Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2006

Sportifiez-nous

vive la vieFaire du sport, mais c'est bien sûr. Tout le monde le dit. Tout le monde le fait-il? Mais est-ce toujours avec les mêmes idées éthiques et la volonté de performances dans les mêmes buts en modèles?

En cascade, après le tennis et le football, voilà le vélo et à nouveau le Tour de France. Je plains ceux qui n'en ont rien à cirer du sport ! Les nuisances sonores ne sont certes pas du goût de tout le monde dans la nuit après les compétitions. Je peux le comprendre.

Pour commencer avec humour, une histoire "bête et méchante" qui serait survenue à un mari en pleine discussion des choses de la vie avec son épouse. De vivre ou de mourir, plus précisément.

Lire la suite

02/07/2006

Travail de réduction dangereux

Pour s'accorder au mieux entre travail et vie privée, les employés, embrayés souvent très vite par les sociétés, décident d'utiliser leur droit de travailler quatre jours sur les cinq de la semaine (80%). Tout va très bien dans le concept et la réalisation. Mais dans quelles limites de l'acceptation? 

affairesQuoi de plus normal de vouloir apporter un plus à la vie et un peu moins à son emploi. Augmenter le temps passé en famille et avec les enfants est tout bénéfice aussi bien pour l'intéressé que pour l’employeur qui l'accepte de bonne grâce. Après 50 ans, on pense alors crédit-temps.

Les termes officiels sont clairs, nets et pleins de promesses: 

Lire la suite

17/06/2006

La bonne soupe noire

En 2006, je ne fume pas, je ne bois pas, je ne fraude pas. "Chouette, on n'ira plus au Luxembourg", dit le fiston. 
0.jpgNon, détrompez-vous, je ne commencerai pas une nouvelle rubrique culinaire.
Il ne s'agit pas de la dernière bonne recette allongée de surcroît de légume noir. Pour vous mettre au parfum (pas avec le nez au dessus de la casserole), je me mettrai à paraphraser la chanson de Florent Pagny:

"Non, vous n'aurez pas ma liberté de frauder".

Lire la suite

13/05/2006

Quand les jeunes s'en mêlent

Est-ce que ce sont les jeunes qui ont peur ou les jeunes qui font peur? Sont-ils jeunes d'esprit? L'enquête menée par l'émission radiophonique de la RTBF et la Communauté française belge s'est attelée à la tâche pour répondre à ces questions. "Quand les jeunes s'en mêlent" une émission qui ne connaitra pas de fin.

Les jeunes considèrent qu’ils sont en même temps en danger et un danger. Le gouvernement a perçu le message avant même que les résultats de l’enquête ne soient connus. Il a apporté à cette question complexe des solutions simples, finalement. Si le jeune est en danger, on convoque ses père et mère pour un stage parental. Si le jeune est un danger, on crée de nouvelles places en centres fermés. On peut avoir l’impression que le gouvernement n’a ainsi répondu qu’à la question qu’il avait sous les yeux.

Lire la suite

06/05/2006

Payez d'abord, on verra après

L'administration a ses raisons que la raison ne comprend pas toujours. Saison des impôts et taxes de toutes sortes? Voici un petit lexique. 

N'avez-vous jamais été pris à la gorge dans vos relations avec les impôts?
"Si bien sûr, tous les ans quand j'ai à les payer", répondez-vous, avec un sourire mi-figue mi-raisin.
On a bien le souci parfois (je dis bien parfois) de vous refiler l'information de la répartition et de l'attribution qu'auront vos précieux deniers, mais cela reste fort théorique. Vous n'êtes pas le patron de votre entreprise à exiger un rapport sur les activités et la destination de vos investissements!

Lire la suite

25/04/2006

La réponse de la bergère

La disparition du pétrole et le mur qui se présente devant nous. D’autres y voient une occasion formidable d’essor.

medium_La_reponse_de_la_bergere_00.jpg"La face cachée du pétrole", livre d'Eric Laurent, j'en parlais récemment. D'après lui, il ne reste juste que quelques années (2010) avec ce bon "vieux" pétrole. Et puis, ce seront les prix chers et la pénurie. Comme réponse du "Berger à la bergère", termes que j'ai inversé volontairement dans le titre (vous verrez la raison plus tard), je présente pour l'occasion le même moyen de communication vivant de l'interview avec un autre interlocuteur. L'optimisme est cette fois de rigueur car les solutions d'après lui existent bel et bien. Il sort des paroles habituelles mais nous en avons besoin. Son optimisme dans le futur, sa volonté de trouver des solutions sont de l'"Or" à mettre en balance avec les Cassandres, bien utiles pour réveiller, mais qui broient du "Noir".

Lire la suite

18/04/2006

Il était le vol, une fois

Le titre pourrait faire croire à une histoire belge. Et oui, c'en est une. Voilà que notre ministre de l'intérieur pense à minimiser le larcin. Le vol à l'étalage ne serait plus coté à l'argus des délits à punir. 
 
Ce 13 avril (tiens, on est 13 jours en retard), le parquet d'Audenarde vient de classer les vols en magasins sans suite.

A Audenarde, en effet, dresser la liste des contraventions pour laquelle il ne faudra plus de PV, au départ confidentielle, a été la première tâche vite fait, bien fait et distribuée au policiers. "Sans suite" a un impact immédiat.

Lire la suite

04/04/2006

Odyssée en boomerang

Le voyage d'un collègue dans le monde des kangourous. Chrono en main car il faut tout avoir réglé en une semaine. C'est tout chaud...

Je lui cède la parole.  ----->>>>>

0.jpgNon, rassurez-vous, je n’ai pas été piqué par le moustique de la “blogkungunya” et je n’ai aucune intention de faire concurrence à notre bloggeur/“enfoiré de service”.

Mais je me suis dit que raconter plusieurs fois les péripéties de mon voyage en Australie pourrait devenir un peu long et fastidieux.

L’idée d’écrire ces petites anecdotes du voyage m’est venue dans le dernier trajet Londres-Bruxelles.

Lire la suite

25/03/2006

Mobilité contrôlée

Quand notre monde grouille de plus en plus et que ses habitants ont besoin de mobilité dans les villes et autour d'elles. Voici un kaléidoscope d'idées vagabondes "à la Belge", une fois.
 
0.jpgIl est tout à fait normal de penser à imposer des règles de conduite pour se relancer à l'assaut de nos routes et de nos rues. Partager celles-ci et pouvoir éviter les pièges, éviter l'anarchie qu'un manque de cohésion entraînerait, est une obligation salutaire. Ce qui grince parfois, c'est le manque de souci de cohérence dans les choix de ces règles imposées sans concertation avec la population qui doit s'y soumettre.

Lire la suite

20/03/2006

Eloge à la lecture

Ou plutôt « mal de lire » pourrait-on dire quand on connaît l’échec de l’enseignement et ses résultantes catastrophiques sur l’adéquation avec le monde du travail.

1.jpgS'il existe un apprentissage qui conditionne non seulement toute la vie écolière et estudiantine mais aussi celle qui nous suit jusqu'à nos derniers soupirs, c'est bien celui de la lecture et du plaisir qu'elle entraînera dans son sillage jusqu'à la passion ou non.
Je ne parle pas uniquement de l'étude simpliste de l'accès à cette concaténation de lettres et de chiffres qui se trouve en bonne place dans le programme des premières années de l'école primaire, mais aussi de l'assimilation des idées et des textes qui en est faite et du temps nécessaire pour y arriver.

Lire la suite

19/03/2006

Demandez le programme et corrigez-le

Des études bien assimilées est l'apanage à une carrière bien réussie. Les bases de ces études sont-elles vraiment acquises avec les mêmes chances? Le CPE français contesté par ses conséquences insidieuses sur la précarité, passerait-elle mieux la rampe en Belgique? Et, quid du modèle danois?

1.jpgPrenons une pause et réfléchissons à la manière de voir les choses d'ici et d'ailleurs.

L’état des lieux :
En France, le Contrat de Première Embauche (CPE), 'Contrat de Premier Esclavage', diront les adversaires a été adoptée par l'Assemblée nationale sans aucune discussions parlementaire préalable. Contrat à Durée Indéterminée (CDI) à la base, il est conçu pour une période de deux ans et être rompu par l'employeur sans que celui-ci soit obligé de se justifier et donner un motif à sa décision.

Lire la suite

15/03/2006

Un rendez-vous raté

JusticeMilosevic vient de quitter ce monde. Etait-ce une conséquence de son cœur défaillant, de sa propre décision ou celle de quelqu'un dans l'ombre? L'enquête le déterminera peut-être, mais la justice, elle, aura un goût de trop peu.  

Damien Vander Meerssche, professeur à l'UCL, était l'invité du journaliste Jean-Pierre Jacqmin de la RTBF.

Lire la suite

11/03/2006

La mort a des ailes

Est-ce la grande peste du 21ème siècle qui nous tombe sur le dos? La médecine et la pharmacie pourra nous sortir du pétrin. Les oiseaux, eux, seront des victimes à part entière.

0.jpgOn ne fait plus que parler de ça. Voilà mon grain en plus. Réaction normale quand, en premier lieu, le contenu de notre assiette est touché. Comme un véritable thriller du cinéma vérité, on suit la progression du virus de la grippe aviaire de pays en pays: "Va-t-il atteindre notre région? Vous le saurez ce soir en écoutant la télé".

L'Encéphalopathie Spongiforme Bovine dit la vache folle (1997) qui nous a fait connaître une maladie du cerveau de l'extrême et l'obligation de penser un peu moins à la viande dans nos assiettes.

Le Syndrome Respiratoire Aigu Sévère suivit en 2003.

Lire la suite

12/02/2006

Le "décoût" de la vie

L'Euro, ce bouc émissaire bien venu pour voiler la réalité vraie. Le Centre de Recherche et d'Information des Organisations de Consommateurs (CRIOC) a fait son enquête.

1.jpgL’Euro vient de fêter ses 4 ans mais plus il grandit et moins les Européens l’aiment. A sa naissance, en 2002, ils étaient 60% à trouver que l’Euro, c’était un bon coup. Aujourd’hui, c’est tout juste s’il décroche encore une majorité. Son pire péché serait d’avoir «apparemment » fait flamber les prix. Et même si toutes les mesures de l’inflation prouvent le contraire, plus de 80% des consommateurs en restent convaincus.

Lire la suite

29/01/2006

Merci pour la petite enveloppe

Banques et Assurances : que se passe-t-il quand le magot n’est pas réclamé?

Sujet tabou de «Question à la Une» (à la RTBF le 18 janvier)
 
Tout le monde épargne, en petit ou en grand selon le niveau de vie pour garder la fameuse pomme pour la soif et un semblant de vie futur agréable car en «chaque homme sommeille le cochon». !
Pour les banques, ça fait beaucoup de bas de laine de petits cochons, quand on pense à tous les comptes dormants ou non réclamés dont 150.000 seront bloqués pour cause d’héritiers inexistants.
La question est tellement insolite que les réponses aux questions de savoir combien d’argent est en jeu et qu’est-il fait de lui, ne coule pas de source.
En principe, après 30 ans, cet argent tombe dans le pot commun d'après l'article 713 du Code Civil qui dit que "les avoirs qui n'ont pas de maître appartiennent à l'Etat". Il serait actuellement en transit. Mais, est-ce moral ou normal?

Lire la suite

25/01/2006

A vot' bon coeur

A nouveau, frileux, le mercure se rétracte pour redescendre bien en dessous de la petite boule au bas du thermomètre. Le froid ne choisit pas la période des fêtes propice aux cadeaux. Oscar (?) se recroqueville dans son sac de couchage.

générositéLe journal de l'Echo du 8 décembre titrait "Près d'un Belge sur trois est très à l'aise financièrement". 31% déclare posséder plus de 50.000 euros en dehors des biens immobiliers. Est-ce l'opulence chez tous ces Belges?
Pourtant, d'après les dernières statistiques, 15% de la population se retrouvent en dessous du seuil de la pauvreté.
"Faire la manche" pour simplement vivre serait-ce donc l'exception qui confirme la règle?

Lire la suite

21/01/2006

Veux-tu être mon idole ?

Le besoin de pousser son idole en lieu et place de soi-même n’est pas nouveau mais le phénomène s’est amplifié au point que sa propre existence en est modifiée.

idoleAprès la Grande Bretagne qui avait choisi Winston Churchill comme le plus Grand Anglais, l'Allemagne optait pour Konrad Adenauer, les Pays-Bas, Pim Fortuyn, la France avec De Gaulle (devant Louis Pasteur et l'abbé Pierre), voilà la Belgique qui organisait un show médiatique à grand budget pour désigner le "Plus Grand Belge" dans sa journée de clôture le 20 décembre.

Lire la suite

15/01/2006

Histoires d'eau

Comparaison entre deux catastrophes: le Tsunami, dommage humain et écologique sans précédents dans l'histoire de l'humanité, et le cyclone Katrina. 

Le mot "Tsunami" n'avait jusqu'à lors que peu de signification pour le commun des mortels. Après le passage de la vague meurtrière, la détresse des habitants qui ont enduré ce cataclysme n'a eu d'égal que l'élan de générosité qui s'en suivit dans le monde entier. Les opérations "12-12" de tout horizon ont eu le mérite de réveiller une conscience de solidarité mondiale.

Lire la suite

03/12/2005

Plus de rameurs, SVP

La course au pouvoir dans la vie des sociétés commerciales génère des situations "bizarres" qui ressemblerait à une course aux alouettes. Il serait intéressant de comprendre comment les choses se passent réellement. 

1.jpg

Le but de tout un chacun dans un système capitaliste (ou non, d'ailleurs)  est de progresser dans la vie, de gagner de l'argent, et donc de grimper dans la hiérarchie et cela le plus rapidement possible.
Une tête bien faite et bien pleine, telle est la tendance. -Progresse, prouve-le, sinon tu n'es rien.

Lire la suite

26/11/2005

Je signe, moi non plus

Placer sa signature au bas d'un contrat n'est une affaire de débutants. Alors quand la reconnaissance n'y est pas... 

Le fameux signataire continue de voyager de bureau en bureau avec le courrier que les décideurs doivent signer avant l'envoi postal vers les destinataires. J'ai toujours été étonné par la vitesse avec laquelle certains responsables passent de page en page après y avoir laissé ce qui ne resterait en fait qu'un 'autographe'.

Souvent, au vu de cette désinvolture, une signature apposée au bas du document semble une opération automatique, superflue ou sans grande importance alors qu'elle engage incontestablement la responsabilité de son auteur.

Pourquoi devrait-il le comprendre autrement et s'embarrasser de sa propre investigation en  remettant le problème sur la table?

Lire la suite