Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2014

Hallo Ween, fais-moi peur

Halloween est une fête originaire des îles Anglo-Celtes, célébrée dans la soirée du 31 octobre, veille de la Toussaint. Une histoire de sorcières et de potirons.

0.jpgComme dit Wikipedia: Son nom est une contraction de l'anglais All Hallows Eve qui signifie the eve of All Saints'Day, en anglais contemporain et peut se traduire comme « la veillée de la Toussaint ».Un héritage de la fête païenne de Samain qui était célébrée au début de l'automne par les celtes et constituait pour eux une sorte de fête du nouvel an. Une fête très populaire en Irlande, Écosse et au Pays de Galles. Oíche Shamhna en gaélique. Jack-o'-lantern, la lanterne emblématique d'Halloween, est elle-même issue d'une légende irlandaise.

Lire la suite

05/08/2014

Et la guerre 14 arriva

Hier, le 4 août, était commémoré le début de la guerre 14-18 en Belgique. Une dizaine de chefs d’États à Liège, Louvain et Mons participaient dans l'opération "Devoir de mémoire". Quelques réflexions s'imposent.

"Au cœur de la tourmente" parlait de cette première guerre mondiale 14-18 à l'occasion de son centenaire qui approchait.

La Belgique au centre du monde pour un hommage mondial avec 89 pays présents.

Lire la suite

02/08/2014

Chaud cacao, chaud chocolat

Six ans déjà depuis mon billet "Le choc au la". A cette époque, il était question d'une remarque que le chocolat réputé en Belgique, n'était plus tout à fait belge. Il y a un mois, je visitais le Musée du Cacao et du Chocolat, situé dans une rue jouxtant la Grand Place de Bruxelles.

0.jpgDans mon ancien article, "Le choc au la"je ne parlais que de l'histoire récente.

Remontons plus loin dans les temps anciens avec l'aide de la documentation du musée. 

L'histoire commentée

Les origines remontent en Amérique centrale et équatoriale. Les Olmecs, les Mayas et les Aztèques utilisaient les fèves du cacaoyé comme monnaie et pour en faire une boisson très amère, appelée "Xocoati" avec le Serpent à Plumes, le dieu Quetzalcoatl, comme "fournisseur". 

Lire la suite

29/06/2014

Rêve historique à Levico

Ce matin-là du 17 juin 1900, l'Archiduc Eugène d'Autriche s'était levé au G.H.I. de Levico et réfléchissait à ce qui s'était passé la veille lors de son inauguration.

0.jpg11 heure du matin, dans la chambre du 3ème étage du Grand Hôtel Regina.

- Bonjour Monsieur l'archiduc Eugène. Avez-vous bien dormi? Pourrais-je servir le petit-déjeuner sur le balcon?

- Je me suis levé avec un mal à la tête à avoir envie de tout jeter par la fenêtre. Probablement des suites de vapeurs d'alcool de la veille. Vous auriez pu me réveiller plus tard. La nuit a été longue.

Lire la suite

01/06/2014

OTAN suspend ton vol

"Un titre, une peu téléphoné, non? Derrière ce titre, il y a une histoire et une actualité avec des reflets dans le monde, mais aussi un déménagement du siège de l'OTAN à Bruxelles, une occasion d'en reparler, rien que pour remettre les pendules à l'heure et un dialogue entre deux interlocuteurs, un Français et un Belge...

0.jpg

- Pourquoi l'OTAN est-elle venue dans mon galère communautaire belge?  demanda le Français.

- A l'origine, l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord avait son siège, situé à Londres. Ensuite, ce fut à Paris, en raison surtout de sa position centrale et de ses moyens de communications. Initialement au Palais de Chaillot et ensuite, au 'Palais de l'OTAN", devenu l'Université Paris-Dauphine.  

- En France, nous sommes plutôt anti-OTAN. 

 

Lire la suite

20/04/2014

Molenbeek-St-Jean, le ruisseau du moulin

"Petit village à l'activité essentiellement agricole, Molenbeek, blotti autour de son église Saint-Jean, qui a vu son village se modifier lors du creusement du canal de Willebroek au XVIème siècle. Mais, c'est au XIXème siècle avec le percement du canal Bruxelles-Charleroi que la localité allait complètement changer et devenir une commune industrielle. Aujourd'hui, l'endroit comporte une très forte population immigrée et la désaffection des lieux industriels ne concourt pas à lui donner une image riante". Voilà comment un guide pourrait présenter cette commune. Alors, examinons de plus près.   

0.jpgUn nouveau recensement indiquait qu'au 1er janvier 2014, la commune comptait 94.800 Molenbeekois, alors que le 1er mai 2010, il y avait 90.490  toujours sur une superficie de 5,89 km2.

Dire que la commune est densément peuplée est un euphémisme. Avec plus de 16.000 hab/km2, elle dépasse le double de la moyenne bruxelloise.

 

Lire la suite

28/03/2014

Cent ans et toutes ses dents

Le 28 mars 2014, un anniversaire prestigieux: le centenaire de la radio en Belgique.

1.jpg

 

Lire la suite

22/12/2013

Le poids du secret

Dans la vie courante de tous les jours, les petits secrets, les petites confidences se partagent ou s'interprètent de bouche en bouche. Puis, il y a les grands secrets. Début août, Le Vif parlait du "Vrai pouvoir des sociétés secrètes". Toujours assez sulfureux de parler de cela à moins qu'on le rende plus humoristique par la parodie puisque Noël est là...

0.jpgDepuis que le monde est monde, il y a toujours eu ceux qui savent et ceux qui espèrent pouvoir, un jour, entrer dans la confidence comme des "élus du secret des Dieux".

Etre membre d'un confrérie, c'est jouir d'une intimité occulte, d'un moyen de rester dans l'ombre pour au besoin faire peur aux autres. 

Tout membre se doit de jurer fidélité à la société secrète, de protéger son secret contre tout intrus, de porter la disgrâce aux sociétés parallèles, perçues comme une menace sourde et considérées comme païennes, impies ou même barbares.

Lire la suite

17/11/2013

A vos cathodes et à vos téléchargements

Il y a sept ans, j'écrivais "A vos galènes ou à vos podcasts". Le Journal parlé, fêtait, alors, ses 80 ans. Un billet tout en douceur. Le 31 octobre 1953, c'était le tour de la télévision publique belge à fêter ses propres 60 ans d'existence. Son histoire a été divisée en trois volets dans "C'est du Belge". Vendredi, dernier et une grande réception les clôturait.  Revisitons cette histoire,  avec l'aide de "Vos années télé" de Sonuma. Le but avoué:  s'intéresser aux dessous des cartes, de ces images en cartes postales, s'intéresser à ce qu'en disent les journalistes et résumer les résumés qui étaient gracieusement offerts.

0.jpg

Ce 31 octobre 1953, à 19:30, l'aventure humaine de la télé commençait par ces mots:

"Bonsoir Mesdames et Messieurs, Voici la première émission. Nous avons le trac et nous abordons notre nouveau métier avec autant de modestie, croyez-le bien, que d'enthousiasme". Des mots prononcés par la première speakerine, Jeanine Lambotte, à partir du Studio 5 de l'Institut National de Radiodiffusion à la place Flagey.

Lire la suite

10/11/2013

Au cœur de la tourmente

En 2014, c'est le centième anniversaire de la première guerre mondiale. Alors les musées et les médias préparent le terrain du souvenir.  L'exposition "Au cœur de la tourmente" au Musée de la Guerre de Bruxelles amalgame les deux guerres mondiales.

0.jpg

Cette semaine a vu le départ de cette année souvenir à Charleroi-Marcinelle.  

Demain, un 11 novembre d'armistice plus spécial que d'habitude. Le film documentaire colorisé "Apocalypse 14-18" se prépare pour réveiller le souvenir.

Un travail de mémoire multiforme pour ce centenaire de la Grande guerre...

Devoir de mémoire d'un lourd passé comme celui-là qui rejaillit sur les générations suivantes. Enfants et petits-enfants devront probablement encore le porter sur leurs épaules encore longtemps. Je ne dis pas qu'il faille tourner la page définitivement même s'il y a longtemps prescription. Tellement de choses sont encore non-dites ou tenues sous silence. 

Lire la suite

07/10/2013

Wallingants: sus aux "flamandiants"

"Non, mais quoi?", dirait Nabila. Quand, la semaine dernière, j'avais lu cet article paru dans le Vif L'Express, qui avait pour titre "La face obscure des Nationalistes wallingants", mon sang n'a fait qu'un tour. Les "gentils" ne seraient plus aussi gentils et les "méchants" devraient se méfier des gentils.

1.jpg

Dernièrement,le Premier wallon, Rudy Demotte, parlait de sa version, un "nationalisme positif". Il avait mis le feu aux poudres de la polémique.

Voulait-il ainsi passer la rampe de l'Histoire? Son "gentil" nationalisme wallon se retrouvait face au nationalisme flamand "belliqueux". Le droit du sol flamand face aux droits des gens, revendiqué par les Wallons et les Bruxellois.

Un bon cholestérol et un mauvais cholestérol.

 

Lire la suite

09/09/2013

Journal d'un cancer du sein vu par l'autre bout (1-4)

Préambule

0.jpgUne surprise et un pourquoi

Je préviens, jusqu'à la fin du mois, quatre articles inhabituels sur cette antenne. Une nouvelle interlocutrice va s'insérer dans l'ombre de mes billets: mon épouse.

Je sais, j'avais déjà introduit quatre femmes dans un numéro spécial avec tchat d'enfer qui mettait déjà l'actualité en sourdine.

Lire la suite

02/09/2013

Une avenue très diplomate

L'année passé, je parlais d'une avenue pas comme les autres. Cette fois, je parlerai d'une autre avenue dans laquelle des oiseaux exotiques se bousculent aux croisements des rues: l'Avenue Franklin Roosevelt.

0.jpgLa Place d'Arezzo est le cadre du dernier roman de Eric- Emmanuel Schmitt, "Les Perroquets de la Place d'Arezzo"

Je la connais très bien cette place. Dans une rue adjacente, pratique mon dentiste et que de fois, n'ai-je pas tourné autour d'elle en attendant mon tour de passer sur son "fauteuil de torture". Un endroit de torture, c'est dire que je connais l'endroit et que l'on sent souvient.

Une place bien ronde et une vraie saga exotique de perruches à collier qui se font entendre de loin, suspendues aux arbres dans d'énormes nids avec déjections qui s'éparpillent sous elles. 

Lire la suite

12/08/2013

Gran Canaria, l'île continent

Une partie du monde que je connais bien, ce sont les Canaries. On les a appelé les îles au printemps éternel. Entre 1975 et 2009, pas moins de quinze voyages à destination des Canaries, dont dix à Gran Canaria, quatre à Tenerife et un à Lanzarote.

Lire la suite

29/07/2013

Gand n'a rien d'un gant de velours

Retour en arrière. Pour leurs "joyeuses sorties", la semaine qui a précédé son abdication, Albert II et Paola sont allés en premier à Gand (Gent ou Ghent) et on se demandait, ce jour-là, la raison de ce choix et de quelle manière, ils allaient être accueilli. Pourquoi la Flandre n'est pas royaliste?

0.jpg

Gand ne fait pas exception. La Flandre n'est pas royaliste et le néerlandais est la langue de la région. Un lieu commun, dirait-on dans ce cas.

Pourtant, en creusant un peu, on trouve une communauté francophone, reliée par un réseau d'expatriés français dans la ville par l'intermédiaire de son université.

Lire la suite

15/07/2013

La Croatie est européenne. Vous êtes sûr?

Nous sommes à deux semaines depuis l'introduction de la Croatie dans l'Union Européenne. Les flonflons du bal se sont éteints. Une question revient: la scission de l'ancienne Yougoslavie en plusieurs républiques indépendantes était ce "la" solution? Est-ce l’épilogue d'un long chemin de croix de la Croatie en "stand alone" ?

Lire la suite

02/07/2013

Une Grand-Place comme un théâtre baroque

Pour débuter nos promenades de vacances, pourquoi ne pas commencer par la Grand-Place de Bruxelles? Que dire à son sujet qui n'a pas encore été dit? Son histoire voit loin et vaut d'être approfondie pour en comprendre son déroulement. Ce 2 et 4 juillet, c'est la parade de l'Ommegang, une occasion de plus. 

0.jpg

"La Grand-Place, le plus beau théâtre du monde", comme disait Cocteau..

Moi, qui la connaît depuis toujours, je ne sais pourquoi la Grand-Place m'attire encore.

Est-ce l'ambiance, l'envie de m'apercevoir que les touristes y viennent de partout avec une certaine fierté? L'ambiance bon-enfant qu'on y trouve avec les jeunes étudiants qui y viennent chanter pour se faire entendre?

C'est chez moi, ma place, quoi... Et plus je regarde, plus j'ai envie de regarder...

Lire la suite

20/06/2013

La guerre de cicatrices

Le 2 avril à l'ONU fut une date historique. A une impressionnante majorité de 154 'Oui', 3 'Non' (l'Iran, la Corée du Nord et la Syrie) et 23 'Abstentions' (les USA, la Russie, la Chine,... les principaux marchands d'armes), le traité qui régule le commerce des armes de guerre a été adopté dans une résolution qui empêcherait de massacrer des gens. Chaque pays devra s'assurer que les armes,  du pistolet jusqu'aux avions de guerre, n'iront pas à l'encontre des Droits de l'Homme et qu'il ne sera pas détourné à des fins de terrorisme. Le marché des armes dans le monde représente 100 milliards de dollars par an.  

Lire la suite

02/05/2013

Un Roi ne s'use que si l'on s'en sert

Ça y est, Guillaume IV est intronisé. Les flonflons de la fête se sont éteints. Ce 30 avril, Béatrix des Pays Bas cédait le pouvoir de reine en faveur de son fils après 33 ans de règne. Pour l'occasion, le Vif Express rappelait les grandes abdications de l'histoire. Dans le même temps, de nouvelles rumeurs sur l'abdication d'Albert IILa question ne serait plus que de savoir quand. Mais ce ne sont que des rumeurs, répond=on au palais de Bruxelles.

1.jpg

"Abdiquer", un vilain mot, une farce, un mot qui peut faire peur.

« Abdiquer ? Autant disparaître ! A quoi bon devenir si petit que plus personne ne vous remarque ? La relation à deux n’était donc possible qu’à condition d’être une ombre ? ».

On abdique dans un couple quand les patates sont cuites pour divorcer. On dit alors, vulgairement, mettre les bouts ou prendre les voiles. On abdique au boulot quand on s'est trompé d'employeur.

En avoir marre, c'est aussi abdiquer...

 

Lire la suite

25/04/2013

Le centenaire de "Science & Vie"

Le numéro 1147 d'avril 2013 fête le centième anniversaire de Science & Vie...

0.jpgLe mois dernier, comme prof de Sciences d'occasion, je parlais de Science avec de futurs "Créateurs d'étincelles" potentiels.

Le mensuel "Science & Vie", après un siècle d'existence, pourrait constituer six mètres à trouver dans une bibliothèque, jusqu'à à ce dernier numéro 1147, pour raconter son histoire.

Vulgariser la Science dans un langage simple sans aller trop loin dans le détail, implique de devoir oublier les formules pour ne garder que l'information dans un langage simple, abordable par le plus grand nombre de lecteurs. Étudier les formules, les théorèmes et leur démonstration n'est pas son but.

 

Lire la suite