Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2012

Trop complexe le monde du numérique?

A la base du monde du numérique, il y a les maths. Pour aborder les problèmes et en donner des solutions, il y a les définitions, les axiomes, les théories, les calculs et, au pire ou au besoin, les démonstrations par l’absurde. Les maths, une science qui fait peur, qui rebute les étudiants, qui ennuie les adultes. Un article du Sciences et Vie se demandait "Où en sont les maths modernes?". Pourquoi modernes, d'ailleurs? Serait-ce une hantise de ce qui est ancien ou corriger une erreur d’appréciation en abordant les sujets complexes?

01.jpgC'est vrai, les chiffres et les maths sont souvent redoutés par les étudiants pendant la période de bloc dans laquelle nous sommes. Les mot eux-mêmes deviennent inaccessibles, trop théoriques, si pas incompréhensibles.

Les sciences dites exactes, comptables ou économiques s'écartent des sciences humaines.

Dans le jargon moderne, un nombre entier devient « l'élément d'un 'monoïde additif commutatif' plongé dans une structure 'd'anneau intègre' peuplé des idéaux principaux 'unifères' », une simple droite, « une variété affine en bijection avec l'ensemble des nombres réels »...

Lire la suite

26/04/2012

Le culte du monopole?

0.jpgCurieux ce titre. Je l'avais lu dans un journal. Plus curieux, encore, de parler de Microsoft, de Apple et de les rapprocher des élections présidentielles françaises. J'avais décidé de ne pas consacrer un billet à ces élections trop discutées à m'en donner une indigestion. Un tour pour éliminer les "plus petits". Un second pour récupérer leurs électeurs et leurs fans. Entre les deux, transmettre la meilleure image rassembleuse quitte à se rétracter ensuite. Soigner la réputation, mais elle est vite ternie, si rien ne la supporte.

 

Si ce n'est pas l'homme qui prend l'entreprise, l'homme sans son image, sans quelques artifices pour l'appuyer dans sa tâche, ne créerait pas d'entreprise.

Le mensuel "Ordinateur individuel" (N°245) avait interrogé Bernard Vergnes, ancien PDG de Microsoft France, sur ce qu'il pensait de Bill Gates à l'occasion de ses 30 ans dans la société. 

Lire la suite

10/06/2011

Innover, oui, mais comment?

Début mai, un dossier paraissait sur l'innovation et ce que l'on entend par elle.

0.jpgInnover, c'est un changement dans le processus de pensée visant à exécuter une action nouvelle. Elle se distingue d'une invention ou d'une découverte dans la mesure où elle s'inscrit dans une perspective applicative.

Tout est dit dans la théorie, mais dans la pratique, ce que l'on fait aujourd'hui correspond-il vraiment à de l'innovation?

La Wikinomie est face à une grande stagnation dit Tyler Cowen.

Selon lui, les progrès technologiques pourraient être de la poudre aux yeux et être bien moins impressionnants que ceux qui ont existé entre 1880 et 1940.

Lire la suite

05/03/2011

Des geeks fastoches

Deux millions de Belges sur les dix n'ont jamais navigué sur Internet. Où se trouvent les résistants à la "chose"?

0.jpgIl y avait ceux qui essayaient de s'y connaître et qui en attrapaient "une nausée de codes".

Ceux-là font parfois partie "Des geeks avant l'heure".

Il y avait ceux qui y trouvaient ce qu'ils cherchaient avec l'aide de moteurs de recherche, d'encyclopédies telle que Wikipedia et qui se trouvaient comme des biens heureux devant leur écran, gonflé de mots et de chiffres.

Lire la suite

12/02/2011

Du code jusqu'à la nausée

L'informatique est malade de lignes de code. D'où est venue cette nausée? Quelles en sont les raisons et les aboutissements?

0.jpgIl y a quelques années, je me souviens d'un CEO qui assistait à la présentation des liens qui existaient entre les applications de gestion, faisait la constatation suivante:

- "Cela ressemble à du spaghetti".

Des organigrammes expliquaient pourtant de manière claire, les liens et les processus entre les informations à partir des "input", pour arriver aux "output" conformes aux desiderata de lui-même en tant que CEO.

Lire la suite

01/11/2010

Livres de figures sociales ou sociables?

0.jpgQuoi, sur les réseaux sociaux, sur Facebook, vous n'y êtes pas encore? Pas possible. Absurde, même. On y a tellement d'amis qui sont prêts à nous rencontrer sur la Toile, à nous fréquenter, à nous soutirer des informations, peut-être. Mais qu'est ce que Facebook a à y gagner, lui-même? Un film, peut-être? Pas vraiment, sinon comme une nouvelle incitation à son utilisation. 

De Facebook, on en a déjà tellement parlé qu'un film, se devait d'arriver un jour.

"The Social Network" vient de sortir dans les salles de cinéma. Le film pourrait faire un tabac et se retrouver dans les nominés aux Oscars. Le film présente une histoire romancée de Facebook avec un rapport de 30% de vérités sur l'affaire de ce réseau social bien connu.

"Pendant la première heure 55, c'est un antihéros et lors des cinq dernières minutes du film, c'est un héros tragique" résumait Aaron Sorkin comme analyse de son film. De lui, on en parle, déjà.

Lire la suite

03/07/2009

Un Geek avant l'heure?

Cette semaine, le Nouvel Obs a un article intitulé « Le Geek, c'est chic ». "Geek", qu'est ce que c'est que ce brol (*)? Serais-je le Monsieur Jourdain de la Geek? En prononciation française, un gigue qui s'ignore? Un gigolo de l'informatique?

0.jpgLe N.O. dit que l'origine vient d'un mot ancien allemand "Geck" qui désignait l'idiot du village au Moyen Age". "Un monstre de foire à qui on lançait des cacahuètes", un peu plus tard.

Cela commence fort. Vais-je me retrouver dans le jeu de quilles informaticiennes après 40 ans de parcours en commun avec ce surnom et cette étiquette?

Il y a la mythologie Geek. Isaak Asimov avec I-Robot et Philip K. Dick avec « Blade Runner ». Des mythologues, je dirais.

Lire la suite

29/10/2008

Journal d'une quille

Quand la retraite sonne, on ose espérer qu'elle ne sera pas celle de Russie. Voilà, la suite de "l'après travail".

vie,retraiteDu "Gendarme et les Gendarmettes" à Saint Tropez, avec De Funès qui avait pris sa retraite forcée, du film « Le Chat » avec Jean Gabin et Simone Signoret, on s’en souvient et cela fait réfléchir sinon avec une certaine crainte le jour où il faut raccrocher son tablier après une carrière pleine. Rappelez-vous en guise de "testament professionnel", j'avais écrit "Et si c'était à refaire". En fin de texte, je le léguais à tous mes anciens collègues et amis.

Le show théâtral que j'avais organisé et présenté alors est maintenant dans ma librairie de DVD, consultable à désir, c'est à dire, sans en perdre la mémoire. "Rock around the clock" avais-je nommé cet événement.

Lire la suite

05/02/2008

Morcelé, il en restera toujours quelque chose

La complexité du monde s'accroît de jour en jour. Autant l'aborder de la meilleure manière en la réduisant au maximum. Il en va de même au bas de l'échelle et à son sommet.

scienceCe fait incontestable devient insupportable pour certains et des solutions pour organiser ce fatras de procédures, de fonctionnalités, de spécialités requises ont été recherchée dans tous les domaines. Nous ne sommes plus capables de "réinventer la roue" pour répondre à des problèmes ponctuels.

Le "clé sur porte" ne peut plus être envisagé que dans de rares exceptions. Microsoft a été le premier à comprendre ce concept "fonction-logiciel".

Tout au long de l'histoire de l'informatique, les fonctionnalités nécessaires au traitement de l'information ont dû s'adapter de software en software, de version (release) en version.

Lire la suite

16/11/2007

Allô, Virtuel, ici, Fantôme

3a23ac35f436d327dbd39cded972a6fc.jpgLe monde des robots est en train de nous envahir. Restera-t-il un peu de place pour ce "bon vieil Homme"? Les relations humaines se déshumanisent, plus virtuelles de jour en jour.

L'endroit commun de rassemblement, du meeting, vous n'aurez plus à vous déranger désormais pour y assister. C'est écrit.

Serions-nous devenus de tels fervents adeptes du "cocooning" que les relations humaines ne se conçoivent que par l'entremise d'objets mécaniques, électroniques, carnivores en ondes et en bandes passantes?

Lire la suite

16/06/2007

La technicité n'est plus seule

De l’importance de la psychologie dans le travail d’embauche et de son prolongement chez les embauchés. Les résultats se feront aussi sentir par un management d'exception.

Le jour où vous avez à vous "vendre" par l'intermédiaire d'un Curriculum Vitae, il faudrait se rappeler que certaines choses commencent à changer.

Il y a quelques décennies, avec le beau diplôme en poche, se présenter sur le marché de l’emploi n’était presque qu’une formalité. Ce n'est plus vrai. Cette fois, bien rodé par des cours bien techniques et bien bardé de connaissances des plus pointues, la recherche du bon emploi n’est plus du tout un long fleuve tranquille. Des connaissances techniques de plus en plus pointues nécessitant parfois une expérience de plusieurs années se sont ajoutées en première instance, mais, même cela, ne semble plus suffire.

Lire la suite