Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/07/2015

Le monde comme il me parlerait si j'osais...

Le magazine Psychologies de juin sortait un dossier "Osons les autres". Le dernier livre de Olivier de Kersauson, "Le monde tel qu'il me parle" démontre qu'il n'osait pas vraiment "les autres". Il vivait sa solitude sur les océans. 

0.jpgIl était dit qu'entrer en conflit, c'est:

  • accepter l'affrontement avec sérénité et respecter ses ennemis. 
  • risquer la confiance basée sur la raison plutôt que l'émotion. 
  • faire tomber le masque au travail.
  • tester le groupe qui est à la fois danger et réconfort.
  • s'enrichir de nos croyances dans la paix sociale.

Parfois, il n’y a pas d’autre choix possible: il faut y aller !

Où ?

À la bagarre, à l’affrontement, à l’échange musclé.

Lire la suite

17/05/2015

Le paradigme du partage

Parler de partage, c'est se demander quoi partager, avec qui, comment et pourquoi à la recherche d'un nouveau paradigme. Qui se ressemble s'assemble... en général.

0.jpg"Partageons sans compter", une affiche publicitaire d'un fournisseur d'accès à Internet et aux télécommunications donne déjà quelques questions-réponses. 

Partager quoi: des outils qui permettent de communiquer.

Partager avec qui: en famille.

Partager comment: avec le plus de plaisir.

Le "sans compter" fait penser que le côté financier pour que cela se réalise, n'est pas essentiel.  

Lire la suite

21/09/2014

J'aurais voulu être fumiste

Pourquoi pas un pastiche d'une belle chanson en karaoké? 

0.jpg

Lire la suite

27/07/2014

Cultiver les relations vraies...

Les élections sont derrière nous. Les patates sont précuites. Le grand jeu de chaises musicales parmi les élus, a commencé. Il y eut des débats et des foires d'empoigne. En mai, comme si de rien n'était, le magazine "Psychologies", dans sa version belge, lançait une étude qui titrait en première page "Cultivez les relations vraies". Psychologie et politique s'associent. A décanter, tout de même. 

0.jpgPréface

Sans référence à la politique, la rédactrice en chef du magazine donnait l'étymologie du mot "relation". Celle-ci ne se réfère pas aux liens mais au latin "relatio" qui signifie "récit ou narration". 

Les premières questions à se poser sont: 

  • Pourquoi ai-je envie d'avoir des contacts?
  • Quels genres de contacts me seraient utiles?

Parler de "récit ou narration" pour suivre l'étymologie, cela semble commencer plutôt mal.

 

Lire la suite

05/01/2014

Comment je suis devenu extraverti

Lundi, je tombais sur le livre de Laurie Hawkes "La force des introvertis" considérés comme des sages dans un monde survolté. Personne ne pourrait dire que je ne fais pas partie des extravertis, aujourd'hui. Cela n'a pas toujours été le cas. 

0.jpg

Dans le livre de Laurie Hawkes, l'introverti se présente comme quelqu'un de réservé, d'isolé, de trop sérieux, de peu charismatique, de faible voire d'arrogant, d'hypersensible aux stimuli extérieures, voire d'arrogant, avec un besoin de solitude pour se protéger des autres et finir par se ressourcer.

Tout cela nuirait à son image sociale vu qu'il aurait des difficultés à nouer des liens spontanés et que cela ralentirait l'intégration dans un groupe.

L'introverti serait ainsi disqualifié quand il intervient avec une idée lorsque d'autres, plus prompts que lui s'arrogent une place en s'exprimant impulsivement.

Lire la suite

26/10/2012

Vieillir en douce

Rien ne va plus, cette semaine, en Belgique. On entend des mots comme Surcapacité - Restructuration - Protectionnisme - Licenciements - (pré)Retraites - (pré)Pensions. Les (pré)vieux se "ternissent" en douceur et profondeur. Tous de "(pré)" quelque chose. "Dans mon jeune temps", des paroles de vieux qu'on commence à prononcer ou à chanter de plus en plus tôt... Retournez, alors, au vestiaire, que diable...

Lire la suite

06/08/2012

Troublé par la personnalité?

Dans l'article précédent, je parlais de "psychopathes" avec un peu d'humour. Un documentaire sur ARTE et toujours accessible (1ère partie et 2ème partie) allait plus loin et présentait un certain Sam Vaknin qui disait de lui "Je suis un psychopathe". Un documentaire nous apprenait qu'il y a 1 % de la population, si l'on en croit certains experts tels que le neurobiologiste allemand Niels Birbaumer. Celui-ci estime que l'on n'étudie pas assez les ravages causés par ces patients qui s'ignorent. Le professeur Robert D. Hare doute que quiconque ayant des capacités normales de ressentir et d'agir puisse se protéger entièrement du pouvoir subtilement destructeur des psychopathes. Un psychopathe est antinomique à l'empathique.

Lire la suite

10/05/2012

Fidèle, vous avez dit, comme c'est étrange...

La base de tout code éthique du couple est la fidélité. Un contrat, une signature au bas d'un parchemin, des vœux qui fixent la fidélité dans une sorte de CDI qui devient, souvent, un CDD. Il y a les anniversaires, les noces pour concrétiser, pour acter. On s'épouse pour le meilleur et pour le pire, dit-on... Oui, mais, il y a les réformistes, les conspirateurs, les prometteurs, les menteurs, les impulsifs, les "extra-conjugués", le "double-vital", les pressés, les décompressés et parfois, quelques fidèles et... un anniversaire.

2.jpgLa fidélité est, manifestement, mis à mal à notre époque. Pas uniquement dans les affaires de couples.

Dans ce dernier cas, on pense au dernier film de 2012, "Les infidèles" mais il y avait eu un précédent, avec le titre au singulier "Infidèle", en 2002. Entre les deux, il n'y a que la mise en forme, quelques mises en plis qui diffèrent pour faire évoluer les manières très personnelles de vivre intra-conjugales et extra-conjugales.

La fidélité n'existe plus toujours ni avec son entourage, ni dans les relations avec son employeur. Le mot "toujours" est à double tranchant.

Lire la suite

19/04/2012

Je suis peut-être pessimiste, mais je me soigne

La semaine dernière, Catherine Schwennicke de Prefontality expliquait dans un article de l'Echo que les neurosciences s'attelaient à la tâche de donner de l'optimisme. Être optimiste ou non, sujet sérieux et très personnel, s'il en est.

neurosciences.jpg

D'après Catherine Schwennicke, les neurosciences enseigne à "basculer en mode préfrontal"  et que l'optimisme, ça s'apprend!

Ok, mais l'ambiance est morose. Le pessimisme règne en maître. C'est la crise... Les nouvelles sont mauvaises d'où qu'elles viennent, comme le chantait Stephane Eicher. 

Alors comment garder l'optimisme dans ce dédale de nouvelles, dans ce "champ de mines"?

Lire la suite

23/12/2011

La solitude, ça n'existe pas

La solitude, une bonne ou une mauvaise chose? L'homme est un animal grégaire. Pourtant, il se retrouve parfois solitaire ou pire, ermite, volontaire ou non. Les fêtes de Noël font rugir de plaisir certains et pleurer d'autres.

0.jpgLa solitude a été chantée par Serge Reggiani, par Moustaki.

Mais, c'est la version de Gilbert Bécaud, qui sera à l'honneur dans ce texte.

Dimanche dernier, 18 décembre, cela faisait dix ans que Gilbert Bécaud nous a quittés.

Son surnom de « Monsieur 100.000 volts » n'était pas usurpé dans le sens du swing, mais aussi à cause des passions qu'il soulevait sur son sillage. 

Lire la suite

12/08/2011

L'égo de la communication

J'aurais pu appeler ce billet "Le sexe mène le monde". L'amour, et les fantasmes des dirigeants les plus divers intéressent toujours. Font-ils rêver? Est-ce le meilleur moyen de communiquer? L'affaire DSK monopolise les médias par séquences successives. Les médias le feraient-ils, s'ils n'y trouvaient pas un avantage. L'égo des CEO en remettent une couche, mais là, cela ne marche pas vraiment. En cause, un autre public.

0.jpgArnaud Lagardère" en s'exhibant au bras de sa nouvelle dulcinée, Jade Foret a créé un buzz du tonnerre, mais un buzz contre productif. Les humoristes de tous bords ont ajouté, le ridicule à ce fil providentiel pour eux.

Une conclusion? Dans la cour de la grande finance, il ne faut plus pousser le vice jusqu'à parler de sa vie privée en ces temps de crises. C'est dépassé.

Lire la suite

18/09/2010

Rendons à César...

... ce qui appartient à César. Rendons lui, son temps et ses propres idées. Bien. Et si chacun s'appelait, un jour, César, avec sa propre histoire, ses anecdotes, bien à lui.

santéLe monde des humains se veut dans le vent. Pas dans la bise mais le plus souvent dans la tempête. Le temps est galvaudé. On n'aime pas trop  la nostalgie du passé. L'histoire doit s'écrire avec un grand "H" pour intéresser ou être ignorée de tous.

Est-ce la seule "fuite en avant" qui motive à agir sans respect pour des sources plus intime? Fuite en avant qui pousse à effacer ses propres instants présents  comme s’il n’était qu’un mauvais moment à passer.

Lire la suite

08/03/2010

Neurones de l'autre côté du miroir

Les neurones miroirs sont très connus des scientifiques, un peu moins du public. Des milliers de références,  pourtant, à son sujet dans le moteur de recherche sur Google. Explication du langage par le copiage, des capacités d'apprentissage des langues, tout naturellement. Et si on se lançait aller dans des extrapolations multiples au travers de ce miroir qui serait plus adapté à la vision d'aujourd'hui?

homme,scienceQue se cache-t-il derrière ces fameux neurones facétieux et narcissiques?

Wikipedia dit: "Les neurones miroirs désignent une catégorie de neurones du cerveau qui présentent une activité aussi bien lorsqu'un individu (humain ou animal) exécute une action que lorsqu'il observe un autre individu (en particulier de son espèce) exécuter la même action, d'où le terme miroir.".

Lire la suite

28/02/2010

Le Bonheur Intérieur Brut

1.JPGAprès le PIB, que tout le monde connaît, si on inventait le BIB, du Bonheur Intérieur Brut. En février 2008, M. Nicolas Sarkozy, insatisfait de l’état actuel des informations statistiques sur l’économie et la société, demandait à MM. Joseph Stiglitz (Président de la Commission), Amartya Sen (conseiller) et Jean-Paul Fitoussi (coordinateur) de mettre en place une commission qui a pris le nom de Commission pour la Mesure des Performances Économiques et du Progrès Social (CMPEPS).

 

Lire la suite

26/01/2010

Le syndrome d'Erostrate

Le business des "Ex" est tout, sauf, non rentable. Les "In" tremblent pour le rester. Que faire pour rester "In"?

0.jpgErostrate, qui est-ce?

Un inconnu célèbre?

Pas vraiment. Il est même plus commun qu'on pourrait le croire.

Wikipedia renseigne qu'il était l'incendiaire du temple d'Artémis à Éphèse.

Lire la suite

12/08/2009

La méchanceté, tout un art

Le Magazine Littéraire de cet été avait un dossier très complet sur l'Art de la méchanceté. En littérature, c'est par un échange de mots parfois "verts" avec une certaine méchanceté que l'on remplace par un coup de poing bien placé dans un monde plus physique. Mais, alors comment exerce-t-elle son art, cette méchanceté et quelle est son histoire?

0.jpgQuelques chapitres de ce dossier devraient nous éclairer sur les épisodes d'une mise en condition pour exercer l'Art de la méchanceté.

Un forum n'est pas exempt de ce genre d'exercice. "Parlons peu mais parlons bien" disait, une rédactrice de l'un d'eux qui entamait le sujet avec des yeux féminins, en s'adressant aux "collègues" rédacteurs de cette enceinte virtuelle. Le souci d'annihiler l'agressivité était le maître mot de son article poussé par les inquiétudes de notre époque qui rencontre la concurrence, les barrières et qui empêchent de respirer convenablement, disait-elle.

Lire la suite

05/08/2008

Y a-t-il un Monk en vous?

Etes-vous phobique comme un Monk? Avez-vous déjà entendu le nombre de phobies que le monde peut subir? C'est à se faire peur pour des milliers d'années.

0.jpgInimaginable.

Il a fallu qu'on m'en parle.

Je savais qu'il y en avait bien quelques unes de ces peurs incontrôlées mais qu'il en existe un dictionnaire des phobies, je n'aurais jamais oser l'imaginer.

Le site de ce dictionnaire était canadien. Mieux vaut savoir.

Après la description originale du site canadien, ajouter l'humour à ce lexique, n'était-ce pas la meilleur manière de passer l'été?

L'humour efface les peurs.

Lire la suite

19/05/2008

Le prestige d'être simplement "con"

Le peloton des gens qui ont un quotient intellectuel, le fameux QI, en dessous de la barre existe. Alors, les autres sont au balcon pour leur lancer des invectives. Et pourtant, ils ont, tout idiot, le droit et le devoir d'exister et d'imposer une prise de conscience pour l'autre bord qui lui se dit si "intelligent".

hommeCombien de phrases assassines pour désigner les "cons"?

"Quand on mettra les cons sur orbite, t'auras pas fini de tourner", "Quand on voit la connerie humaine, on a une idée de ce que peut être l'infini"...

La liste n'est pas exhaustive.

Pas besoin de commander, elles arrivent toutes seules. Voilà le genre de dictons, généreusement distribués dans l'oreille de ceux à qui l'on veut du bien... naturellement, parce ce qu'on le vaut bien.

Lire la suite

22/04/2008

Amitié, échange de bons procédés ?

L'amitié dans la proximité et le concret, tout le monde pouvait la connaître depuis longtemps. Avec Internet et le virtuel, peut-on encore parler d'amitié?

hommeDans le concret avec les amis locaux de proximité, il existe une foule de gradation dans les relations privilégiées humaines. Connaissez-vous un mot qui aie autant de synonymes que le mot "ami"? Sans passer à l'argot, la liste des synonymes ne serait pas complète. Les citations innombrables ne sont pas en reste non plus.

L'homme est-il sociable, ermite ou grégaire? Faut-il avoir beaucoup d'amitiés autour de soi ou un peu pour bien vivre?

Lire la suite

12:02 Publié dans Psychologie | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : homme