Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2016

Dites-le avec des fleurs

-0.jpg Bon d'accord, après un article plutôt guerrier, vous vous deviez de changer de cap avec plus de douceurs... Mais alors, qu'est-ce qui vous a pris de vouloir écrire un billet doux avec des fleurs comme thème? La situation politique? Le temps qu'il fait? Avez-vous une âme de fleuriste qui s'ignore qui vous a poussé dans un champs de fleurs, alors que vous n'aimez pas le jardinage?

- Rien de tout cela. Un peu par hasard, je suis tombé sur l'annonce de cette exposition "Flora's Feast". J'avais inscrit à mon agenda une visite futur lors d'une promenade à vélo. Cette expo parlait des motifs floraux dans l'art nouveau et comme j'avais déjà parlé de l'art nouveau...  

Et, puis, tout n'est pas "floral" comme vous allez vous en apercevoir, même si l'odeur y est.

Lire la suite

16/07/2016

J'aime les Flamands

Comment peut-on basculer en une semaine de l'esprit de joie et de la fête à celui de l'horreur et de la terreur? C'est une question qui reste sans réponse. Il est évident que cet article a été adapté en fonction des événements, mais pas fondamentalement. J'ai même gardé le titre inchangé de lundi dernier quand son écriture avait débuté. Cet article a eu une cure d'amaigrissement dans un sens et un épaississement dans un autre. Défendre des valeurs de liberté dans le respect de la vie ou se lancer en kamikaze pour défendre un idéal et des idées de chaos... Telle est la question... 

0.jpgJuillet est une période de vacances et une période de fêtes nationales dans plusieurs pays.

Il a fallu un attentat à Nice qui a suivi la fête nationale française et l'horreur a recommencé avec son cortège de questionnements et d'incompréhension.

Un putain de camion qui a fauché volontairement tout ceux qui se trouvaient sur sa route de misère malgré toutes les précautions prises.  

Les mots ne parviennent pas à expliquer ces actes qui créent des drames. 

Ils arrivent en vrac pour exprimer l'émotion et le choc que chacun ressent devant les événements.

Effets de surprise... Larmes... Solidarité... Résilience...

Ce qui est sûr, c'est que les autorités et la presse vont avoir leur trop plein d'explications... 

Lire la suite

14/05/2016

Sprout to be Brusselers

Etre fier d'être Bruxellois avec un clin d’œil sur la manière de le dire avec la référence aux "sprout" que l'on traduit par "choux de Bruxelles", il fallait le faire, Monsieur le Ministre du budget.  

0.jpgEt vous l'avez fait:podcast.

Nous sommes en période du Festival de Cannes.

Pas besoin d'aller à Cannes, allons au Festival de Bruxelles.

Pas dans les salles obscures du cinéma mais à ciel ouvert.

Il fait chaud depuis ce début du mois de mai, alors vous allez dire que l'idée est bonne puisque nous pouvons faire ce qui nous plait pour suivre la maxime.

Pourquoi n'ai-je pas sorti, dès la semaine précédente, une fiction qui se passe à Bruxelles, au lieu d'une autre en Floride?

Lire la suite

26/03/2016

Résilience du 22 mars 2016

Depuis le 22 mars, date des deux attentats à Bruxelles, signés Etat Islamique, je me suis demandé comment résilier ce moment de tristesse. Le dictionnaire donne cette définition "La résiliation est l'annulation d'un contrat par l'accord des parties ou la volonté de l'une d'entre elles pour vivre de manière satisfaisante en dépit de circonstances traumatisantes".

0.jpgComment réagir devant la terreur et des circonstances traumatisantes?

J'ai regardé ce que j'avais écrit lors du deuil qui a suivi l'accident du car belge à Sierre.

Mais ici, il s'agissait d'un accident et pas d'une connerie des hommes.

De Bruxelles, on parlait d'un "sanctuaire du terrorisme".

Donc, quelque part cela devait arriver un jour. Etre un sanctuaire, fait rêver et cauchemarder certains.

Les mots "Belgium bashing" ressortent au fer rouge dans la presse.

Lire la suite

26/12/2015

Une rétro enchanteresse?

L'année 2015 s'achève. Par certains aspects, elle me semble dans les tops des plus merdiques. Alors si on en faisait une rétro de cette 2015ème année de notre ère endiablée?

entreprise"Un automne enchanteur" disait la pub d'un magasin que je ne nommerai pas. 

Elle montrait une belle blonde avec des papillons qui virevoltaient autour d'elle.

Or, l'année 2015 avait commencé presque de la même manière qu'elle a terminé par des drames, des attentats et dans les deux cas à Paris:podcast

Après ceux de l'automne, pendant cinq jours de cet automne, nous avons perdu confiance et vécu à Bruxelles, au niveau maximum de risque "4", comme obligation de l'OCAM.

L'OCAM, personne ne savait vraiment ce que c'était auparavant. 

Lire la suite

14/11/2015

Jurassic Park Reyers

Ces derniers temps, le viaduc Reyers a vraiment fait couler beaucoup d'encre. 43 ans d'âge de loyaux services, c'est à dire deux générations de riverains qui l'ont connu lors de sa construction dans la foulée de la Bruxellisation. D'autres l'ont accepter de bonne grâce alors que ce viaduc était devenu une autoroute urbaine. Des fissures de vieillesse. Une impossibilité de continuer tel quel....  (*)

0.jpgHistoire:  Le boulevard Auguste Reyers constitue la partie schaerbeekoise du grand boulevard circulaire proposé en 1866 par l'inspecteur-voyer Victor Besme dans son Plan d'ensemble pour l'extension et l'embellissement de l'Agglomération bruxelloise.

Si l'aménagement de son tronçon longeant le Tir national, entre l'avenue de Roodebeek et la chaussée de Louvain, était déjà décidé en 1889, le reste du futur boulevard Auguste Reyers ne fut percé qu'à partir de 1909.

Lire la suite

17/10/2015

Ça s'en va et ça revient

En Belgique, ce fut une semaine chargée en évènements. Le tax shift pour réorganiser notre économie, la rentrée parlementaire, la réussite au foot et UBER. 

0.jpgTout tourne autour de la constatation qui dit : "moi y en a vouloir trouver des sous".

Le chimiste, philosophe et économiste, Antoine Lavoisier avait pourtant dit «Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme».

Il avait parfaitement raison, mais il a oublié de dire "Tout se déplace"".

Le "tax shift", Lavoisier ne connaissait pas évidement. 

Lire la suite

30/08/2015

Bons baisers de Bruges

En avril, dans le cadre d'un recueil d'histoires "Bruxelles Noir", j'écrivais "L'assassin n'habite plus au 21". Après la vision du film présenté le 17 aout dernier sur ARTE, "Bons baisers de Bruges", j'ai eu envie de parler de Bruges. Finir le mois d'août par une visite de cette ville belge, peut-être la plus connue par les touristes après Bruxelles, par l'entremise d'un polard, qu'espérer de mieux?

Lire la suite

26/07/2015

Juillet, un mois de fêtes nationales

Le samedi matin 4 juillet, nous étions en pleine canicule. Le plus grand piétonnier d'Europe s'était ouvert aux piétons en exclusivité quelques jours plus tôt dans le centre de Bruxelles. Il y avait déjà plus de 30°C au compteur calorifique et l'ozone comblait les trous d'air. Petite rétrospective sur ce mois très "festif".

0.jpgLe piétonnier, une révolution annoncée comme un tremblement de terre.

Le 4 juillet, nous étions donc la "canne au cul". Au cours de la nuit précédente, on avait connu un record de chaleur avec 24,5°C, depuis 1833.

Était-ce "Independence Day", la fête nationale américaine, oblige?

Non, de ce côté de l'Atlantique, c'était surtout la veille du référendum en Grèce. La Grèce et l'UE dans l'expectative avaient les nerfs en pelote.

Lire la suite

07/06/2015

Malines, jumelle de Molenbeek?

Période de vacances oblige. Après un retour en Turquie, pourquoi pas une visite de Malines, Mechelen en néerlandais. Une ville belge très proche de Bruxelles. Une ville qui s'est récemment jumelée à la commune de "Molenbeek". Une information passée presque inaperçue. Renseignement pris, les Malinois n'étaient pas au courant. 

0.jpgJ'ai parlé de la commune de Molenbeek et je connais bien Malines pour y avoir été de très nombreuses fois. J'aime bien cette ville.

Littré écrit au sujet du mot: "Dentelle très fine qui s'est fabriquée originairement dans la ville de Malines en Flandre. Mouchoir en malines. Une belle malines".

Malines était déjà jumelée avec 5 autres villes dans le monde: Sucre, Helmond, Sibiu, Arvada et Nador. Des villes qui toutes étaient externes à la Belgique. 

Pour justifier l'opération de jumelage, "cela implique la ville dans le domaine social", est-il dit. 

Lire la suite

02/06/2015

Erdogan 1er, Roi des Belges ?

Préambule de l'enfoiré: Alain Sapanhine vous a déjà parlé du Laos où il habite depuis 4 ans. Bruxellois d'origine, il a aussi donné son opinion sur Bruxelles que j'avais adouci le lendemain. Il reste comme "Belge du bout du monde" à l'écoute de ce qui se passe dans ce petit pays nommé "Belgique".  La Turquie, je connais pour y avoir été quelques fois. Cela m'a permis d'écrire deux articles sur le sujet: "Des trucs pour les Turcs" de 2006 et "Cap en Cappadoce" de 2012 dans lequel je suivais l'évolution. "Erdogan, popstar d'un soir à Hasselt" et "Les dessous de l'éviction de la turque", deux articles qui viennent en appui de son texte. Ce matin, Georges Dallemand du même parti CDh revenait à la charge en disant "Au CDh, personne ne peut tenir des propos négationnistes".

Mais, je laisse la parole à Alain qui a une vue extérieure qui me paraissait intéressante.

Préambule de Alain Sapanhine: Cet article a été soumis hier en modération sur Agoravox. Il a directement obtenu le nombre de votes de parution requis moins un, rien qu'un. Et ce matin, il ne paraît pas. En revanche, un article du PC français passe la barre en moins de 10 minutes. Presse libre, vous avez dit bizarre ? Les forces obscures... Merci au Miroir de l'avoir diffusé.

Lire la suite

12/04/2015

L'assassin n'habite plus au 21

Michel Dufranne était l'initiateur de l'assemblage d'une série de nouvelles écrites par différents auteurs sous le "Bruxelles noir"

0.jpg

La ville de Bruxelles, je l'ai toujours trouvée dans la zone des gris dans lequel le vert de gris prévaut.

Voilà que j'écoutais La Première ce 2 avril et il expliquait cela. 

Sans Marine Le Pen, il n'y aurait pas eu ce livre, disait Michel Dufranne.

- Ça commence fort, lui avait répondu l'interviewer.

Lire la suite

02/02/2015

Le mythique Métropole a 120 ans

L'hôtel Métropole est l'hôtel historique par excellence de Bruxelles avec ses 120 ans depuis sont inauguration. Construit en art déco, art nouveau, style moderne. Le 30 janvier, il s’associait à La Une de RTBF.be à l'occasion des 10 ans de l'émission "C'est du belge" (à voir à partir 0:23:00). Une bonne occasion pour en parler.

0.jpgSon histoire commence sur la très réputée place de Brouckere au centre de Bruxelles. Un bâtiment principal est construit en 1872-1874 par l'architecte Antoine Trappeniers pour la Caisse Générale d'Épargne et de Retraite.

La famille Wielemans-Ceupens qui détient une brasserie à Forest, a l’intention de promouvoir une sélection de leurs bières.

En 1891, ils rachètent le bâtiment pour servir de café sous le nom de "Café métropole". 

 

Lire la suite

24/01/2015

Mons et merveilles, la culture mise à l'honneur

Non, la culture n'est pas un produit de luxe, écrivais-je à la rentrée. A partir d'aujourd'hui, Mons devient la capitale européenne de la culture 2015. Ce samedi, c'est l'inauguration de la fête. Molenbeek voulait s'inscrire au titre de métropole de la culture en 2014 par la diversité des cultures des gens qui y habitent. Ici, c'est plutôt une volonté de se représenter en tant que petit ville wallonne qui veut être grande avec raison. 

0.jpgCela avait plutôt mal commencé.

L'oeuvre artistique, le mikado géant, "The passenger" de Arne Quinze qui devait être un des clous de l'année, a dû être démontée pour raison de sécurité.

Des allumettes géantes digne d'Union Match de 530.000 euros, reconverties en bois de chauffage !!!

Lire la suite

30/11/2014

La chapelle Sixtine de la Préhistoire en balade

On qualifie la Grotte de Lascaux sous le pseuonyme de Chapelle Sixtine de la Préhistoire. D'abord copiée dans la grotte Lascaux II, elle est devenue une nouvelle exposition itinérante. Après Chicago, Houston, Montréal, la représentation de la grotte s'est installée à Bruxelles dans le Musée d'Histoire du Cinquantenaire.   

0.jpgL'histoire de la grotte de Lascaux située en Dordogne, remonte à 20.000 ans.

Les "Homo Sapiens Cro-Magnon", partis d'Afrique et d'Asie Mineure, l'avaient investi, il y a 150.000 ans.

L'homme moderne a été nommé Cro-Magnon car c'est dans un abri sous-roche appelé trou de Magnou en occitan et situé dans la commune des Eyzies-de-Tayac habitée depuis le Paléolithique que fut découvert en 1868, le premier squelette fossile de l'Homo Sapiens.  

Dans ces temps préhistoriques, l'ouverture du rift africain avait désertifié les sols et rendu les lieux inhabitables qui avait poussé les Homo Sapiens, à migrer vers le nord.  

Dans ce nord, avant leur arrivée, vivaient des Néandertaliens pendant 400.000 ans. Ces derniers avaient une nourriture carnée en rapport avec leur environnement.

 

Lire la suite

09/11/2014

Du noir au feu

En Belgique, on parle plus que jamais de "blackout". Trois centrales nucléaires sur six déclarées comme "démob" et c'est la le mot "blackout" qui se décante  à à toutes les sauces, dans un manque de tout partout qui pourrait mener au feu. 

1.jpgBlackout, panne d'électricité.

Tout avait commencé par des fissures détectées dans les cuves des centrales nucléaires de Doel 3 et de Thiange 2. Ensuite, Doel 4 fut mis en panne des suites à un sabotage.

Non, ce n'est pas les résultats d'un match de foot de Doel contre Thiange...

Trois centrales sur six qui approvisionnaient le pays en électricité et la panne sèche dans le collimateur.

 

Lire la suite

07/09/2014

La culture n'est pas un produit de luxe

C'est la rentrée. Tout recommence. La civilisation du loisir permet de s'évader quelque peu. "Les théâtres font leur rentrée" titrait le journal "Le Brusseleir". Hasard du calendrier, le weekend passé, un interview du directeur du Musée des Arts Contemporains et une expo avec le titre "Now it's time for culture". Ce weekend-ci, le Festival du Comic, de la BD et pour couronner le tout un "Color run". Une occasion de fusionner les événements et, en finale, une promo. 

0.jpg

En 1914, il y a cent ans, Kadinsky peignait sa première toile abstraite. 

Laurent Busine directeur du MAc (Musée des Arts contemporains), disait qu'il faudrait des réformes parce que dans la période de basses conjonctures, les budgets de la  culture étaient dégraissés en premier. 

Le père de ce conservateur du Musée Contemporain est un peintre, Zéphyr Busine

 

Lire la suite

24/08/2014

Un arbre, des bégonias et des jeux

... pour paraphraser la locution latine "Panem et circenses"? Non. Trois événements à rassembler en deux weekends à Bruxelles, pourtant. Un arbre planté appelé Meyboom, un tapis de bégonias et un festival de jeux.

0.jpgChaque année, le 9 août, issue de légendes médiévales, la plantation de l'arbre de mai (ou arbre de joie) est un événement populaire et typique. Une tradition folklorique, suite à une légende assez cocasse: en 1213, dans le lieu-dit "Marais aux Cygnes", lors d'une noce, des Bruxellois étaient venus ripailler et déguster de la lambic à bon compte hors des murs de la ville pour éviter la taxe communale. On ne sait pourquoi, leurs éternels rivaux, les Louvanistes, vinrent chercher querelle et furent repoussés.

En 1308, Jean III de Brabant récompensa cet exploit par une fête qui, fusionnée avec les Serments des Arbalétriers, poussait à protéger la ville de Bruxelles des agressions par des villes voisines.  

 

Lire la suite

05/08/2014

Et la guerre 14 arriva

Hier, le 4 août, était commémoré le début de la guerre 14-18 en Belgique. Une dizaine de chefs d’États à Liège, Louvain et Mons participaient dans l'opération "Devoir de mémoire". Quelques réflexions s'imposent.

"Au cœur de la tourmente" parlait de cette première guerre mondiale 14-18 à l'occasion de son centenaire qui approchait.

La Belgique au centre du monde pour un hommage mondial avec 89 pays présents.

Lire la suite

06/07/2014

Le compromis "à la belge" ne marche plus?

Cette semaine, le Vif avait un article dossier qui disait "Tous paranos" en parlant des politiciens. Après Bart De Wever comme informateur du Roi, voici Charles Michel passé au même poste avec le même problème et sans solution après une semaine. Tout avait commencé en 2007. Répété en 2010, sans gouvernement ou plutôt gouvernement en affaires courantes, pendant 541 jours. Et si c'était Marc Wilmots, l’entraîneur des Diables Rouges, comme informateur? Que dirait-il? 

0.jpg

- Bonjour Monsieur Wilmots.

- Bonjour Monsieur.

- Mon journal Le Vif a écrit un dossier dans lequel il qualifiait tous les politiciens de paranoïas. J'aimerais en parler avec vous puisque vous êtes réputé comme meneur d'hommes dans le football.

- Je vous écoute. 

Lire la suite