. Les mentalités en furent altérées. Pourquoi pas, une conversation imaginaire et humoristique  dans le temps à la recherche des chaînons manquants post-modernes?

Après l'article "Préfixe 'Evoluer'", le Science et Vie de juin (n°1101) faisait l'inventaire des dernières investigations et découvertes que Darwin ne pouvait pas connaître.

Hériter n'est ce pas la meilleure manière de continuer? Malheureusement ou heureusement, en fonction du bénéficiaire, peut aussi se voir amputer de beaucoup d'acquis de la génération précédente ou s'en voir conserver une partie à l'insu de son plein gré. Car, on ne conserve rien tel quel.

Lire la suite

31/05/2009

Capitalisme naturel ou artificiel ?

Un billet peut en cacher un autre.

Un billet de Paul Hermant m'interpellait. Il s'intitulait "Le capitalisme naturel".

Capitalisme naturel ou artificiel.jpgPermettrait-il de trouver ce qui est naturel dans les côtés artificiels du capitalisme? Le voici:

"Il y a un type qui s'est chargé de rendre mon week-end plus ou moins acceptable. C'est un drôle de bonhomme, Libération de samedi publie sa photo, on le dirait échappé d'un film des Marx Brothers, c'est dire s'il inspire immédiatement confiance.

Il y a aussi son interview et, dans cette interview, une phrase : « Quand je vois un verre à moitié rempli, je ne me pose pas la question de savoir s'il est à moitié plein ou à moitié vide, je constate simplement qu'il est deux fois trop grand ». Voilà, ce qui a sauvé mon week-end.

Lire la suite

10/04/2009

Migrer, pour vivre ou survivre? (2-2)

L'"Atlas des Migrations", présenté par Le Monde nous a entraîné sur notre planète migrante. Au travers de l'histoire, les peuples se sont intégrés sur toutes les terres disponibles. La vie n'a pourtant pas été rose pour ces voyageurs à la recherche d'un hypothétique paradis ou, plus prosaïquement, d'un ailleurs meilleurs. Cette fois, voyons cette intégration de ces immigrés, chez les autochtones, qui ne sont, souvent, que des allochtones dans un passé plus ou moins lointain. Le futur ne sera que ce qu'on décide aujourd'hui, contraint ou suite à des réflexions sur les réalités du monde.

Lire la suite

06/04/2009

Migrer, pour vivre ou survivre? (1-2)

Coup sur coup, deux Hors-Série, deux Atlas qui sortent dans le monde de la presse. L'"Atlas des Migrations" était le premier, présenté par Le Monde. Le second, l'"Atlas du monde à l'envers" par le Monde diplomatique. Le second, lui, tentait de définir là où il y avait de grandes mutations de pouvoir émergeant dans le monde, les crises persistantes, la vue par l'intermédiaire de certains pays et l'Afrique qui se bat. Intéressons-nous au premier, car les migrations expliquent souvent les problèmes et parfois, les chances, d'aujourd'hui.

0.jpgAu fil d'une analyse minutieuse et que se veut très complète, l'"Atlas des Migrations", tout azimut, déroule ses chapitres par l'histoire des migrations qui remonte dans un passé très éloigné pour finir à la situation d'aujourd'hui qui est loin d'une conclusion en soi. Imbriquée dans tous les sens, avec ses implications, il est sûr que nous n'en sommes pas encore sorti de cette auberge planétaire. Véritable tour de force de rassembler tout cela en 180 pages.

Lire la suite

10/04/2008

Enfin, la faim...

1770251205.jpg "Quand la brique va, tout va". Quand tout le monde mange, c’est « à l’Ouest rien de nouveau ». Quand la couverture est suffisamment grande pour protéger les petits petons, « Ca plane pour moi ». Avec la situation actuelle, les choses ont l’air de prendre une odeur de roussi ou un goût amer. 

Jean Ziegler a publié « L’Empire de la honte » pour mettre les pendules à l’heure de la dégradation globale du monde. Il était invité dans une émission radio (en texte icichez nous, ce matin du 10 avril.

Lire la suite

25/01/2008

Auto, mobile-moi, mais en douceur

Le salon de l'auto à Bruxelles de janvier fait toujours revenir le combat entre les "pour" et les "contre" de la voiture.

voitureBeaucoup plus énergique ce combat que d'habitude à l'occasion de ce salon 2008.

Al Gore est passé par là.

Choix de société qui date depuis 100 ans et qu'il faudrait inversé en beaucoup moins de temps par des obligations indépendantes de la volonté des usagers.

Lire la suite

04/01/2008

Une trentième terrorisée

Le Dakar 2008 annulé. Vous vous rendez compte? Comment est-ce possible?

c624f3576317ea926da6d09ed6faa694.jpgIl a fallu quatre morts, le 24 décembre, touristes français de surcroît, pour cause de terrorisme et on met le Dakar en jachère, pour un an. Une trentième annulée. Pas de champagne à prévoir pour ce grand anniversaire. 

La nouvelle est tombée aujourd'hui. 

Ouf, pourrait-on dire. On aurait pu trouver, un jour, un rejet par une autre voie, plus style "reality show": trop de morts, plus rien à prouver, la mécanique est fiable...

Lire la suite

27/10/2007

Séquoia sait quoi y a

Ce n’est qu’un arbre qui aura mes réflexions aujourd’hui. Un arbre, oui, mais quel arbre?  Il impressionne à qui veut s’en rappeler par sa grandeur et sa longévité : le séquoia. Qu’a-t-il pu voir pendant sa longue existence ? Il en aurait des histoires à raconter.

nature,ecologieQue d’histoires ont défilé devant son tronc et ses branches ! Petites et grandes histoires d’un espace temps millénaire.

« Conifères de l’ancienne famille des Taxodiacées englobée dans les Cupressacées et au genre Sequoia » nous renseigne Wikipedia. Cette fois, je me polariserai sur le Séquoia géant (Sequoiadendron giganteum). Wellingtonia, surnommé. Mais, rendons à César, pardon aux indiens, ce qui appartient aux indiens : son nom vient du chef indien See-Quauah ou Sequoyah, inventeur de l’alphabet cherokee (1770-1843).

Lire la suite

19/07/2007

Forêt de Soignes, forêt soignée

Forêt de Soignes, poumon de la région bruxelloise. Ses points d’intérêt multiples. Son histoire mouvementée.

nature,ecologiePour mon départ de la vie active, mes collègues m’avaient préparé un cadeau: le livre illustré « La forêt de Soignes » de Dick van der Ben aux éditions Racines. Le 21 juillet, fête nationale belge, oblige, parlons-en de ce joyaux naturel belge qui s'incruste au sud de Bruxelles en partageant ses sols avec la ville et les habitations.

Lire la suite

30/06/2007

Petites natures pour Grande Nature

esthétiqueA notre progrès technologique, dont on est fier, ne manquet-il rien? Un aspect nous avait probablement échappé. L'homme, cet être surdoué peut, en fait, chercher dans les biens petites créatures de la nature des modèles dont il pourrait s'inspirer. Juste retour des choses. Alors, on y remédie. Trop souvent, on ne pensait qu'à l'expérimentation sur les animaux pour nous "servir" de ce qu'ils ont en eux. Erreur. Grosse erreur car ils ont beaucoup à donner comme cadeaux de l'évolution. 

Très longtemps, l'esthétique n'a vraiment pas été la tarte à la crème des concepteurs, des inventeurs de nos besoins de tous les jours plus portés sur le côté pratique et utilitaire. Ce n'était pas la priorité. Voilà tout.

Assez récemment, des efforts dans le design sortent des planches à dessins de concepteurs de génie. Le côté pratique n'est plus seul dans le champ des investigations.

Lire la suite

07/06/2007

Le bâton et plus beaucoup de carottes

nature,ecologieBruxelles, 7 juillet 2050. Petites impressions intimes de cette année-là. Nous avons dépassé la moitié du siècle et tellement de choses ont changé. Je me rappelle de ce que papa nous rappelait, il y a quelques années. Il nous a quittés, il y a huit ans à l’âge respectable de 95 ans. Il avait à peine dépassé l'âge moyen pour mettre un point final.

Ce soir-là, je me trouvais un peu seul. Un peu de nostalgie me prenait à la gorge. Je suis monté au grenier, quatre à quatre. Cet endroit me permet, comme toujours, de réfléchir et il y avait des sujets de préoccupation.

La chaleur perce malgré toute l'isolation de la maison. La lucarne du toit donne la clarté mais quelques tuiles laissent passer un peu trop de chaleur.

Lire la suite

22/03/2007

Le sacre de l'homme - de l'agriculture aux grandes cités

medium_Le_sacre_de_l_homme.jpgAnne-Michèle Cremer, journaliste à la RTBF, nous proposait ce 22 mars de remonter 12 mille ans en arrière, à la fin de la Préhistoire et à l'origine des premières civilisations.

Elle recevait Jacques Malaterre, le réalisateur du docu-fiction "Le sacre de l'homme - de l'agriculture aux grandes cités".


Ce film sera diffusé le 25 mars à 20H50 sur la Une télé en Belgique. Il était donc urgent de savoir

Lire la suite

12/01/2007

Antarctique à la base

"Princess Elisabeth", la base polaire est en bonne route. Dès février 2008, elle accueillera des chercheurs belges. 

medium_Antarctique_a_la_Base_00.jpgAprès une absence de 39 ans, les Belges ont reçu leur ticket de retour pour l'Antarctique.

La Fondation Polaire Internationale a terminé les plans de la base sur l'éperon rocheux Utsteinen face aux montagnes Sor Rondane, pas loin de l'ancienne station belge Roi Baudouin fermée depuis 1967.

Lire la suite

19/12/2006

Extase automnale

natureAutomne. Arrière-saison, fin de vie temporaire, toute de nature colorée vêtue.

Voilà, il va partir, ce sont ses derniers jours, ses derniers tours de roue...

Je ne sais si vous êtes comme moi, mais l'automne, je le ressens comme la plus belle saison de l'année, comme les mois préférés à mes yeux. Cette fois encore, il s'est habillé de ses plus beaux atours. Le beau temps a ajouté ce qu'il fallait pour combler le plus insensible aux beautés de la nature.

Lire la suite

22/10/2006

La machine à voyager dans le temps

tempsLe documentaire "La machine à voyager dans le temps" présente quelques événements qui ont pris une importance primordiale dans les temps de l'histoire de notre monde. Suivant le principe de Einstein, le temps et l'espace travaillent en collaboration.

La technique de l'accéléré qui permet de condenser des millions d'années du temps géologique en quelques secondes apporte une vision plus précise sur le déroulement global des processus dans le temps: Les glaciers semblent parfaitement immuables. Et pourtant aussi puissants, aussi érodant qu'un torrent, ils façonnent le paysage en progressant jusqu'à 2 mètres par jour. La période de glaciation que la terre a connue, il y a 20.000 ans, était telle que les glaces recouvraient une grande partie des terres non immergées. Un parallèle est fait par certains scientifiques qui voient le retour d'une période glacière possible après la période de réchauffement de la planète.

Lire la suite

12/10/2006

La vérité qui dérange

medium_La_verite_qui_derange.2.jpgA l’occasion de la sortie de son film-documentaire "An Inconvenient Truth" ("Une vérité qui dérange") sur le réchauffement climatique, Al Gore était dimanche 8 octobre à Bruxelles. Il était interviewé par un journaliste de la RTBF.

Ce matin, j’écoutais à la radio l’interview du vice président Al Gore qui a malheureusement raté son entrée dans la grande cours des Présidents des États-Unis en 2000.

Le voici dans son intégralité.

Willy Vandervorst recevait donc Al GORE, l'ancien vice-président des États-Unis; à l'occasion de la sortie du film: "An Inconvenient Truth" ("Une vérité qui dérange").

Lire la suite

30/09/2006

Tempête dans un grand verre d'eau

Des vacances de fin d'été à Cap d'Agde, comme il y en a tant d’autres. Tout commence, le soir du 12 septembre 2006: la télé annonce, la crainte dans la voix, une alerte orange avec pluies diluviennes et orages dont il faudra se méfier sur les routes. Banal ?

vacancesComme à mon habitude, me voilà le lendemain matin tôt du 13 septembre sur les chemins de l'errance joggy-blogantes. Le soleil, visiblement, ce n'est pas son jour.

Mais, n'a-t-il pas le droit après un travail intensif de plusieurs mois de prendre ses quartiers d'automne? Les nuages ont envahi le ciel venant d'on ne sait où et le vent les fait voyager plus rapidement que de coutume. Le cliquetis des mats de bateaux se fait nettement plus sensible.

Lire la suite