Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2015

Une semaine en nuances vert de gris

Le livre de Bruno Colmant "Cinquante nuances d'aigris" m'a inspiré. Une série de touches personnelles à revivre par l'intermédiaire de mes propres souvenirs dans un scénario parfois très similaire dans ce qu'on appelle "managment" dans la langue de Shakespeare. 

0.jpgDans son livre, Bruno Colmant définit la crise comme le plus grand "krach" de l'histoire financière avec des déflagrations au ras des chiffres qui, en "shrapnels", déchirent sans tuer. Le capitalisme grimaçant de douleur a pulvérisé l'avenir espéré confortable.

Cinquante scènes croquées grinçantes, tendres ou tristes s'en sont suivies pour exorciser, apporter un espoir et une désillusion aux structures qui joignent l'utile à l'agréable, capables de dépasser les plus belles utopies.

Auto-critique d'un repenti du capitalisme comme je l'avais déduit dans un chapitre de "Débat interactif ou radioactif".

Je retrouvais des situations souvent identiques dans le monde du numérique dans la carrière d'un développeur informatique avec souvent des connotations tout aussi anglophones.

 

Lire la suite

11/02/2015

Le point de rupture de Microsoft est-il atteint?

Début 2014, Satya Nadella remplaçait Steve Ballmer à la tête de Microsoft. Il a imposé son propre style à l'entreprise. C'est l'heure des bilans et des différences de stratégies.

0.jpgBill Gates et Paul Allen avaient été les fondateurs, visionnaires de Microsoft. 

En gros, le successeur Steve Ballmer était le financier de la bande des trois.

En 2000, celui-ci déclarait que Linux présentait les caractéristiques du communisme.

Lire la suite

14/12/2014

Android, tu tables sur quoi?

Près de quatre mois d'utilisation d'une tablette Android. Il était peut-être temps de comparer mon PC que j'ai utilisé pendant tellement d'années avec cette tablette. Un mail quotidien de Tablette-tactile.net m'a permis d'accélérer la transition, de me familiariser et de suivre son évolution avec humour. Revoyons tout cela, mixé puisque nous sommes à la veille de la visite du Père Noël.

0.jpg

Généralités sur les tablettes. 

"Tablettes tactiles, ardoises électroniques ou numériques, des synonymes pour le seul mot "tablettes" qui offre à peu près les mêmes fonctionnalités qu'un ordinateur personnel", dit Wiki.

Son histoire remonte à 1987. le Linus Write-Top de Linus Technologies, Inc a fait office de révolution en transformant l’écriture manuscrite en caractères numériques à la vitesse de cinq caractères par seconde. Pesant 4 kg, au prix de 3000$, c'est le premier terminal sans clavier et premier ordinateur portable à écran tactile avec un stylet.

Lire la suite

10/08/2014

Presque humain?

0.jpgLes humanoïdes arrivent. La science fiction et le cinéma nous y avaient habitué. Un titre comme "Le triomphe de l'IA" apparaît dans la presse scientifique.  Un sujet à se mettre sous la dent qui ne manque pas de piquants et de pixels....

En 1964, Isaac Asimov écrivait "En 2014, les robots ne seront ni répandu, ni très performants, mais ils seront présents".

Nous y sommes et 2,8 milliards d'euros ont été injectés dans la recherche en robotique.

En 2013, le billet "Une intelligence pleine d'artifices" était une mise en bouche.

Lire la suite

13/07/2014

Les études supérieurs? Impayables

Le prix des études supérieures est devenu impayable aux Etats-Unis. "J'espère avoir tout remboursé quand mes enfants entreront en fac", disait une ancienne étudiante américaine en journalisme

0.jpg

Le mois de juin a été pour la plupart des étudiants, un mois de bloc et de stress à l'étude des tonnes de pages à étudier. 

Plus on monte haut dans la hiérarchie des études, plus cela coûte en temps, en efforts et en argent pour en sortir avec un diplôme en poche.

Un article de journal nous apprenait qu'une montagne de dettes attendait les jeunes à la sortie de l'Université aux Etats-Unis.

Une ex-étudiante y avait constaté qu'elle avait dû doubler le prix du minerval pour ses études en journalisme et qu'elle n'était pas seule dans le même cas.

Lire la suite

25/05/2014

Soyons concret avec le discret

Fin mars, le forum Sarkostique envoyait un mail à ses membres. "Notre forum a fait l'objet d'une attaque de grosse envergure qui cible les sites au langage de programmation PHP". Nous sommes en fin de période électorale. Peu de réflexions à ce danger de la modernité qui se retrouve à plusieurs niveaux. 

0.jpg

Les déboires de Sarkostique

Le site disait : "Le forum utilise un code Open Source était plutôt un avantage habituellement, car nous recevons les mises à jour et les parades rapidement. Cette fois, quelqu'un a utilisé une faille d'abord pour introduire des codes publicitaires, une autre personne a lancé une attaque de grande envergure. Une affreuse page rouge nous qualifiant de malveillant". 

Ce n'est que mi-avril que le site était à nouveau disponible. Le cybermonde, le monde virtuel est sans distances géographiques, sans frontières.

Mais comme toujours, ayant été proche de ce genre de problème, je suis sûr que cela a généré des sueurs froides. Je les ai contactés pour les soutenir dans leur besogne de redressement.

Lire la suite

03/11/2013

L'information des nuages

L'affaire Snowden révélatrice de l'espionnage a effrayé les chefs d’État, les entreprises et le citoyens.  L’œil de Washington... Les entreprises ont tout ou partie de leur système informatique sur le "cloud". Nuages dont les le propriétaires sont les géants de l'internet américain. Le "cloud computing" donnait tellement d'avantages, de facilités d'emploi occultant quelques défauts à la cuirasse. Les nuages voyagent. Ils amènent la pluie. Où va-t-elle tomber pour humidifier les sols et les esprits?

0.jpg"L'espionnage américain, une menace pour les entreprises". 

Dans le désert de l'Utah, quatre gigantesques entrepôts dans les montagnes de Wassatch, l'Utah Data Center de la NSA à Bluffdale est, lui, ultra-sécurisés. Photos interdites même de loin. Ouverture en octobre. Mission: dupliquer les data du net. No more comment. Même le Président semble innocent des agissements qui se déroulent sur le territoire en réponse aux questions offusquées des chefs d’États européens.

Lire la suite

22/05/2013

Pseudos, modération et censure

Un pseudo peut en cacher un autre. La modération peut entraîner une suspicion après sa circonspection. La censure, se révéler comme une méthode simpliste, lâche et individualiste. En tous cas, trois concepts qui entretiennent une relation du style "je t'aime, moi non plus"La liberté d'expression, elle, en devient un mythe ou un mirage. Comme préambule, un retour sur l'article "Connais l'homme pour mieux te connaitre"viendrait bien à propos.

Lire la suite

18/04/2013

Non, mais allô quoi, Fakebook?

Facebook, encore et toujours. Plus d'un milliard d'utilisateurs dans le monde sur Internet. Ce réseau social réapparaît encore plus envahissant via le téléphone. Mais, qu'est-ce qui attire dans ce jeu de quilles? Qui utilise quoi et comment?

0.jpgC'est le premier réseau social dans notre pays (62%) devant LinkedIn à 19%, Google+ à 18% et Twitter à 12%. 

En Belgique, fin février, on comptait 4,9 millions d'utilisateurs de Facebook. Quasi la moitié de la population, en tenant compte que, logiquement, Facebook n'est pas accessible aux moins de 13 ans.

Cinq millions de Belge. 7 Belges sur 10 sont désormais présents sur les réseaux sociaux.

Le meilleur (ou le pire) serait-il encore à venir?

Lire la suite

28/02/2013

Une intelligence pleine d'artifices

L'étude du cerveau humain, une stratégie médicale, technologique et économique. L'intelligence artificielle remplacera-t-elle l'intelligence humaine? Drame ou progrès pour l'homme?

1.jpgRépondre à cette dernière question est que tout dépend de ce qu'on en fera.

Le 20ème siècle peut être considéré comme celui du coeur. Le 21ème pourrait devenir celui du cerveau.

Aujourd'hui, les opérations à coeur ouvert se font à la chaîne, même si les maladies cardio-vasculaires font toujours parler d'elles. Si le sang est véhiculé par la pompe du coeur, c'est le cerveau qui gère toutes les autres fonctions du corps humain.

Étudier le cerveau est bien plus complexe.

Lire la suite

14/02/2013

Travailler en 2020

1.jpgLe Vif "Guide des carrières" parlait des défis qui vont nous tenir éveillés dès maintenant pour chercher du boulot dans une relation entre employeurs et employés. Et si on élevait le débat au cran de dessus?

Sale temps pour l'emploi dans beaucoup de domaines.

Il y a la crise, d'abord et les technologies qui permettent de rationaliser à qui mieux peut.

La dernière crise, en date, enfin, plutôt une continuation avec un peu plus d'éclat, ING qui annonce la suppression de 10% de ses effectifs après Belfius. Cure d'amaigrissement alors que tout semble "under control" au niveau des résultats.

Lire la suite

10/01/2013

Cannibalisés par le Web?

Quatre articles de l'Echo ont attiré mon regard. Le low-cost s'est emparé des communications. Le Web éradique la filière traditionnelle.  Il y a les robots-journalistes, les  films jusqu'à la recherche de raccourcis pour minimiser les risques. L'informatique n'a, pas encore, trouvé les moyens d'inventer l'originalité par elle-même. Pas encore...

0.jpgL'ordinateur a envahi tellement de domaines qu'on arrive à une situation où plus rien ne va sans lui et parfois à cause et en fonction de lui.

J'ai souvent pensé que l'informatique allait encore donner beaucoup de développements et de surprises sur prises. Qui aurait pensé, avant les années 80 que le PC allait  se rependre de l'entreprise dans le public? Sans les télécommunications, le public se demandait encore ce qu'il allait pouvoir faire du "cher PC compatible". Puis, il y a eu le ".com", le Web, avec ses télécommunication qui donne, en plus des résultats comptables, le suspense en touchant le monde par toutes les voies dans sa vie de tous les jours.

Lire la suite

20/09/2012

Le vague à l'âme des mégaprojets en informatique

"Le fait d'intituler "Projet informatique" à des mégaprojets destinés à transformer un métier est déjà en soi, un symptôme de la mauvaise gestion qui entraîne l'échec de telles initiatives", disait le professeur de l'IT, Georges Ataya.

0.jpg

J'avais déjà parlé des problèmes de code des programmes informatiques qui donnaient la nausée. Ici, Georges Ataya, professeur de l'IT remonte le problème plus haut dans la chaîne de développement.

Ce qui est sur la sellette, cette fois, c'est la totalité du processus de développement d'un projet trop important que pour être limité à un seul projet même "mégastore".

Lire la suite

01/06/2012

Trop complexe le monde du numérique?

A la base du monde du numérique, il y a les maths. Pour aborder les problèmes et en donner des solutions, il y a les définitions, les axiomes, les théories, les calculs et, au pire ou au besoin, les démonstrations par l’absurde. Les maths, une science qui fait peur, qui rebute les étudiants, qui ennuie les adultes. Un article du Sciences et Vie se demandait "Où en sont les maths modernes?". Pourquoi modernes, d'ailleurs? Serait-ce une hantise de ce qui est ancien ou corriger une erreur d’appréciation en abordant les sujets complexes?

01.jpgC'est vrai, les chiffres et les maths sont souvent redoutés par les étudiants pendant la période de bloc dans laquelle nous sommes. Les mot eux-mêmes deviennent inaccessibles, trop théoriques, si pas incompréhensibles.

Les sciences dites exactes, comptables ou économiques s'écartent des sciences humaines.

Dans le jargon moderne, un nombre entier devient « l'élément d'un 'monoïde additif commutatif' plongé dans une structure 'd'anneau intègre' peuplé des idéaux principaux 'unifères' », une simple droite, « une variété affine en bijection avec l'ensemble des nombres réels »...

Lire la suite

26/04/2012

Le culte du monopole?

Curieux ce titre. Je l'avais lu dans un journal. Plus curieux, encore, de parler de Microsoft, de Apple et de les rapprocher des élections présidentielles françaises. J'avais décidé de ne pas consacrer un billet à ces élections trop discutées à m'en donner une indigestion. Un tour pour éliminer les "plus petits". Un second pour récupérer leurs électeurs et leurs fans. Entre les deux, transmettre la meilleure image rassembleuse quitte à se rétracter ensuite. Soigner la réputation, mais elle est vite ternie, si rien ne la supporte.

0.jpg

Si ce n'est pas l'homme qui prend l'entreprise, l'homme sans son image, sans quelques artifices pour l'appuyer dans sa tâche, ne créerait pas l'entreprise.

Le mensuel "Ordinateur individuel" (N°245) avait interrogé Bernard Vergnes, ancien PDG de Microsoft France, sur ce qu'il pensait de Bill Gates à l'occasion de ses 30 ans dans la société. 

Lire la suite

29/07/2011

Un nouvel ordre mondial?

Un dossier de l'Echo énumérait les enjeux d'une révolution appelée "Le nouvel Ordre mondial". Chaque joueur y tente de conquérir le monde. L'Oncle Sam n'est plus seul à décider du monde. Il doit s'arranger avec des concurrents tout aussi peu conciliants. Dans cette partie d'échecs, trois parties: la technologie, l'énergie et l'économie. La technologie dans les domaines militaires, le spatial et l'Internet. L'énergie par la conquête des ressources naturelles, fossiles ou durables. L'économie, comme moelle épinière, avec ses propres règles spécifiques, souvent non standardisés, non solidaires qui se cachent derrière les sourires coincés, affichés lors des G8 ou G20.

0.jpgLa technologie (Entre la bêche et le semi-conducteur):

La technologie a influencé tous les domaines de l'ordre mondial, lisais-je. C'est peu dire.

Une anecdote raconte que, le 28 mars 2011, une femme géorgienne âgée avait sectionné, par inadvertance, un câble de fibre optique avec sa bêche. On l'appellera la "hackeuse à la bêche". Arménie, Azerbaïdjan et Géorgie étaient privées partiellement de connexion internet.

Lire la suite

10/06/2011

Innover, oui, mais comment?

Début mai, un dossier paraissait sur l'innovation et ce que l'on entend par elle.

0.jpgInnover, c'est un changement dans le processus de pensée visant à exécuter une action nouvelle. Elle se distingue d'une invention ou d'une découverte dans la mesure où elle s'inscrit dans une perspective applicative.

Tout est dit dans la théorie, mais dans la pratique, ce que l'on fait aujourd'hui correspond-il vraiment à de l'innovation?

La Wikinomie est face à une grande stagnation dit Tyler Cowen.

Selon lui, les progrès technologiques pourraient être de la poudre aux yeux et être bien moins impressionnants que ceux qui ont existé entre 1880 et 1940.

Lire la suite

05/03/2011

Des geeks fastoches

Deux millions de Belges sur les dix n'ont jamais navigué sur Internet. Où se trouvent les résistants à la "chose"?

0.jpgIl y avait ceux qui essayaient de s'y connaître et qui en attrapaient "une nausée de codes".

Ceux-là font parfois partie "Des geeks avant l'heure".

Il y avait ceux qui y trouvaient ce qu'ils cherchaient avec l'aide de moteurs de recherche, d'encyclopédies telle que Wikipedia et qui se trouvaient comme des biens heureux devant leur écran, gonflé de mots et de chiffres.

Lire la suite

12/02/2011

Du code jusqu'à la nausée

L'informatique est malade de lignes de code. D'où est venue cette nausée? Quelles en sont les raisons et les aboutissements?

0.jpgIl y a quelques années, je me souviens d'un CEO qui assistait à la présentation des liens qui existaient entre les applications de gestion, faisait la constatation suivante:

- "Cela ressemble à du spaghetti".

Des organigrammes expliquaient pourtant de manière claire, les liens et les processus entre les informations à partir des "input", pour arriver aux "output" conformes aux desiderata de lui-même en tant que CEO.

Lire la suite

03/07/2009

Un Geek avant l'heure?

Cette semaine, le Nouvel Obs a un article intitulé « Le Geek, c'est chic ». "Geek", qu'est ce que c'est que ce brol (*)? Serais-je le Monsieur Jourdain de la Geek? En prononciation française, un gigue qui s'ignore? Un gigolo de l'informatique?

0.jpgLe N.O. dit que l'origine vient d'un mot ancien allemand "Geck" qui désignait l'idiot du village au Moyen Age". "Un monstre de foire à qui on lançait des cacahuètes", un peu plus tard.

Cela commence fort. Vais-je me retrouver dans le jeu de quilles informaticiennes après 40 ans de parcours en commun avec ce surnom et cette étiquette?

Il y a la mythologie Geek. Isaak Asimov avec I-Robot et Philip K. Dick avec « Blade Runner ». Des mythologues, je dirais.

Lire la suite