Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/02/2006

Direct au coeur

Nous venons de passer le cap. La décision est prise, le vote et l'acceptation de la directive Bolkestein, que je qualifiais de "Machin" dans mon dernier blog sur l'Euro, vient de passer ce 16 février 2006.

politiqueDate qui méritera une pierre noire ou blanche dans l'histoire de la Commission Européenne, l'histoire nous le dira bien vite dans ses résultats.
Que de litres d'encre, de salive et de manifestations (dont je parlais voilà près d'un an dans "Les oiseaux ne se cachent plus pour mourir") ont été nécessaires pour en arriver là. 

Le texte en a été remanié, expurgé de ses aspects les plus polémiques.

Lire la suite

12/02/2006

Le "décoût" de la vie

L'Euro, ce bouc émissaire bien venu pour voiler la réalité vraie. Le Centre de Recherche et d'Information des Organisations de Consommateurs (CRIOC) a fait son enquête.

1.jpgL’Euro vient de fêter ses 4 ans mais plus il grandit et moins les Européens l’aiment. A sa naissance, en 2002, ils étaient 60% à trouver que l’Euro, c’était un bon coup. Aujourd’hui, c’est tout juste s’il décroche encore une majorité. Son pire péché serait d’avoir «apparemment » fait flamber les prix. Et même si toutes les mesures de l’inflation prouvent le contraire, plus de 80% des consommateurs en restent convaincus.

Lire la suite

08/02/2006

Séisme d'opinions

Nous vivons ces derniers jours un schisme idéologique avec repli sur soi et ripostes disproportionnées. Pourquoi ? 

Surpris de l’ampleur des dégâts philosophiques, moraux et corporels, tout le monde essaye de comprendre.

La RTBF par l’entremise du journaliste, Christian Jade, donne une réponse.:

Lire la suite

03/02/2006

Bisous ou bizutages

L’armée russe et les côtés obscurs de la Force. Cette fois encore, la tradition tourne à la catastrophe. Baptêmes violents de toutes origines sont des manifestations devenues inadmissibles.

arméeCe 27 janvier, on apprend que le soldat russe Sytchev de Tcheliabinsk (Oural) a dû être amputé des deux jambes et de sa masculinité à la suite des tortures et de passages à tabac qu'il avait du subir lors d'un bizutage.
Le ministre russe de la Défense, Sergei Ivanov, condamne le bizutage "honteux". L'affaire date du Nouvel An, mais a été étouffée jusqu'ici. Le général de l'Armée de terre, Alexeï Maslov, qui patronnait la caserne n'était pas présent lors des faits et a déclaré que si ce genre de pratiques existait bien, il ne devait pas être bien grave ni courant. Il a été tout de même envoyé sur place pour éclaircir les circonstances du drame.

Lire la suite

29/01/2006

Merci pour la petite enveloppe

Banques et Assurances : que se passe-t-il quand le magot n’est pas réclamé?

Sujet tabou de «Question à la Une» (à la RTBF le 18 janvier)
 
Tout le monde épargne, en petit ou en grand selon le niveau de vie pour garder la fameuse pomme pour la soif et un semblant de vie futur agréable car en «chaque homme sommeille le cochon». !
Pour les banques, ça fait beaucoup de bas de laine de petits cochons, quand on pense à tous les comptes dormants ou non réclamés dont 150.000 seront bloqués pour cause d’héritiers inexistants.
La question est tellement insolite que les réponses aux questions de savoir combien d’argent est en jeu et qu’est-il fait de lui, ne coule pas de source.
En principe, après 30 ans, cet argent tombe dans le pot commun d'après l'article 713 du Code Civil qui dit que "les avoirs qui n'ont pas de maître appartiennent à l'Etat". Il serait actuellement en transit. Mais, est-ce moral ou normal?

Lire la suite

25/01/2006

A vot' bon coeur

A nouveau, frileux, le mercure se rétracte pour redescendre bien en dessous de la petite boule au bas du thermomètre. Le froid ne choisit pas la période des fêtes propice aux cadeaux. Oscar (?) se recroqueville dans son sac de couchage.

générositéLe journal de l'Echo du 8 décembre titrait "Près d'un Belge sur trois est très à l'aise financièrement". 31% déclare posséder plus de 50.000 euros en dehors des biens immobiliers. Est-ce l'opulence chez tous ces Belges?
Pourtant, d'après les dernières statistiques, 15% de la population se retrouvent en dessous du seuil de la pauvreté.
"Faire la manche" pour simplement vivre serait-ce donc l'exception qui confirme la règle?

Lire la suite

15/01/2006

Histoires d'eau

Comparaison entre deux catastrophes: le Tsunami, dommage humain et écologique sans précédents dans l'histoire de l'humanité, et le cyclone Katrina. 

Le mot "Tsunami" n'avait jusqu'à lors que peu de signification pour le commun des mortels. Après le passage de la vague meurtrière, la détresse des habitants qui ont enduré ce cataclysme n'a eu d'égal que l'élan de générosité qui s'en suivit dans le monde entier. Les opérations "12-12" de tout horizon ont eu le mérite de réveiller une conscience de solidarité mondiale.

Lire la suite

08/01/2006

Traversée de désert

Le Dakar: course, sport, commerce ou folie?


Voilà, c'est reparti, le 28ème rallye-raid a pour nom "Lisbonne-Dakar 2006"! Après un an d'attente fébrile, de préparation de leur belle machine pétaradante et gonflée jusqu'au cou, les voilà, ces "Schumis" en herbe, amateurs ou professionnels, ces "chatouilleux de la pédale d'accélérateur" et au portefeuille parfois bien garni qui se sont lancés à l'assaut de leur traversée du désert. Toujours prêts à sacrifier leur réveillon de Saint-Sylvestre, à bord de leur charroi hétéroclite de voitures, motos et camions, ils se targuent une nouvelle fois de traverser le désert dans le minimum de temps.

Lire la suite

09:00 Publié dans Actualité, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sport

21/12/2005

Concurrence bloguée ?

Les médias officiels annoncent très clairement qu'ils n'apprécient pas du tout les blogs. Une concurrence déloyale est mise en avant pour appuyer leur sentiment.
blogCe mardi encore, au cours du journal télévisé, les médias s’inquiétaient et pointaient les Blogs comme une concurrence à la presse officielle. Après une séquence désignant les blogs comme une vague assez "malfaisante" de plus sur Internet, le présentateur n’a pas manqué de conclure : ’Mais nous nous défendrons".

Lire la suite

13/12/2005

Surtout, continuer à respirer

La pollution des sites en sous-sols sont parfois des bombes à retardement. Autant le savoir. Les cartes sont enfin sur table et on en parle. 

Rarement une émission hebdomadaire de télé n'a fait autant de bruit après sa diffusion que celle du 9 novembre à "Questions à la Une". Et cela continue encore. Tous nos remerciements à ses producteurs pour nous avoir ouvert les yeux.

Son sujet "Nos décharges sont-elles cancérigènes ?" suivit de "Sous-sol explosif?

Lire la suite

11/11/2005

Détour de banlieue

Les événements dans les banlieues parisiennes vont laisser des traces. Tentatives d'explications.

0.jpgPhilippe Hermant, journaliste à la RTBF, m'interpellait avec ce qui suit:

"Attention aux mots, ils nous trompent. J'y pensais ces jours-ci en regardant les images enflammées de  Clichy-sous-Bois ou de Aulnay-sous-Bois et en écoutant les commentaires des hommes politiques et des journalistes. Parlons de ce mot, le mot "banlieue" que certains prononcent aujourd'hui comme un gros mot, presque comme une insulte. La banlieue, c'était au Moyen Age un territoire où s'exerçait l'autorité de la ville.

Lire la suite

05/11/2005

Différence ou indifférence

L'Europe serait devenue une forteresse. Les immigrés en détresse sont refoulés dans les pires conditions par les guetteurs de service. Rappel des faits et de ses raisons.

Paul Hermant, journaliste à la RTBF, lançait ce message fort sur nos antennes ce vendredi 14 octobre:

"Si les mots ont un sens, il existe bel et bien une forteresse Europe. Ces images de clandestins s'attaquant avec échelles de fortunes aux murailles de barbelés nous ont renvoyé au Moyen Age car comment s'attaque-t-on aux forteresses, à leurs mâchicoulis et à leurs barbacanes sinon avec des béliers, des tours et des échelles vous l'avez vu dans tous les films. Et, comme dans tous les films, il y a des morts. On en est à quatorze du côté des migrants, si j'ai bien compté.

Lire la suite

29/10/2005

Grever la grève ?

La grève n'est pas une mince décision. Grèver ses propres ressources pour garder ses acquis. Quel serait l'autre alternative? 

Un coup d’œil au dictionnaire: 

Grever (du latin: gravare=charger) : Soumettre à de lourdes charges. Exemple: Grever l'impôt.

Grève: Jambière d'armure

Grève: (subst. fém.) Terrain plat et uni, généralement constitué de sable et de graviers, sis au bord d'un cours d'eau ou de la mer.

Grève (emprunté à un mot prélatin): Interruption concertée et collective du travail. Elle tire son nom de la place de Grève à Paris. Cette place, située en bord de Seine devant l'hôtel de ville, était un des postes d'accostage des bateaux. Les hommes sans emploi y trouvaient une embauche facile pour les chargements et les déchargements.             

Lire la suite

25/10/2005

Ca brûle...

Une journée porte ouverte chez les pompiers du SIAMU, ce 2 octobre

S'il existe un domaine d'activité qui évolue catastrophe après catastrophe, il s'agit bien de la profession de pompier pour lesquels j'ai une admiration sans borne.

Pour notre sécurité et notre confort, pour réparer nos imprudences, ils sont prêts par idéal à risquer leur propre vie. Les missions qui leur sont allouées s'étendent de plus en plus bien au-delà de l'extinction des feux.  C'est dire si leurs connaissances, leurs expertises multiples doivent s'étendre dans des domaines tout à fait insoupçonnés.

Lire la suite

08/10/2005

Un grain de sel ou de sable en plus

Interview de Jose Emmanuel Barroso sur sa vision de l'Europe (avec quelques commentaires de l'Enfoiré) 

L'actualité commence tout doucement à me faire sauter le bouchon !

Voilà le quatrième billet lui étant consacré en moins de deux semaines. Il y a de quoi casser le rythme habituel de parution ! 

Après la grève générale en France et celle de la Belgique qui a suivi ce vendredi, je crois que l'Enfoiré avait un droit de réponse à fournir à l'interview radio transcrit ci-dessous de ce jeudi matin.  

Lire la suite

04/10/2005

Le mal silencieux

La corruption est la véritable plaie dans notre monde de profits faciles. Le progrès en est souvent freiné.

1.jpgDans notre plus tendre enfance, nos parents nous ont toujours prodigué (à de rares exceptions près qui n'étaient d'ailleurs pas naturelles) une récompense sous forme d'argent de poche pour tout acte nécessitant un effort ou non.

Plus tard, l'habitude en a été prise et devenant adulte, la mentalité de certains n'est pas parvenue à sortir de ce cercle vicieux.

Lire la suite

27/09/2005

Faire moins en faisant mieux ?

Tout n'est pas bon à prendre sans réfléchir aux conséquences et aux relations avec la réalité.

1.jpgOui, il y a des jours où on aurait mieux fait de ne rien entendre !  Jugez plutôt.

Ce matin, j'écoutais la journaliste de la RTBF, Chantal Istace relater les dernières nouvelles de la Commission José Manuel Barroso. Je vous la livre telle quelle retranscrite, car j'en reste bouche bée.

L'Europe est paralysée mais la Commission bouge encore. Qu'on se le dise.

José Manuel Barroso va remettre l'Europe au travail en faisant moins.

Si, si, pour lui, faire mieux, c'est faire moins.

Lire la suite

26/09/2005

La taxe pour s'envoyer en l'air ?

Discussion autour d'un désir de taxer les vols aériens. 

Taxe,aviationLettre ouverte à Monsieur Dominique de Villepin,

Vous vous êtes sans doute éveillé irrité avec un bruit d'avion qui survolait votre maison. Je ne vois d'ailleurs pas d'autres raisons pour laquelle vous vous êtes présenté ce 16 septembre à l'ONU à l'occasion du 60ème anniversaire avec l'idée de proposer une taxe sur les tickets d'avion pour apporter une aide aux pauvres du tiers monde et  pallier l'insuffisance de l'aide publique au développement. Une taxe de cinq Euros par vol serait donc l'idée.

Lire la suite

14/09/2005

Des paroles lourdes de conséquences

Les catastrophes s'expliquent parfois en demi teintes sans y voir de relations immédiates. 

En 1961, J.F. Kennedy prononçait un discours qui allait changer les attitudes des Américains pour de nombreuses années et dont les paroles allaient se retourner en définitive contre eux. Sous une forme anodine qui appelait, au premier degré, à de nombreux applaudissements, il lançait le 20 janvier 1961 lors de son investiture: 

"Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays. 

Sous un chapeau galvanisant l'esprit "dompteur" américain, par ces mots, il montrait et portait aux nues le chemin de l'individualisme à outrance et diabolisait l'"Etat Providence". La solidarité, la pauvreté: connais pas! La réussite attend ceux qui savent l'atteindre avec ses propres atouts dans le jeu de la vie.

Lire la suite

09/07/2005

Identifiez-vous

Notre époque vit des épisodes tragiques difficiles à comprendre. On se sent étranger aux problèmes et pourtant on en subit de plein fouet les effets "collatéraux".

1.jpgDans le monde animal, à de rares exceptions près, il est très difficile de trouver des espèces cannibales ou s’entretuant au sein d’un même groupe.
Si des combats entre mâles sont parfois féroces et peuvent se terminer par la mort d’un des agresseurs ou agressés, c’est toujours pour la conquête d’une belle et par là même, la préparation de sa propre succession.
L’instinct de conservation réside dans les gènes et reste le plus fort. A part, peut-être chez certains insectes (comme la fourmi), on n'entrevoit pas l’idée d’un état guerrier chez les animaux.

Lire la suite