Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/01/2006

Histoires d'eau

Comparaison entre deux catastrophes: le Tsunami, dommage humain et écologique sans précédents dans l'histoire de l'humanité, et le cyclone Katrina. 

Le mot "Tsunami" n'avait jusqu'à lors que peu de signification pour le commun des mortels. Après le passage de la vague meurtrière, la détresse des habitants qui ont enduré ce cataclysme n'a eu d'égal que l'élan de générosité qui s'en suivit dans le monde entier. Les opérations "12-12" de tout horizon ont eu le mérite de réveiller une conscience de solidarité mondiale.

Lire la suite

03/01/2006

L'argent du beurre

Les blocs économiques se réveillent l’un après l’autre, chacun plaçant le précédent dans l’ombre. Le mondialisme a tout de même un côté positif, par l’interdépendance.

L'argent du beurre_00.jpgL'histoire d'une civilisation se construit à l'image de l'homme et par son interdépendance avec ceux qui l'entourent:

•La naissance avec ses balbutiements et la recherche de son identité.
•L'adolescence avec son affirmation de sa suprématie vraie ou fictive par ses grands 'coups de gueule' militaires et de son positionnement dans l'échelle des puissances par ses conquêtes.
•L'apogée caractérisée par une opulence et une puissance qui permettent à sa population de vivre de ses acquis dans un plus grand luxe de raffinement.
•Le déclin reflété dans le manque d'initiatives nouvelles, une stagnation, un protectionnisme, un manque d'entretien de son économie ou un conformisme généré par une fausse idée d'immortalité.

Lire la suite

21/12/2005

Concurrence bloguée ?

Les médias officiels annoncent très clairement qu'ils n'apprécient pas du tout les blogs. Une concurrence déloyale est mise en avant pour appuyer leur sentiment.
blogCe mardi encore, au cours du journal télévisé, les médias s’inquiétaient et pointaient les Blogs comme une concurrence à la presse officielle. Après une séquence désignant les blogs comme une vague assez "malfaisante" de plus sur Internet, le présentateur n’a pas manqué de conclure : ’Mais nous nous défendrons".

Lire la suite

13/12/2005

Surtout, continuer à respirer

La pollution des sites en sous-sols sont parfois des bombes à retardement. Autant le savoir. Les cartes sont enfin sur table et on en parle. 

Rarement une émission hebdomadaire de télé n'a fait autant de bruit après sa diffusion que celle du 9 novembre à "Questions à la Une". Et cela continue encore. Tous nos remerciements à ses producteurs pour nous avoir ouvert les yeux.

Son sujet "Nos décharges sont-elles cancérigènes ?" suivit de "Sous-sol explosif?

Lire la suite

03/12/2005

Plus de rameurs, SVP

La course au pouvoir dans la vie des sociétés commerciales génère des situations "bizarres" qui ressemblerait à une course aux alouettes. Il serait intéressant de comprendre comment les choses se passent réellement. 

1.jpg

Le but de tout un chacun dans un système capitaliste (ou non, d'ailleurs)  est de progresser dans la vie, de gagner de l'argent, et donc de grimper dans la hiérarchie et cela le plus rapidement possible.
Une tête bien faite et bien pleine, telle est la tendance. -Progresse, prouve-le, sinon tu n'es rien.

Lire la suite

26/11/2005

Je signe, moi non plus

Placer sa signature au bas d'un contrat n'est une affaire de débutants. Alors quand la reconnaissance n'y est pas... 

Le fameux signataire continue de voyager de bureau en bureau avec le courrier que les décideurs doivent signer avant l'envoi postal vers les destinataires. J'ai toujours été étonné par la vitesse avec laquelle certains responsables passent de page en page après y avoir laissé ce qui ne resterait en fait qu'un 'autographe'.

Souvent, au vu de cette désinvolture, une signature apposée au bas du document semble une opération automatique, superflue ou sans grande importance alors qu'elle engage incontestablement la responsabilité de son auteur.

Pourquoi devrait-il le comprendre autrement et s'embarrasser de sa propre investigation en  remettant le problème sur la table?

Lire la suite

11/11/2005

Détour de banlieue

Les événements dans les banlieues parisiennes vont laisser des traces. Tentatives d'explications.

0.jpgPhilippe Hermant, journaliste à la RTBF, m'interpellait avec ce qui suit:

"Attention aux mots, ils nous trompent. J'y pensais ces jours-ci en regardant les images enflammées de  Clichy-sous-Bois ou de Aulnay-sous-Bois et en écoutant les commentaires des hommes politiques et des journalistes. Parlons de ce mot, le mot "banlieue" que certains prononcent aujourd'hui comme un gros mot, presque comme une insulte. La banlieue, c'était au Moyen Age un territoire où s'exerçait l'autorité de la ville.

Lire la suite

05/11/2005

Différence ou indifférence

L'Europe serait devenue une forteresse. Les immigrés en détresse sont refoulés dans les pires conditions par les guetteurs de service. Rappel des faits et de ses raisons.

Paul Hermant, journaliste à la RTBF, lançait ce message fort sur nos antennes ce vendredi 14 octobre:

"Si les mots ont un sens, il existe bel et bien une forteresse Europe. Ces images de clandestins s'attaquant avec échelles de fortunes aux murailles de barbelés nous ont renvoyé au Moyen Age car comment s'attaque-t-on aux forteresses, à leurs mâchicoulis et à leurs barbacanes sinon avec des béliers, des tours et des échelles vous l'avez vu dans tous les films. Et, comme dans tous les films, il y a des morts. On en est à quatorze du côté des migrants, si j'ai bien compté.

Lire la suite

29/10/2005

Grever la grève ?

La grève n'est pas une mince décision. Grèver ses propres ressources pour garder ses acquis. Quel serait l'autre alternative? 

Un coup d’œil au dictionnaire: 

Grever (du latin: gravare=charger) : Soumettre à de lourdes charges. Exemple: Grever l'impôt.

Grève: Jambière d'armure

Grève: (subst. fém.) Terrain plat et uni, généralement constitué de sable et de graviers, sis au bord d'un cours d'eau ou de la mer.

Grève (emprunté à un mot prélatin): Interruption concertée et collective du travail. Elle tire son nom de la place de Grève à Paris. Cette place, située en bord de Seine devant l'hôtel de ville, était un des postes d'accostage des bateaux. Les hommes sans emploi y trouvaient une embauche facile pour les chargements et les déchargements.             

Lire la suite

13/10/2005

Aide-toi, Tu t'aideras

0.jpgLes excès de l'"Enronite aigue" entravent de plus en plus le progrès des entreprises. Plus personne n'ose s'exposer dans les Hautes Sphères de peur de sortir du sentier fréquenté par son supérieur.
Affirmons notre personnalité, jouons avec les atouts qu’elle pourrait nous apporter.
T
el est le message qui pourrait apporter le plus de motivation à notre ego, à ce que l’on entreprend pour contribuer au bonheur de chacun. Ne recherchons pas dans une force surnaturelle l'espoir et le rêve que nous n'aurions pas en nous.
L
'adage, légèrement modifié, qui se trouve dans le titre, ne l'a pas été par erreur.
"
Aides-toi, Tu t'aideras", le ciel n'a rien à y voir.

Lire la suite

08/10/2005

Un grain de sel ou de sable en plus

Interview de Jose Emmanuel Barroso sur sa vision de l'Europe (avec quelques commentaires de l'Enfoiré) 

L'actualité commence tout doucement à me faire sauter le bouchon !

Voilà le quatrième billet lui étant consacré en moins de deux semaines. Il y a de quoi casser le rythme habituel de parution ! 

Après la grève générale en France et celle de la Belgique qui a suivi ce vendredi, je crois que l'Enfoiré avait un droit de réponse à fournir à l'interview radio transcrit ci-dessous de ce jeudi matin.  

Lire la suite

04/10/2005

Le mal silencieux

La corruption est la véritable plaie dans notre monde de profits faciles. Le progrès en est souvent freiné.

1.jpgDans notre plus tendre enfance, nos parents nous ont toujours prodigué (à de rares exceptions près qui n'étaient d'ailleurs pas naturelles) une récompense sous forme d'argent de poche pour tout acte nécessitant un effort ou non.

Plus tard, l'habitude en a été prise et devenant adulte, la mentalité de certains n'est pas parvenue à sortir de ce cercle vicieux.

Lire la suite

26/09/2005

La taxe pour s'envoyer en l'air ?

Discussion autour d'un désir de taxer les vols aériens. 

Taxe,aviationLettre ouverte à Monsieur Dominique de Villepin,

Vous vous êtes sans doute éveillé irrité avec un bruit d'avion qui survolait votre maison. Je ne vois d'ailleurs pas d'autres raisons pour laquelle vous vous êtes présenté ce 16 septembre à l'ONU à l'occasion du 60ème anniversaire avec l'idée de proposer une taxe sur les tickets d'avion pour apporter une aide aux pauvres du tiers monde et  pallier l'insuffisance de l'aide publique au développement. Une taxe de cinq Euros par vol serait donc l'idée.

Lire la suite

25/08/2005

Que t'es beau ! Que t'es belle !

0.jpgPrendre du recul, regarder son image dans le miroir apporte une sagesse apaisante et fait retrouver la réalité.

Si, devant notre miroir, nous nous lançons dans ce genre de pensée, nous nous en retournerons tout ragaillardis peut-être, mais il nous faudra refaire le même exercice tous les jours de notre vie en une sorte de challenge permanent.

Cet état d’esprit est parfaitement défendable bien sûr.
Mais, si après cette petite ‘expertise’, nous nous en retournons en pouffant de rire, nous aurons certainement gagné une pensée positive diablement plus efficace et cela aussi pour le reste de notre vie.

L’autodérision, car il s’agit bien d’elle, est la meilleure thérapie dans l’arsenal de nos atouts et de nos armes contre l’adversité.

Lire la suite

05/08/2005

Le poids des mots face aux idées

Sensibilité, tu nous en donnes du fil à retordre !

Le poids des mots faces aux idées.jpgUne réaction irritée d'un collègue à une leçon mise en exergue par notre Société est à l'origine de ce billet. Certains l'ont, peut-être, lu d'un oeil distrait, cela n'a pas été le cas pour tous.
Ce article intitulé "Negative Words and Phrases You Should Avoid" était sensé tenter de corriger l'utilisation abusive de mots anglais qui semblaient trop 'abrasifs' ou 'subversifs' et pouvant porter atteinte à la sensibilité de l'interlocuteur ou le blesser.

Lire la suite

28/07/2005

De SP à DRH

Remise à niveau chez nos collègues embaucheurs. Gains ou pertes? 

1.jpgNe cherchez pas le scoop destiné aux belges dans ce titre. Non, ce n’est pas le « Socialiste Partij » qui aurait décidé de changer de nom.
C’est beaucoup plus prosaïque, plus actuel et plus proche de chacun d’entre nous qui nous retrouvons tous les jours au boulot.
Ce dont je veux vous entretenir, c’est du changement, qui ne date que depuis quelques années, de dénomination du département qui nous engage, nous dirige, nous motive au travail, nous évalue, nous juge et parfois nous ‘punit’ pour n’avoir pas été à la hauteur des ambitions de la boîte qui nous paie.

Lire la suite

21/07/2005

Télé chérie

Que nous le voulions ou non, la TV fait partie des passe temps favoris de beaucoup d'entre nous.
Dire le contraire réveillerait l’ermite qui est en nous.

Elle est là pour occulter pendant l’espace de quelques heures les vicissitudes, les désagréments de la vie de tous les jours.
Nous divertir et nous informer, sont les rôles qu’elle s’est assignés.
Elle y parvient vaille que vaille avec les moyens dont elle dispose.
Le téléspectateur, lui, souvent passif et prêt à gober n'importe quoi, se retrouve devant sa petite lucarne espérant passer sa soirée agréablement. En dix ans, la consommation télé a augmenté de plus de 20% et cela malgré la concurrence des technologies nouvelles. L'augmentation de l'offre et le confort des écrans plats y sont peut-être pour quelque chose. L'Américain passe, lui, cinq heures par jour devant la télé.

Lire la suite

09/07/2005

Identifiez-vous

1.jpgNotre époque vit des épisodes tragiques difficiles à comprendre. On se sent étranger aux problèmes et pourtant on en subit de plein fouet les effets "collatéraux".

Dans le monde animal, à de rares exceptions près, il est très difficile de trouver des espèces cannibales ou s’entretuant au sein d’un même groupe.
Si des combats entre mâles sont parfois féroces et peuvent se terminer par la mort d’un des agresseurs ou agressés, c’est toujours pour la conquête d’une belle et par là même, la préparation de sa propre succession.
L’instinct de conservation réside dans les gènes et reste le plus fort. A part, peut-être chez certains insectes (comme la fourmi), on n'entrevoit pas l’idée d’un état guerrier chez les animaux.

Lire la suite

17/06/2005

Faites-nous rêver !

Réflexions sur d'autres vies, d'autres motivations. 

Nous sommes à la veille de prendre des congés bien mérités pendant lesquels nous allons mettre entre parenthèses notre vie de tous les jours, nous ressourcer et tenter de nous rééquilibrer.

En effet, les jours qui passent ne nous poussent pas à l’euphorie. La crise, les licenciements collectifs, les grèves, les conflits nous en mettent plein la vue et ne nous permettent toujours pas de voir la fin du tunnel de ces problèmes structurels de notre époque.
Pourtant, si l’optimisme et la motivation ne sont souvent de mise, certains se déconnectent de cet esprit quelque peu défaitiste et se reconnectent en se lançant dans d’autres voies plus motivantes.

Lire la suite

04/05/2005

A la casse

retraiteL'âge demande des réajustements dans l'activité humaine. Des réajustements, oui, mais pas une mise à la casse.

Dans toutes les civilisations primitives et, il en est encore de même dans certains pays asiatiques ou africains, le plus âgé de la communauté, le patriarche, bénéficie d’un respect sans contestation de tous les membres de son clan.
Son expérience, reconnue de tous, lui donne le droit de gouverner et la dure tâche de préserver et de défendre sa « famille », ceux qui croient en lui, contre toute atteinte hostile d’autres groupes.

Chez les animaux qui vivent en bande, le dominant, généralement le plus âgé du troupeau, mène ses troupes et défend chèrement sa dominance et son statut contre d’éventuels prétendants.

Lire la suite